lundi 2 janvier 2017

Cérémonie des WGTC? Drawas 2016 : Le Scrutin dont les résultats donnaient n'importe quoi longtemps avant que ce soit cool

...
2016 fut une année éprouvante. Pour moi, pour vous – pour le monde... mais tout particulièrement pour l'Académie des Drawas. Il n'a en effet pas pu vous échapper que douze mois durant, les scrutins du monde entier ont largement pompé notre vénérable institution, rivalisant de résultats complètement nawak, d'enseignements incompréhensibles voire de catégories invraisemblables (Brexit est quand même le pire intitulé jamais trouvé pour un Drawa – surtout un d'honneur attribué à toute une classe politique ! – et vous avez d'ailleurs été nombreux à souligner, à juste titre, que jamais je n'aurais laissé passer un truc pareil).

Afin de rétablir l'état de droit, l'Académie devait donc frapper vite, fort, bien. Une kyrielle de nouveaux prix (beaucoup mieux intitulés que Brexit, cela va sans dire), un boycott légitime de toutes les séries britanniques et surtout, surtout... une académie survoltée qui aura rivalisé tout au long du mois de décembre de méchanceté, de mesquinerie, de bassesse... à tel point que j'aie sérieusement songé à ne pas écrire de commentaires et à simplement copier/coller les vôtres.

Je vous laisse contempler l'étendue du carnage, non sans vous souhaiter, bien évidemment, une excellente année 2017.

Générique !




WGTC? Drawa du générique insupportable
WESTWORLD (44 voix)
 

2. Class (25)
3. The Affair (24)
4. Game of Thrones (16)
5. Plus belle la vie (15)

6. The Young Pope (13) ; 7. New Girl (12) ; 8. The Mindy Project | Bloodline (11) ; 10. Sense8 | This Is Us (10)

Bonjour Westworld. Sois la bienvenue parmi nous. Installe-toi confortablement et n'hésite pas à enfiler une paire de chaussons, car je sens que tu vas rester ici un bon moment. Par contre, il va falloir se débarrasser de ce petit regard hautain et de ce ton légèrement arrogant – passer après un triplé de Plus belle la vie, en devançant d'aussi loin une theme song aussi dégueulasse que celle de Class... il me semble que cela impose une certaine humilité, non ?


WGTC? Drawa des plus mauvais effets visuels
ONCE UPON A TIME (36)


2. Supergirl (27)
3. Powers (18)
4. Zoo (16)
 5. Timeless (15)

6. Dark Matter (14) ; 7. Class | Dead of Summer (13) ; 9. Legends of Tomorrow (11) ; 10. Shadowhunters (10)

On a beau aimer se moquer de la Peak TV, la fatigante « mode des séries » qui fait que même votre grand-mère vous demande si vous avez vu la nouvelle daube de Canal a quelques avantages. Il n'y pas si longtemps, il n'y avait pas vraiment de niveau intermédiaire entre Lost et les séries en carton de Syfy. Aujourd'hui, la télé US s'est embourgeoisée, ou peut-être le prix des fonds verts a-t-il beaucoup baissé... toujours est-il qu'il y a désormais beaucoup moins de séries donnant envie de se crever les yeux. C'est sans doute ce qui explique le règne sans partage de Once Upon a Time depuis des années : une telle constance dans la laideur et le kitsch est d'autant plus inacceptable qu'on voit désormais assez régulièrement des séries réussissant à faire mieux avec moins. Face à un règne si tyrannique, même les pouvoirs de Supergirl, qui avait pourtant mis toutes les chances de son côté en divisant son budget par deux à l'inter-saison, ne pouvaient rien.

Soit dit en passant, Once Upon a Time récupère ici son dixième prix depuis la création des Drawas. Champagne ?


WGTC? Drawa du pire acteur dans un premier rôle
DAVID DUCHOVNY, pour l'ensemble de son année 2016 (30)


2. Terrence Howard - Empire (27)
3. James Franco - 11.22.63 (23)
4. Stephen Amell - Arrow (21)
5. Benoît Magimel - Marseille (18)

6. Aaron Stanford - 12 Monkeys (15) ; 7. Lucas Till - MacGyver (14) ; 8. Nick Nolte - Graves | James Wolk - Zoo (11) ; 10. Kevin Spacey - House of Cards (10)

28 points pour X-Files, c'était a priori une courte victoire. En ajoutant les 2 points discrets mais essentiels reçus pour Aquarius (qui avait déjà valu à David une cinquième place l'an dernier), c'est un K.O. qui relègue le pauvre Terrence Howard au rang de Poulidor de la compétition (Dieu sait pourtant qu'il joue MAL). Tout a été dit ou presque sur le jeu de David Duchovny cette année (notamment ici). Il n'est pas interdit de considérer qu'il est en grande partie responsable de l'échec cuisant des X-Files Re-Opened, dans la mesure où s'il n'en a pas écrit les scénarios, un jeu moins stéréotypé... enfin caricatural... enfin ridicule... bref, si Duchovny n'avait pas été si pathétique, on n'aurait peut-être trouvé cette saison 10 moins horripilante.

La suite du classement est pour le moins serrée (Terrence doit se dire qu'il est tombé dans la mauvaise époque). James Franco, Stephen Amell et Benoît Magimel réalisent de très belles performances qui, à l'époque où le nombre de votants était plus restreint, leur aurait sans doute assuré l'une des deux premières places. Ceci dit et malgré l'évidente nullité de ce Top 5, impossible de délégitimer la victoire de David : l'homme est une pointure qui s'est tout simplement toujours classé aux Drawas avec sa série du moment, qu'il s'agisse des deux de cette année ou de Californication autrefois.


WGTC? Drawa de la pire actrice dans un premier rôle
EMILY BETT RICKARDS, pour son rôle dans Arrow (21)


2. Deborah Ann Will - Daredevil (19)
3. Melissa Benoist - Supergirl (18)
4. Jennifer Morisson - Once Upon a Time (17)
5. Carla Gugino - Roadies (16)

6. Viola Davis - How to Get away with Murder (15) ; 7. Zooey Deschanel - New Girl | Kerry Washington - Scandal (14) ; 9. Elizabeth Mitchell - Dead of Summer (12) ; 10. Sarah Wayne Callies - Colony (11)

Autant chez les garçons, la bataille fut dantesque, autant chez les filles, 2016 fut une année très calme. Emily Bett Rickards réussit au final un tout petit doublé, loin du plébiscite de l'an passé, qui s'il ne souffre pas de contestation sur l'ensemble de son œuvre paraît tout de même un peu injuste dans la mesure où elle s'est beaucoup calmée ces derniers temps. Notons d'ailleurs que si Emily l'emporte aux points, c'est de loin Melissa Benoist qui se sera attirée les commentaires les plus odieux durant le scrutin – comme quoi, être choupinette ne paie vraiment pas. Quant à Deborah Ann Woll, personnellement je l'aime bien, et là j'entends dans ma tête ma femme qui m'engueule On parle de son jeu d'actrice, connard ! Elle est insupportable et maniérée et BORDEL MAIS POURQUOI ELLE PASSE SON TEMPS A SE TRIPOTER LES CHEVEUX CETTE PÉTASSE ????!!!

(ma femme n'aime pas beaucoup Deborah Ann Woll)

Pas grand-chose à dire à propos de l'under-Top 10, les votes étaient assez concentrés et on peut supposer que certaines grandes habituées des Drawas (Megan Boone, Jaimie Alexander...) furent desservies par le fait que leurs séries sont tellement chiantes que plus personne ne les regarde. Notons tout de même les places très décevantes de Sarah Wayne Callies et Evan Rachel Wood (17e), qui faisaient leur grand retour cette année après avoir été toutes deux honorées lors de la toute première édition de la Cérémonie.


WGTC? Drawa de la pire actrice dans un second rôle
EMILIE DE RAVIN, pour son rôle dans Once Upon a Time (26)


2. Danielle Pannabaker - The Flash (23)
3. Lea Michele - Scream Queens (22)
4. Sofia Vergara - Modern Family (20)
5. Jennifer Coolidge - 2 Broke Girls (15)

6. Calista Flockhart - Supergirl (13) ; 7. Alyssa Diaz - Zoo (12) ; 8. Elodie Yung - Daredevil (11) ; 9. Marie Kremer - Un village français | Ciara Renee - Legends of Tomorrow (10)

Ce prix aurait pu être collectif : à elles trois, Emilie de Ravin, Rebecca Mader et Amy Mason (moins connue mais ô combien prometteuse) viennent de ramasser pas moins de 34 points, soit 8 de plus que le casting qui dans quelques lignes va remporter le Drawa du pire casting. Et en même temps, cela m'aurait semblé très injuste. D'une part parce qu'il y a plein de seconds rôles féminins qu'on aime bien dans Once Upon a Time (pas de bol, ce sont ceux qu'on ne voit quasiment jamais – La Fée Bleue, Mulan, La Méchante Mère de la Méchante Reine dont je ne me rappelle plus le nom, Le Petit Chaperon rouge et sa Mère-Grand... etc.) D'autre part parce que tout de même, Emilie de Ravin a un lourd passif et que nous sommes nombreux à nous réveiller parfois la nuit après avoir eu une vision d'elle en Claire-la-chtarbée dans la dernière saison de Lost. Emilie de Ravin, même lorsqu'elle n'était pas encore insupportable, on se contentait de la tolérer. Et même lorsqu'elle était jolie, on ne pouvait pas s'empêcher de la trouver un peu moche. Alors l'Emilie de Ravin de 2016, qui réussit à chaque mimique à justifier le comportement ignoble de Rumpelstiltskin à l'égard de son personnage... ne pas lui donner son Drawa rien qu'à elle, ça n'aurait pas été sport. Cela ne signifie pas, rassurez-vous, que ses dauphines ne méritent pas leur place. Lea Michele, qui réussit la performance d'être troisième avec plus de point que lorsqu'elle était deuxième, est je crois l'être le plus innommable dont la Création ait jamais accouché. Quant à Danielle Pannabaker, on ne lui souhaite pas de mal mais mon Dieu... quelle mauvaise actrice.

Ceci étant dit, en ce qui me concerne, j'avais voté pour Alyssa Diaz, parce que chaque année ou presque, je vote pour la meilleure caricature du moment de latina vénère de sarasse (et Dieu sait qu'il y a du choix). Je devrais peut-être songer à créer le Drawa J-Lo.


WGTC? Drawa du pire acteur dans un second rôle
CUBA GOODING Jr., pour son rôle dans American Crime Story (37)


2. Rick Springfield - Supernatural (21)
3. Keiynan Londsale - The Flash (19)
4. John Barrowman - Arrow/Legends of Tomorrow (16)
5. Alex Mallari Jr. - Dark Matter (15)

6. Bryshere Y. Gray - Empire (17) ; 7. George Eads - MacGyver (11) ; 8. Alfred Enoch - How to Get awat with Murder | Manny Jacinto - The Good Place | Zak Orth - Falling Water (10)

Mon camarade Olivier ayant, je pense, résumé le sentiment général, je lui laisse la parole : « Cette année Cuba Gooding Jr. a réussi l’exploit d’être mauvais dans une bonne série, American Horror Story, dont le producteur n’a pourtant clairement rien à foutre de la subtilité du jeu de ses interprètes. C’en est presque une marque de fabrique. C’est déjà fort. Mais mieux, il double la mise en réussissant à être absolument immonde dans une série où tout le monde est absolument excellent, au point qu’elle a rapporté 3 Emmys à ses interprètes principaux, plus celui du casting [...] Encore mieux, avec sa nullité crasse, il réussit à rendre extrêmement pénible l’épisode du Bronco Chase, extrêmement important dans l’affaire OJ, et à s’assurer que tout spectateur sans connaissance préalable de la personnalité et du charisme du vrai OJ ne puisse comprendre la fascination qu’il exerce sur le peuple américain. »

Je n'ai rien à ajouter, si ce n'est qu'il ne faudrait pas pour autant minorer la prestation remarquable – presque Terrencehowardienne – de Rick Springfield en Lucifer, qui réalise tout simplement le meilleur ratio minutes de présence à l'écran/nombre de votes de toute l'histoire des Drawas. Bon, ok, je n'en sais rien, et le vrai Terrence Howard avait fait très fort aussi dans Wayward Pines. Mais ça ne m'étonnerait pas si l'on considère que Rick n'est en réalité apparu que dans... trois épisodes de Supernatural. Je sais, moi aussi, j'ai trouvé cela interminable.


 WGTC? Drawa de l'acteur/actrice qui ferait mieux de rapidement changer d'agent
ROB LOWE (31)


2. Nick Nolte (29)
3. Joel McHale (27)
4. Gillian Anderson (26)
5. Aaron Paul (25)

Novembre 2015 : Rob est au sommet, à la limite de générer un revival sur son seul nom. Trois séries. Le mec est à l'affiche de TROIS séries (The Grinder, You, Me & The Apocalypse et Moonbeam City). Et soudain : le drame. Un tweet maladroit ou mal interprété au soir des attentats de Paris vient lancer le trimestre le plus merdique de son existence, sans scandale sexuel mais avec un magnifique grand chelem d'annulations. Le revival est terminé. Déjà. Quelques mois encore et, aux Drawas, les gens se mettent à voter pour lui en le désignant juste comme Le Vieux beau de The Grinder. Depuis, Rob est allé cachetonner sur Code Black, une série qui fonctionne très bien sur CBS. Son agent a sauvé sa peau pour le moment. Mais il devrait savoir désormais qu'une catastrophe est vite arrivée. Espérons pour lui – nous ne souhaitons le chômage à personne – qu'il exerce suffisamment d'emprise sur son client. Il pourrait par exemple s'inspirer de celui de Nick Nolte, dont la prestation surréaliste dans Graves relève de l'abus de faiblesse caractérisé. Ou bien de celui de Gillian Anderson, qui aura réussi à ruiner l'une des actrices les plus cultes de toute l'histoire de la télévision en la forçant à signer dans un revival qui l'aura consécutivement humiliée, ridiculisée et objectifiée – en seulement six épisodes, ça, c'est du vrai agent. Du qui pèse. Un peu comme celui d'Aaron Paul, un gars old-school un peu nostalgique de l'époque où les acteurs des plus grandes séries télé devenaient automatiquement ringards dès qu'elles s'achevaient – David Caruso likes this!


WGTC? Drawa de l'acteur/actrice qui doit sacrément bien sucer pour ainsi réussir à se recaser à chaque nouvelle rentrée alors que sa nullité fait toujours l'unanimité
RYAN PHILLIPPE (24)


2. Neal MacDonough (22)
3. Sarah Wayne Calliers (17)
4. Carla Gugino (16)
". Jeffrey Donovan (16)

6. Tyler Hoechlin | John Stamos (16) ; 8. Matt Lanter (15) ; 9. Terrence Howard | Maggie Q (11)

LE grand succès parmi toutes les nouvelles catégories initiées en 2016. Tout le monde y est passé (sans mauvais jeu de mots) dans la joie et la bonne humeur, quel que soit le sexe ou le niveau de réelle nullité des protagonistes. Ryan Phillippe l'emporte ? C'est d'autant plus mérité que le mec est un champion international de l'exercice, qu'il a d'abord étrenné durant des années sur grand écran avant de foncer à la téloche dès que les gens ont commencé à s'apercevoir de quelque chose. Mais cela dit, chacun des dix premiers aurait pu sans problème prétendre au titre, que ce soit Neal McDonough (dont toute la carrière repose sur ses cheveux), Carla Gugino (dont toute la carrière repose sur sa poitrine), Tyler Hoechlin (dont toute la carrière repose sur son torse) ou, bien évidemment, Sarah Wayne Callies, Jeffrey Donovan et Maggie Q – dont la totalité des carrières cumulées repose sur un savant mélange de vent, de vide, de rien, sans oublier un soupçon goûtu de promotion canapé à l'ancienne (enfin on le suppose, on n'accuse personne, mais force est de reconnaître que ces gens se recasent encore plus vite qu'une armée d'anciens ministres socialistes).


WGTC? Drawa de l'acteur/actrice de cinéma qui a passé beaucoup trop de temps à se prostituer dans l'espoir de repartir avec un Emmy
ED HARRIS (27)



2. Winona Ryder (24)
3. Geena Davis (23)
4. Nick Nolte (22)
5. Jude Law (19)

6. James Franco | Cuba Gooding Jr. | Anthony Hopkins (16) ; 9. John Turturro (13) ; 10. Dustin Hoffman (10)

Le saviez-vous ? Hormis deux pauvres Golden Globes, dont un pour une mini-série dont plus personne ne se rappelle, Ed Harris n'a tout simplement jamais reçu de grande distinction pour l'un de ses rôles. Il était donc une victime toute désignée pour une nouvelle rubrique dont il illustre l'intitulé à la virgule près. Reconnaissons toutefois qu'il y avait, cette année, une sacré concurrence. Vous vous rappelez quand c'était un événement extraordinaire que Glenn Close joue dans The Shield ? Quand les acteurs de cinéma se compromettant à la télévision étaient d'über-ringards à peine du niveau d'un Cuba Gooding Jr. ? Quand une simple apparition de Robert Downey Jr. dans Ally McBeal faisait plus parler que l'intégralité de toutes les saisons précédentes ? Quand Ari Gold, dans Entourage, interdisait à Vince de jouer dans une série télé car ce serait une regression ? Le moins qu'on puisse dire est que les mentalités ont sacrément évolué depuis cette époque pourtant pas si lointaine. De là à s'en féliciter, il y a une marge, d'autant qu'on ne peut pas dire que ce top 10 ait brillé par son talent (allez, Anthony Hopkins et John Turturro à la rigueur... deux comédiens qui ont déjà remportés des Emmys), ce qu'a d'ailleurs confirmé... la dernière cérémonie des Emmys elle-même (Tatiana Maslany, Rami Malek, Ben Mendelsohn voire dans une moindre mesure Sarah Paulson sont autant de comédien(nes) de télévision plus ou moins inconnus du grand public avant les rôles pour lesquels ils ont été récompensés en 2016). La triste vérité est que si leurs séries débutaient aujourd'hui, Tony Soprano, Don Draper ou Walter White seraient peut-être bien joués par des stars de cinéma avides d'être présentes sur tous les fronts. Une bénédiction pour cette rubrique, mais un cauchemar pour tous les gens de goût.


WGTC? Drawa du pire casting. Parce que comme chacun sait, le plus peut le moins.
MARSEILLE (26)


2. Scream (24)
3. Zoo (23)
4. 11.22.63 (21)
5. Legends of Tomorrow (17)

D'ici quelques années, c'est une évidence, des thèses seront rédigées sur Marseille. Elles seront traversées de nombreuses questions presque métaphysiques (Pourquoi Marseille est encore plus nulle en série qu'en foot ?, Netflix détestait-elle vraiment la France ?...), mais celle qui intriguera le plus les universitaires du futur sera assurément Comment peut-on additionner autant de bons acteurs et réussir à les rendre tous aussi nuls à chier, sans la moindre exception ? Marseille, c'est peut-être bien la ville de l'OM, mais en série, on est quand même plus proche du Matra Racing des années 80, des Queens Parks Rangers des années 2010, du PS-G des années 2020 ou de toute autre équipe ayant accumulé les stars décadentes pour accoucher de crottes de souris.


WGTC? Drawa "Eric Northman" du personnage masculin le plus fuckable
LUKE CAGE - Luke Cage (34)


2. James Flint - Black Sails (22)
3. Ragnar Lothbrok - Vikings (19)
4. Jesse Custer - Preacher (18)
5. Long John Silver - Black Sails (14)

6. Jon Snow - Game of Thrones (13) ; 7. Jimmy Olsen - Supergirl | Dean Winchester - Supernatural (11) ; 9. William « Penny » Adiyodi - The Magicians (10) ; 10. Elijah Mikaelson - The Originals (9)

Tiens donc. J'ai comme l'impression qu'il y a un nouveau shérif en ville. Il est black (ce qui nous change des Aryens, merci), a un sourire qui me fait moi-même un peu craquer, des muscles dont il ne surjoue pas trop, est tellement carré que j'ai dû renoncer à l'habituelle photo verticale et... attendez : sa série pourrait justement être résumée par la phrase Il y a un nouveau shérif en ville.

D'une manière générale, c'est à un vrai beau renouvellement des cadres de cette rubrique que l'on assiste, ce qui va évidemment de paire avec de gros gadins pour mal d'habitués du Top 10 (Jaime Lannister, Harvey Specter, Damon Salvatore ou Klaus Mikaelson sont carrément dans les chous). Si l'on se focalise sur les cinq premières places, c'est tout simplement la première fois qu'elles comprennent autant de personnages nommés pour la première fois (trois : Luke Cage, donc, James Flint et Jesse Custer). Et c'est une très bonne nouvelle. Les lecteurs du Golb semblent avoir fait le deuil de l'imprenable Eric Northman. Même si jamais nous ne t'oublieront, Ricky.


WGTC? Drawa du personnage féminin le plus fuckable
ELIZABETH JENNINGS - The Americans (22)


2. Virginia Johnson - Masters of Sex (21)
3. Claire Temple - Daredevil / Luke Cage (20)
4. Dana Scully - The X-Files (18)
5. Elektra Natchios - Daredevil (16)

6. Vanessa Ives - Penny Dreadful (12) ; 7. Lexa - The 100 (11) ; 8. Sarah Lance/White Canary - Legends of Tomorow | Thea Queen - Arrow (10) ; 10. Amantha Holden - Rectify (9)

Souvent appelée mais, jusqu'ici, jamais élue, Elizabeth Jennings a de toute évidence profité de ce que Virginia Johnson est devenue ultra reloue dans l'ultime saison de Masters of Sex. C'est également le tout premier Drawa offert à The Americans (en quatre saisons) ; le fait que ce soit l'une des seules catégories « positives » de la compétition en dit long sur la qualité de la série. Reste que comme d’habitude, cette catégorie est un peu partie dans tous les sens, avec pas moins de 38 nominées, ce qui n'est pas loin d'être le record absolu des Drawas – toutes catégories confondues. Un mélange joyeusement hétérogène d'habituées et de nouvelles venues, que ce soit dans le Top 10 ou même en étendant au Top 20, dont je ne suis pas certain qu'il y ait grand-chose à analyser. Notons tout de même que les lauréates de l'année passée prennent une sacrée gifle, Peggy Carter passant en l'espace d'un an de 22 à 4 voix et Maggie Green ayant chuté tellement bas dans le classement que j'ai la flemme de compter pour vous donner sa place.


WGTC? Drawa du personnage qui ne serait certainement pas fuckable dans la vraie vie mais qui là, comme ça, en série... hum hum hum, faut voir
DANIEL HOLDEN - Rectify (20)



2. Cisco Ramone – The Flash (19)
3. Channel N°3 – Scream Queens (16)
4. Carol Pilbasian – The Last Man on Earth (15)
5. Kylian « Hook » Jones – Once Upon a Time (14)

J'étais plutôt content d'avoir trouvé cette catégorie mais finalement, elle m'a plus ennuyé qu'autre chose. Parce que l'idée, au départ, était de souligner combien une écriture, une réalisation, une interprétation... pouvait nous faire trouver attirant des gens que l'on ne trouverait pas du tout attirant dans la vraie vie. Ce que je n'avais pas anticipé – je suis un peu naïf – c'est que cela se changerait en référendum sur les personnages n'ayant pas des physiques de mannequins La Redoute, lesquels, déjà peu nombreux à la télévision, ne méritaient pas d'être stigmatisés de la sorte. Soyons sérieux une minute : je ne vois absolument pas en quoi une Channel N°3 ou une Cookie Lyon pourraient ne pas être fuckables dans la vraie vie. Mais allons, ce n'est pas très grave, d'autant qu'au final, Daniel Holden (à qui je n'avais pas du tout pensé) est plutôt un choix intéressant.

Sinon, je suppose que vous êtes nombreux à vous demander quel est le seul – oui, le seul – personnage à être apparu dans les deux catégories, « fuckable » et « fuckable seulement à la télé ». Eh bien il s'agit de...

(roulement de tambour)



(rien que pour le fou rire que ça m'a provoqué, ça valait quand même la peine)


WGTC? Drawa du personnage masculin qu'on a tous envie de battre à mort
NOAH SOLLOWAY - The Affair (22)


2. Phil Miller - The Last Man on Earth (20)
3. Jon Snow - Game of Thrones (19)
4. Angus MacGyver - MacGyver (18)
5. Rick Grimes - The Walking Dead (17)
". Thelonius Jaha - The 100 (17)

7. Charles "Chuck" McGill - Better Call Saul (16) ; 8. Richie Finestra - Vinyl (15) ; 9. Peter Florrick - The Good Wife (13) ; 10. Theo Raeken - Teen Wolf (11)

Et PAF. Ce n'est pas que le bruit que vous entendez alors que votre poing vient s'écraser dans la sale gueule de Noah Solloway. C'est aussi le bruit d'un doublé historique réalisé par un personnage à ce point odieux, con et insupportable que même en ne regardant plus la série depuis belle lurette, j'en entends constamment parler. Même les gens qui adorent The Affair – il paraît qu'il en reste quelques uns parmi les abonnés à Télérama – ont envie de lui défoncer la tronche, c'en est fascinant. Il doit chercher, pas possible autrement. Une hypothèse d'autant plus crédible que la série a repris pile au moment où s'ouvraient les votes pour les Drawas – impossible que ce soit un hasard. C'est ce qu'on appelle, mes chers golbocompatriotes, un Champion. Avec une majuscule. Et le fait qu'il soit incarné par un acteur adoré de tous ne joue assurément pas en sa faveur.


WGTC? Drawa du personnage féminin qu'on a tous envie de battre à mort
ALICIA FLORRICK - The Good Wife (21)


2. Belle - Once Upon a Time (20)
3. Laurel Lance - Arrow (22)
4. Rachel Goldberg - UnReal (18)
5. Jessica Day - New Girl (16)
". Felicity Smoak - Arrow (16)

7. Queen Mary of Teck - The Crown (15) ; 8. Clary Fray - Shadowhunters | Malia Tate - Teen Wolf (12) ; 10. Virginia Johnson - Masters of Sex (11)

Et si The Good Wife réussissait la prouesse de remporter la quasi totalité de ses Drawas pour sa dernière saison ? Nous le saurons incessamment sous peu mais en attendant, comment ne pas reconnaître que ce prix est aussi mérité que pathétique tant on a adoré Alicia durant des années. Après tout, elle a déjà un peu commencé à se faire battre à mort dans la série elle-même – autant finir le job proprement.

Pour un peu, on en oublierait presque de souligner que, sans avoir l'air d'y toucher, Emilie de Ravin est passée à une moue boudeuse du doublé. La différence étant que contrairement à Alicia, elle rempilera en 2017.


WGTC? Drawa de l'enfant qu'on a tous envie de battre, peut-être pas à mort ni trop fort parce que c'est interdit - mais allons ! un bon coup de pied au cul n'a jamais fait de mal à personne.
MAX FOX - Better Things (27)


2. Manny Delgado - Modern Family (25)
3. Frankie Fox - Better Things (16)
4. Tous les enfants Solloway - The Affair (13)
5. Lilly Pritchett-Tucker - Modern Family (12)

Jusqu'à la dernière minute ou presque, ce Drawa a été en ballotage au milieu de ceux qui risquaient de gicler de l'édition 2016. S'il a toujours bien marché, il me semblait que le résultat de l'an passé (un Drawa d'honneur pour tous les gosses de Modern Family) l'avait poussé dans ses derniers retranchements, et que remettre le couvert cette fois-ci risquait juste de tourner au massacre annuel de Manny et de ses cousines. C'est... exactement ce qui s'est passé, puisque la famille Pritchett-Tucker-Dunphy récolte encore 42 voix cumulées. Soit tout de même 20 de moins qu'en 2015. Je ne m'attendais pas (du tout) à ce que ce prix soit si disputé. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir moi-même été ulcéré par l'effroyable trio de sales petites connasses également appelées « gamines de Better Things ». Le plus dingue, pour ceux qui auront accepté de souffrir jusqu'au bout, c'est d'avoir vu lors du générique de fin du dernier épisode que Pamela Adlon dédiait la série à ses filles – les vraies. Les pauvres ont dû sacrément faire la gueule au moment du visionnage parce que le moins qu'on puisse dire est que l'image qui en est projeté est absolument odieuse – dans l'épisode où l'héroïne, excédée, les fait descendre de la voiture et rentrer en bus, on se demande surtout pourquoi elle ne va pas les abandonner toutes les trois au fin fond du désert. Horribles, ces gamines, et Max, notre gagnante de l'année, est de loin la pire du lot.


WGTC? Drawa du méchant qui ne fout même pas les jetons à ma petite nièce
VANDAL SAVAGE - Legends of Tomorrow (29)


2. Lucifer - Supernatural (20)
3. Charles Manson - Aquarius (19)
4. Lucius Lyon - Empire (18)
". Les Ténèbres - Supernatural (18)

Nous ne sortons pas d'une très grande année à méchants qui ne font pas peur. Entre Channel Zero et Negan qui déboule (enfin) dans The Walking Dead, nous sortons même plutôt d'une année de méchants qui foutent vraiment les chocottes. Même les spécialistes du genre se sont tenus à carreaux : côté séries de la DCW, un Damian Dhark (7 points) ou Zoom (un seul) étaient clairement des méchants pourris, mais il serait excessif de dire qu'ils n'étaient pas un minimum inquiétants. Pire : Once Upon a Time, grande fournisseuse de cette catégorie devant l'Éternel, s'est recentrée sur la meilleure méchante de son histoire, la première, la seule, l'unique : la Méchante Reine. Résultat des course, Vandal Savage l'emporte pépère, ce qui n'est pas tellement une surprise puisque l'an dernier, en n'apparaissant que dans deux épisodes crossovers, il avait tout de même réussi à gratter sept ou huit points.

Et là, l'oeil averti va me dire « hé, mais pourquoi pas un Drawa d'honneur à Supernatural, puisque que c'est comme ça que ça marche » ? Tout simplement parce que les vingt voix de Lucifer sont la somme de quatre incarnations différentes en 2016, et que c'est donc de la triche – si ce n'est de l'escroquerie en bande organisée.


WGTC? Drawa du personnage qui sert à rien, mais qu'on aime bien quand même
WALTER SKINNER - The X-Files (31)


2. Caitlyn Snow - The FLash (25)
3. Quentin Lance - Arrow (24)
4. Castiel - Supernatural (19)
5. Hitchcock & Scully - Brooklyn Nine Nine (23)

6. Lucca Quinn - The Good Wife (20) ; 7. Jésus - The Waling Dead (14) ; 8. Charly Telphy - Black-ish (12) ; 9. Simon "Citizen Z" Cruller - Z Nation (11) ; 10. Franklin "Foggy" Nelson - Daredevil (10)

Il y a les personnages qu'on aime. Il y a les personnages qui ne servent à rien. Il y a les personnages qui ne servent à rien mais qu'on aime bien, quand même. Et puis il y a Walter Skinner. LE Directeur Skinner des X-Files. Un personnage iconique, peut-être le premier grand gentil-méchant-gentil de la télévision moderne, joué par un acteur, Mitch Pileggi, que tout le monde aime, tout le temps, même dans les séries pourries (Stargate Atlantis) ou totalement surcotées (Sons of Anarchy) ou que personne n'a regardé (Dallas 2012). Cette année, dans le rôle qui fit de lui une star, Mitch a réveinté le concept de pot de fleurs. S'il n'avait pas figuré sur les 4 209 affiches promos, c'est à peine si l'on se souviendrait qu'il a participé à ce revival. Sans doute, d'ailleurs, aurait-il dû s'abstenir. Ce qui est certain c'est qu'à défaut d'avoir pu marquer les mémoires, il aura assurément marqué les Drawas en illustrant cette catégorie avec une telle perfection qu'il sera vraiment difficile de lui succéder sans un petit arrière-goût d'illégitimité. D'autant qu'il aura réussi cette performance au terme d'une édition particulièrement riche en personnages inutiles, du genre à vous faire espérer que leurs interprètes sont rémunérés au prorata de leurs lignes de dialogues, entre une Caitlyn Snow qui réussit à être décorative même lorsque les intrigues se focalisent sur elle, ce bon vieux Capitaine Lance qui sera certainement convoqué par le juge dans le cadre de son enquête sur les emplois fictifs à la mairie de Star City... sans oublier, plus bas, les grands habitués que sont Castiel (Supernatural), Winston Bishop (New Girl) ou Henry McCord (Madam Secretary). Franchement, au milieu de tout ce monde, Hitchcok et Scully ont presque l'air utiles (le Scully de Brooklyn Nine Nine aura d'ailleurs sûrement été plus efficace et utile que la vraie de Scully des X-Files cette année).


WGTC? Drawa du flashback bien relou qui te rappelle chaque semaine que Lost, c'était pas si mal
ARROW (42)


2. Once Upon a Time (24)
3. Westworld (20)
4. Damien (19)
5. The Good Place (17)

De deux choses l'une : soit j'ai sous-estimé votre detestation d'Arrow, soit vous n'êtes vraiment pas très attentifs pour ne pas avoir remarqué le nombre de séries à utiliser cette technique bien connue dite du flashback relou. Enfin, peu importe vous me direz, puisqu'il n'y assurément aucun flashback plus relou que ceux d'Arrow à la minute où nous imprimons.


WGTC? Drawa de la série dont l'intense pouvoir de fascination ne se révèle qu'après obtention d'une carte au trésor de presse
WESTWORLD (27)


2. The Affair (24)
3. Better Things (20)
4. Pitch (19)
5. Transparent (17)

6. Irresponsable (15) ; 7. The Crown (12) ; 8. Baskets (11) ; 9. The Night of | The Strain (10)

C'est le prix le plus bête et méchant des Drawas. C'est aussi l'un des plus prisés, parce que la démagogie la plus odieuse fonctionne toujours – c'est d'ailleurs bien pour ça qu'on l'appelle ainsi. Je crois que c'est la seule catégorie (avec « pire série de l'année ») où la totalité de 229 votants a... voté. Cela en dit long sur le décalage que l'humble spectateur peut ressentir parfois face à certaines critiques, a fortiori désormais que même Maisons & Jardins fait des dossiers sur les 10 séries qu'il fallait absolument voir en 2016 (je n'en sais évidemment rien... mais dans le fond, cela ne me surprendrait même pas). Reste qu'au final, le résultat est un peu dur car Westworld, quoiqu'on en pense, est un véritable succès qui n'existe pas que dans la tête des journalistes. Tous les titres suivants, en revanche, sont bien à leur place, droits dans leurs bottes et fiers d'arborer une disproportion totale entre les critiques dithyrambiques qui les entourent et les retours de la plupart de leurs spectateurs. L'honneur est donc sauf.


WGTC? Drawa de la série que tout le monde adorerait si elle passait sur le câââââââââble
BLACK-ISH (29)



2. Un village français (22)
3. Person of Interest (21)
4. American Crime (18)
5. This Is Us (17)

6. The 100 (16) ; 7. Galavant (15) ; 8. The Middle (14) ; 9. Crazy Ex-girlfriend (12) ; 10. Jane the Virgin (11)

La catégorie était un petit peu tricky, tout le monde ne sachant pas précisément ce que désigne « le câââââââble » et certains trucs comme par exemple Netflix n'en étant pas tout en étant un peu quand même, bien entendu, en terme de réception critique et publique. Je n'ai donc pas été trop pointilleux sur la définition et ai à peu près tout validé du moment que cela s'inscrivait dans l'esprit. Au passage, très bien vu d'avoir pensé à Un village français – il est évident que si cette série passait sur Canal, son rayonnement serait multiplié par trois ou quatre.


WGTC? Drawa "Alain Finkielkraut" de la série réactionnaire
The X-FILES (35)


2. 2 Broke Girls (19)
3. The Great Indoors (17)
4. Sex&Drugs&Rock&Roll (16)
5. UnReal (15)

6. Arrow (14) ; 7. Better Things (13) ; 8. Black Mirror (12) ; 9. Shadowhunters (11) ; 10. One Upon a Time | Supergirl (10)

Marrant comme les choses s'en vont puis reviennent (ça ferait une bonne chanson). Il n'y a pas si longtemps, cette catégorie était un peu en jachère, seules Dexter et CSI : Miami portant bien haut le flambeau du conservatisme. Signe des temps sans doute, cette catégorie aura rarement connu autant de nominations différentes. La victoire des X-Files n'a rien d'une surprise tant elle aura passé son temps à nous rappeler que ses personnages étaient vieux, que les ordinateurs c'étaient vraiment compliqué, les téléphones portables... n'en parlons pas, et que les années 90 nous manquaient trop grave à mort (ce n'est pas compliqué, pas un seul de ses six épisodes qui ne soit dénué d'un one-liner d'une pachydermique subtilité à ce sujet). Notons d'ailleurs, non sans un certain amusement, que le personnage qui incarne cette modernité si menaçante dans la série est joué par Joel McHale... qui est aussi le héros conservateur-qui-a-bien-raison-de-l'être-car-ce-monde-devient-fou de notre troisième, The Great Indoors. Et un Drawa de l'acteur le plus réac' de l'année pour Joe, un !


WGTC? Drawa "Edwy Plenel" de la série bien-pensante
THIS IS US (34)



2. Better Things (30)
3. Supergirl (29)
4. The Good Place (25)
5. Fresh off the Boat (17)

6. Call the Midwife (15) ; 7. Black-ish | Brooklyn Nine Nine (13) ; 9. Unbreakable Kimmy Schmidt (10) ; 10. Jane the Virgin (9)

Alors non, vous ne rêvez pas : Better Things et Supergirl ont réussi la prouesse de se classer à la fois dans le Top 10 des séries les plus réactionnaires et dans celui des séries les plus bien-pensantes. Mais le plus fou, c'est que ce n'est même pas si choquant. C'est même tout à fait révélateur de la manière dont ces deux séries (que j'aime plutôt bien... enfin surtout Supergirl) bouffent à absolument tous les râteliers. Sinon, je n'ai vu que le pilote de This Is Us, qui m'a fait l'effet d'être un Parenthood encore plus larmoyant et sirupeux que l'original (et beaucoup moins bien joué). Aussi, je laisse de nouveau la parole à mon binôme Olivier, qui cette année ne m'aura pas envoyé un bulletin de dix-huit pages Word pour rien : "This is Us ou « la parfaite famille imparfaite ». Je sais même pas où commencer. Le fils adoptif black surdoué ? La sœur obèse dépressive et dévouée ? Le frère beau-gosse égocentrique mais avec tellement de profondeur, en fait ? Les parents lower middle class pleins de bonne volonté et de belles leçons ? Le père biologique artiste ancien toxico en phase terminale et bisexuel ? Il y a tout putain, il manque qu’un handicapé et un musulman. Le pire c’est que ça marche."


WGTC? Drawa de la série pseudo-trash
The DELETED (32)


2. The Girlfriend Experience (30)
3. UnReal (29)
4. Black Mirror (26)
5. Better Things (18)

Agent de Bret Easton Ellis : Hé Bret, ça te dirait pas une série télé ? Tout le monde fait ça maintenant, et y a une filiale de YouTube qui est prête à mettre le paquet sur la première idée qui te vient.

B.E.E. : Mouais nan, la télé, c'est d'la merde.

Agent : Non mais attends, tu sais que la télé, c'est plus du tout comme autrefois, hein. C'est la Peak TV, mec. C'est noble. T'as jamais regardé Game of Thrones ?

B.E.E. : Qui ça ?

Agent : Une série très connu, un genre de soap politique avec plein de gens tout nus. C'est génial, mec. Enfin c'est complètement con, mais tout le monde trouve ça génial.

B.E.E. : Mais... on a le droit de mettre des gens tout nus à la télé, maintenant ?

Agent : Mais bien sûr ! Sur certaines chaînes, c'est même un devoir.

B.E.E. : Hum. Intéressant. Et on peut les faire baiser ? Genre, tout le temps ?

Agent : Bien sûr ! Sur certaines chaînes, on en fait même des concepts. Rien que cette année, on a eu droit à une série produite par Soderbergh qui pompait American Psycho avec dans le rôle de la sociopathe une escort-girl jouée par la petite fille d'Elvis (ou le contraire, j'ai un doute).

B.E.E. : Naaaaan ? Sans déc' ?

Agent : Promis juré.

B.E.E. : Bon ok, je veux bien m'y mettre, mais seulement si j'ai le droit de caster des minets bodybuildés.

Agent : T'inquiète, vieux – j'ai pris les devants et j'ai déjà chopé le 06 de Jean-Marc Morandini.


WGTC? Drawa de la série qui était bien - oui : était
The X-FILES (30)


WGTC? Drawa de la série qui est re-bien
The WALKING DEAD (38)


Vous savez quoi ? Je voyais X-Files dans des dizaines de catégories, et pourtant pas celle-ci – la plus évidente de toutes. Effectivement, X-Files, c'était bien. Et effectivement, X-Files, c'est désormais tout nul – pour ne pas dire carrément tout caca. Cela ne m'empêchera cependant pas de considérer que la vraie gagnante aurait dû être Scream Queens (troisième avec 25 points), pour cette évidente raison que la saison 2 est un décalque total de la saison 1, sauf que rien n'y fonctionne, jamais, même les gags repris à l'identitque.

Côté séries re-bien, Negan a fait son petit effet, mais ce qui est amusant c'est que ce sont toujours un peu les mêmes séries qui sont citées (The Flash, TBBT...), comme si elles étaient de mieux en mieux alors que, soyons raisonnables, elles sont à bout de souffle. Ce sont d'ailleurs aussi souvent... des séries nommées dans la catégories sœur. Cette année, la championne sera Teen Wolf, qui obtient exactement le même nombre de voix (20) dans les deux sections.


WGTC? Drawa de la série qui existe encore, mais personne ne sait pourquoi (ni qui la regarde)
SUITS (20)


2. Grimm (17)
". Wayward Pines (17)
4. The Big Bang Theory (15)
5. House of Cards (14)

6. The Strain (13) ; 7. Life in Pieces | From Dusk 'till Dawn | Les Mystères de l'Amour (11) ; 10. Dr. Ken (10)

Nous en parlions ici-même il y a quelques semaines : en 2016, la série est devenue un tel produit d'appel qu'on renouvelle tout et n'importe quoi, à commencer par des shows qui n'auraient certainement pas atteint le cap de la troisième saison s'ils avaient été lancés en 2002. En conséquence, rarement les votes auront été si éparpillés dans cette catégorie. Pas moins de 16 titres au-dessus de 5 voix ! Un record rendant la victoire de Suits encore plus belle. Parce que oui, Suits, c'est une série qu'on a tous regardée. Qu'on a tous bien aimée. Dont certains des personnages (Harvey et Donna, en particulier) furent longtemps des habitués des Drawas au rayon fuckable. Puis : le silence. On a tous arrêté. Du jour au lendemain, quasiment sans nous en apercevoir. Pour ceux que cela intéresse, Suits en est tout de même à sa saison 6 (la 7 est déjà commandée), et je vous mets au défi de trouver quelqu'un ayant été au-delà de la  4 (voir de la 3). Peu importe, d'ailleurs, puisque j'imagine que les personnages en sont toujours à s'échanger leurs sociétés comme au Monopoly et se préoccuper de leurs intrigues de cœur entre deux class actions (en fait, Suits est un Grey's Anatomy avec des avocats – et encore, ce n'est pas très gentil pour la série de Shonda Rhimes, qui accorde tout de même une véritable importance aux patients de ses héros). Je soupçonne d'ailleurs cette victoire d'avoir largement été manipulée par la presse, qui a comme par hasard révélé juste avant les Drawas que Meghan Markle sortait avec le Prince Harry, alors que franchement... on ne se rappelait plus du tout du nom de cette jeune femme, encore moins d'où on l'avait vue.


WGTC? Drawa "Pringles" de la série que tu regardes encore, mais personne ne sait pourquoi (surtout pas toi)
GAME OF THRONES (26)



2. Modern Family (22)
3. The Last Man on Earth (20)
4. Pretty Little Liars (19)
5. The Big Bang Theory (16)

6. Teen Wolf (15) ; 7. The Affair (14) ; 8. The Walking Dead (12) ; 9. Supernatural (11) ; 10. Arrow (10)

Une catégorie évidemment rigolote, puisqu'il y avait fort à parier que pas mal de séries citée dans la rubrique précédente se retrouveraient ici. On ne balancera pas de noms, mais nous sommes tous très contents de savoir qu'il existe réellement, y compris au sein de l'Académie des Drawas, des gens regardant encore The Big Bang Theory, Scream ou – justement – Suits. Avions-nous réellement besoin de savoir en revanche que 19 lecteurs et lectrices du Golb regardaient Pretty Little Liars (sept saisons tout de même, alors que dès l'épisode 4 c'était à la limite du tolérable) ? La question mérite ses points de suspension............


WGTC? Drawa de la série dont le monde se foutrait si elle était américaine
LA TRÊVE (26) 


WGTC? Drawa de la série que tout le monde trouverait géniale si elle était américaine
UN VILLAGE FRANÇAIS (31)


Que nos amis Belges ne se vexent pas tout de suite : Ennemi public, l'autre série phare de la RTBF, s'est hissée à la deuxième place des séries que tout le monde trouverait géniales..., avec 29 points, ce qui est plus qu'honorable et même peut-être limite trop, considérant qu'elle devance assez nettement trois séries (Baron Noir, Kfulim et Line of Duty) qui sont tout de même – excusez-moi – d'un tout autre niveau. Elle ne pouvait en revanche pas rivaliser avec Un village français, qui entre cette année dans le club très fermé des séries ou personnages ayant réussi la passe de quatre.

Pour ce qui est de la face négative, il faut reconnaître que nos amis buzzers ont été très sages en 2016 et que très peu de séries françaises et/ou exotiques nous ont été survendues (la série la plus flinguée de l'années dans la presse s'intitulait même... Marseille). Il faut dire qu'ils étaient tous beaucoup trop occupés à écrire des mémoires de cinq pages sur Westworld et à réaliser des publirédactionnels à peine déguisés pour les séries Netflix. On ne peut pas mener toutes les batailles de front, et l'on peut supposer que cette petite trahison sera compensée dès 2017 et la très-attendue (par eux) saison 2 de Dix pour Cent.


WGTC? Drawa de la série qui fait très bien semblant de ne pas être un bon vieux soap des familles
GAME OF THRONES (32)



2. The Crown (25)
3. Bloodline (20)
4. Masters of Sex (18)
5. The Americans (15)

6. The Affair (14) ; 7. Arvingerne | Transparent (13) ; 9. Casual (10) ; 10. Arrow | This Is Us (9)

Célébrée l'an passé à juste titre, Arrow s'est incroyablement calmée en 2016, autorisant Game of Thrones à reconquérir un titre lui revenant de droit. Il est vrai que désormais qu'elle ne montre presque plus de fesses et se concentre sur son scénario, elle a de plus en plus de mal à masquer sa véritable nature. Bien qu'aucune d'entre elles n'ait démérité, ses poursuivantes n'ont jamais paru en mesure de rivaliser, et la série préférée des gens qui ne regardent pas de séries d'emporter haut la main le dixième Drawa de son histoire. Clap clap clap.


36 15 Drawa, récompensant la série qui a vraiment tout compris à notre époque
DESIGNATED SURVIVOR (27)



2. Angie Tribeca (23)
3. The Odd Couple (20)
4. Pure Genius (17)
5. The Great Indoors (15)

J'ai failli virer cette nouvelle catégorie à la dernière minute. J'aurais peut-être dû. Je n'étais plus vraiment convaincu ni de la lisibilité de l'intitulé, ni de son intérêt. Mes craintes se sont vite révélées justes puisque j'ai reçu de nombreux votes à destination de séries en pleine prise avec notre époque. Il me semblait que le 36 15 charriait une ironie assez perceptible, pourtant. In fine, le Top 5 tient la route. Mais c'était sans aucun doute la traditionnelle catégorie foirée de l'année.


LES DRAWAS SPÉCIAUX

WGTC? Drawa Spécial de la comédie pas drôle
ANGIE TRIBECA (25)


2. Baskets (22)
3. You're the Worst (21)
4. Mom (19)
5. Atlanta (14)

6. Man with a Plan | Modern Family (13) ; 8. Better Things (12) ; 9. The Odd Couple (10) ; 10. The Great Indoors (9)

Osons le dire : 2016 fut une énorme année pour les comédies pas drôles. Certainement la plus grande depuis la création des Drawas. Tellement grande qu'il va peut-être falloir envisager de créer une catégorie « comédie qui se prend vraiment trop au sérieux – on est là pour rire quand même, les gars » afin de purger les insupportables dramédies qui pullulent notamment sur FX (qui gratte quand même 57 PUTAINS DE POINTS A ELLE TOUTE SEULE !). Ironiquement, c'est pourtant bel et bien une comédie à l'ancienne, je veux dire à ambition comique, qui l'emporte dans la dernière droite. On ne peut pas dire que ce soit immérité tant elle rappelle rien moins que Police Academy (ne niez pas, vous aussi vous avez été enfants). J'imagine qu'il fallait au moins ça pour se distinguer une année où Louis CK nous aura inflingé pas moins de trois séries différentes (enfin, façon de parler).


WGTC? Drawa Spécial de la série qui donne envie d'avaler une demi-douzaine de yaourts périmés avant de se pendre avec un câble Ethernet en écoutant une compile de post-rock
MR. ROBOT (21)



2. American Crime (19)
". Outcast (19)
4. Transparent (17)
5. The Night of (16)

6. You're the Worst (15) ; 7. The 100 (14) ; 8. Black Mirror (13) ; 9. The Affair (12) ; 10. Rectify | The Walking Dead (11)

The Leftovers n'ayant pas été diffusée en 2016, toutes ses poursuivantes habituelles étaient dans les starting-blocs, prêtes à sauteur sur cette année de répit inespérée. Grande favorite (alors qu'elle n'était pourtant que sixième l'an passé), Mr. Robot, avait mis les petits plats dans les grands, avec des épisodes interminables, des héros plus dépressifs que jamais, une atmosphère encore plus glauque qu'en saison 1... sans oublier le bonus qui tue : un trio de comédiens principaux aux mines tellement cadavériques qu'on a envie de les prendre par la main et de leur offrir un chocolat à chaud, si possible à DisneyLand. A se demander comment personne n'a pu imposer à USA Network un avertissement de type Aucun acteur n'a été maltraité ni affamé durant le tournage de cet épisode. D'après nos informations, une commission d'enquête aurait toutefois été diligentée par l'ONU sur le tournage de saison 3.


WGTC? Drawa Spécial du il était temps que ça s'arrête
The GOOD WIFE (38)


2. Braquo (26)
3. Aquarius (23)
4. Heroes Reborn (20)
5. Masters of Sex (19)

Voilà qui fait mal (pas autant qu'une gifle) mais qui, en même temps, était tristement prévisible. Le plus fou c'est qu'il y a un an et même si le début de la saison 7 n'était vraiment pas terrible, aucun d'entre nous sans doute n'aurait pensé que The Good Wife recevrait ce Drawa-ci. Impossible. La série allait forcément se relever dans la dernière ligne droite. Bah oui, mais non : elle a fait exactement le contraire, a renié la moitié des thématiques qui la parcouraient depuis des années et a sacrifié sa cohérence, sa qualité et même une partie de son âme pour... quoi, au juste ? Finir exactement comme elle avait commencé ? Drôle d'idée pour une série dont on pensait que l'évolution de son héroïne était l'artère principale. Autant essayer de faire entrer le proverbial carré dans le non moins proverbial triangle. D'ailleurs, en y réfléchissant, c'est un peu à ça qu'elle ressemblait, cette dernière saison de The Good Wife. Une victoire logique, donc, d'autant que peu de « grandes mauvaises séries » se sont achevées en 2016.


WGTC? Drawa Spécial de la série qui a tout pompé sur une autre
BETTER THINGS (22)


2. Designated Survivor (20)
3. El ministerio del tiempo (19)
". This Is Us (19)
5. Stan Agasint Evil (17)

6. The Crown (15) ; 7. Braquo | The OA | Vinyl (10) ; 10. Timeless (9)

Forcément, dans une époque où tout le monde produit tout plein de séries toute l'année pour tout un tas de raisons n'ayant rien d'artistiques, il y a embouteillage dans une telle catégorie et beaucoup, beaucoup, beaucoup d'égalités. Comme le veut la tradition, je vais donc me contenter d'énumérer les séries originales, avec par ordre d'appation : Louie, 24 (et un peu Commander in Chief), Doctor Who, Parenthood, Ash vs. Evil Dead, plus ou moins tous les royalty dramas (c'est quasiment un genre, en Angleterre), The Shield, The 4400 + toutes les autres séries faussement cheloues avec des gens vraiment chelous à qui il est arrivé des trucs tellement chelous qu'il faut trois saisons pour savoir quoi, Mad Men, Code Quantum et, au pied du Top 10 (vous pouvez vous amuser à deviner de quel titre « contemporain » il s'agit) : Inception, Continuum, Entourage, The Twilight Zone, Sanctuary, The Office, Murder One (x2)... et restons en là pour conclure sur un inévitable #PeakTV


WGTC? Drawa Spécial du beaucoup de bruit pour rien
VINYL (34)


2. The X-Files (22)
3. Westworld (20)
4. Designated Survivor (15)
". MacGyver (15)

Beaucoup de bruit pour rien je ne sais pas (je ne l'ai pas vue), mais pour ce qui est de faire un brouhaha insupportable et strident pour finir par mourir trois mois plus tard dans l'indifférence générale, Vinyl est inattaquable. Que ne nous-a-t-on bassiné avec Scorsese par-ci et Jagger par-là, pour ne littéralement plus en piper le moindre mot ou bout de trois semaines (le pire, c'est que c'était prévisible. Je l'avais même annoncé pour mot avant même la diffusion du pilote). En comparaison, le succès de Westworld paraît presque pérenne alors que la série n'a que trois mois d'existence, et celui de The Walking Dead une anomalie totale. Parce que le plus flippant, c'est tout de même cela : nous sommes à ce point abreuvés de buzz sériphiques toute l'année, désormais, que Vinyl ou le revival des X-Files paraissent déjà remonter à une éternité – c'était il y a à peine dix mois, en fait.


WGTC? Drawa Spécial Jurassic Park (ou World), récompensant le plus mauvais remake (ou reboot (ou spin off (ou adapta... (oh putain mais quelle horreur, il n'y a plus que ça !))))
MACGYVER (34)


2. The X-Files (25)
3. Legends of Tomorrow (23)
4. Better Things (20)
5. 11.22.63 (13)

Parfois, il arrive que je me moque de vous quand vous faites tous la même blague en croyant être les seuls à l'avoir trouvée. Mais aujourd'hui, j'ai envie de vous faire des bisous pour avoir eu l'amusante idée de traiter Better Things comme ce qu'elle n'assume pas d'être (le spin off de Louie) et la caler bien au chaud dans le Top 5. Bravo à tous, et tant qu'à faire aussi aux deux petits malins qui ont pensé, dans le même ordre d'idées, à Stranger Things.

Pour le reste, et bien que je sois le premier à me plaindre dès l'intitulé qu'il n'y a « plus que ça » (des remakebootvals, hein, pas de Mulsulmans ou des homosexuels)... j'étais loin de me douter qu'autant de titres allaient être cités. Il faut dire que cette année, vous saviez à quoi vous en tenir et avez un peu grugé en me sortant des séries qui, si elles sont bien des remakbootvals, sont à l'antenne depuis suffisamment longtemps pour qu'on considère qu'elles ont justifié leur existence (Sleepy Hollow, Teel Wolf voire même l'affreuse Gotham... ). Une explosion des nominations pour que dalle, puisqu'on savait tous parfaitement à quoi ressemblerait le tiercé gagnant – vous ne me ferez pas croire cela dit que vous êtes vraiment trente-quatre à avoir regardé plus de dix minutes du nouveau MacGyver.


WGTC? Drawa Spécial de la plus mauvaise série de voyages dans le temps
TIMELESS (44)



2. 11.22.63 (34)
3. Legends of Tomorrow (25)
4. The Flash (22)
5. Game of Thrones (14)
". The Magicians (14)

7. Dragon Ball Super | Outlander (12) ; 9. 12 Monkeys (11) ; 10. Heroes Reborn (9)

Beaucoup de gens ont eu du mal avec cette rubrique. « Je ne regarde pas de SF », « Je n'ai pas vu de séries de voyage dans le temps cette année », « Ah bon ? Il n'y avait pas que Timeless ? »... c'était oublier que le voyage dans le temps ne se limite pas à un postulat de départ et peut-être utilisé comme un artifice de scénario sans être à proprement parler le sujet de la série. C'est par exemple le cas de The Flash (qui cela dit pourrait presque être considérée comme une série sur le voyage dans le temps tant le sujet y prend de place), de Game of Thrones, de Dragon Ball Super, de The Magicians voire pourquoi pas de Westworld (même si c'est plus discutable). Bien entendu, ce sont finalement les « vraies » séries de voyage dans le temps qui l'ont emporté, et donc Timeless, qui n'était sans doute pas la pire ; juste une série chiante et ringarde, quand en terme de n'importe quoi temporel, The Flash a poussé le curseur bien plus loin – et on ne parlera pas de 11.22.63, dont je me demande encore comment il est possible qu'elle n'ait toujours pas reçu le moindre Drawa depuis le début de cette cérémonie.


WGTC? Drawa Spécial des bookmakers, annonçant sur Le Golb en exclusivité mondiale quelle seront les prochaines séries ressuscitées - ou adaptées de vieux films - contre tout bon sens en 2016

Comme l'an dernier, cette catégorie fut un flop, encore que pas pour les mêmes raisons : cette année, tout le monde avait bien compris le concept, mais beaucoup n'avaient pas d'idées (ou n'ont pas osé les dire, ce qui revient au même). Aussi plutôt qu'un classement, je vous propose cette année une compile. Seront rebootées l'an prochain selon vous :

Angel (avec David Boreanaz gros et Charisma Carpenter botoxée ?)
Beverly Hills 90210 (encore ???????!!!!!)
Charmed (euh...)
Deadwood (et on arrachera Kim Dickens à Fear the Walking Dead de force s'il le faut)
Dexter (ce sera adapté des crimes de l'Homme des bois)
Friends (déjà citée l'an dernier)
Hannibal (si seulement)
Law & Order (mais certainement pas « contre tout bon sens » !)
Lost (ça viendra bien un jour, de toute façon)
Malcolm in the Middle (il paraît qu'on en parle pour de vrai)
Melrose Place (encore ????!!!!!!!!)
Misfits (non merci, ça ira)
Seinfeld (vous me tentez un peu, là...)
Star Trek (disqualifiée, c'est déjà en projet et même bien avancé)
Torchwood (on en parle à chaque interview de John Barrowman... donc vraiment très souvent)
The Twilight Zone (pour la 40e fois... mais sur Netflix, cette fois !)
Un, Dos, Tres (hein???)
Veronica Mars (hum...)
Xena (disqualifiée, c'est déjà en projet)

Seront adaptés n'importe comment :

Le Flic de Beverly Hills (après Rush Hour, quoi de plus normal ?)
Rocky (après Rambo, quoi de plus normal ?)
Les Goonies (mais ça existe déjà, non ? Stranger quelque chose...)
Gremlins (celui-là j'y crois à mort, vous l'aurez lu ici en premier)

Les jeux sont faits. Je vous rappelle que l'an dernier, nous avions annoncé Magnum, qui aura bel et bien droit à son reboot.


WGTC? Drawa Spécial du personnage locomotive, sans lequel sa série apparaîtrait pour ce qu'elle est : une sinistre bouse
NEGAN - The Walking Dead (37)


2. Cathy Munsch - Scream Queens (22)
3. Les Différentes version de Harrison Wells - The Flash (20)
4. Le Pingouin - Gotham (17)
5. Reginal Mills/La Méchante Reine - Once Upon a Time (15)

6. Sheldon Cooper - The Big Bang Theory (13) ; 7. Beerus & Whis - Dragon Ball Super | Sarah Lance/White Canary - Legends of Tomorrow (12) ; 9. Tyrion Lannister - Game of Thrones (11) ; 10. Gabriel - The Good Place | Carol Peletier - The Walking Dead (10)

Depuis le temps que The Walking Dead se cherchait un personnage locomotive ! Il fallait vraiment intervenir, parce qu'au bout de sept ans, tout le monde ou presque avait fini par s'apercevoir qu'il s'agissait d'une sinistre bouse. Et là, le coup de maître. La trouvaille de casting parfaite. La seule, bonne trouvaille de casting de toute l'histoire de la série. Sans mauvais jeu de mots, Negan a carrément tué la compète. Une victoire écrasante. Putain, je me sens comme le mec qui doit trouver le titre de la Une de l’Équipe après un triplé de William Vainqueur. Sacré frisson. Et vous savez le plus fort ? C'est que Negan n'est même pas apparu dans la moitié des épisodes diffusés en 2016. En tout et pour tout, il a à peine dû passer 90 minutes sur le terrain à l'écran cette saison année, se limitant à une poignée d'entrées fracassantes. Énorme.


WGTC? Drama Spécial "Alain Soral", récompensant la série tellement machiste et/ou misogyne que même Eric Zemmour a fini par avouer sa gêne.
The X-FILES (24)


2. Arrow (22)
3. Sherlock (21)
4. The Flash (20)
5. UnReal (19)

6. Supernatural (18) ; 7. Scream Queens (13) ; 8. The Affair (11) ; 9. Girls (10) ; 10. Vice-principals (9)

Comme toute personne raisonnable ayant aimé les X-Files dans sa jeunesse, je me suis empressé d'oublier la saison 10 pour noyer mon chagrin dans l'alcool tel un Hank Moody cherchant l'inspiration. Du coup, si je m'en souviens (hélas) suffisamment bien pour savoir que ce prix est largement mérité, je suis incapable de donner des exemples précis. Vous me répondrez à juste titre que j'en ai certainement fait mention dans mon article de l'époque – sans aucun doute mais si je le relis, je risque de me souvenir du reste, et je ne veux absolument pas qu'une telle chose se produise. Je veux vraiment oublier. Je veux me souvenir que l'Homme à la cigarette est mort et que Mulder et Scully sont en cavale et que les extra-terrestres vont nous envahir en 2012. Absolument pas de la manière dont a été traitée Scully dans ces six épisodes interminables. Notez qu'en terme d'oubli, j'avais aussi oublié que Sherlock avait eu droit à un épisode spécial en 2016, véritable sommet de connerie misogyne qui en plus se donne des airs de pseudo-féminisme  l'écriture moffatienne qui met déjà une sacrée option sur la catégorie pour l'année prochaine. Limite à côté, les deux women in the fridge annuels d'Arrow feraient poids plumes...


WGTC? Drawa Spécial du drame dont les les dialogues seraient plus indiqués dans une comédie, voire une parodie.
The WALKING DEAD (21)




2. The OA (18)
". Westworld (18)
4. Braquo (17)
5. Dark Matter (16)

6. Marseille | La Trêve (15) ; 8. MacGyver (14) ; 9. The Affair (13) ; 10. Wayward Pines (12)

On sent bien que l'Académie avait très envie de récompenser les dialogues ultra sentencieux de Westworld, ou à défaut (mais dans un registre très similaire) la bouillis new age de The OA. Mais soyons sérieux deux secondes, ces longues tirades étaient souvent plus pénibles que drôles. C'est donc The Walking Dead qui l'emporte... sans trop que l'on sache pourquoi, ses dialogues n'étant pas pires qu'ailleurs (ni meilleurs, soit). On pourra regretter que Dark Matter et Marseille ne parviennent pas à se hisser à hauteur du podium, il y avait franchement de quoi faire de ce côté, mais c'est peut-être parce que ces deux séries sont déjà, à la base, des comédies. Non ?


WGTC? Drawa Spécial Victime de la mode, récompensant la série qui, si elle avait été écrite en 1996, aurait juste donné un lieu à un film indépendant d'1h20 que personne n'aurait été voir (et tant mieux)
TRANSPARENT (29)



2. High Maintenance (27)
3. Making a Murderer (22)
4. The Deleted (20)
5. The OA (15)
". Westworld (15)

C'est bête, je ne pensais pas du tout que Transparent réaliserait le doublé. Je m'attendais à une compétition plus acharnée, à une relève – j'aurais bien vu Making a Murderer, c'était je trouve un bon candidat (lorsque l'on sait que Netflix a exigé que le documentaire soit remonté pour compter les dix épisodes règlementaires, on se dit qu'on en était vraiment pas loin). High Maintenance aussi, marchait pas mal. Je ne l'ai pas vue, mais la simple lecture du pitch suffit. The Deleted marchait encore mieux, je crois. Et The OA, putain. Ce n'est pas l'archétype de l'histoire découpée en rondelles alors qu'elle pourrait être bouclée en deux heures ? Mais non. L'Académie a voulu honorer Transparent pour la seconde année consécutive. Après tout, pourquoi pas ?


WGTC? Drawa Spécial de l'annulation dont tellement tout le monde se balance que même la Page Facebook Officielle de la série n'a pas réagi.
VINYL (27)



2. Aquarius (23)
3. Tyrant (21)
4. Roadies (18)
5. Pure Genius (15)

Au moment de renommer (comme tous les ans) la catégorie dédiée aux séries annulées, je ne m'attendais pas à ce que l'intitulé s'avère si pertinent. J'ai passé tout le mois de décembre à arrondir les yeux, oscillant entre les « c'était quoi déjà cette série », les « mais ça existe vraiment, ça ? », sans oublier quelques « hum... c'était en 2016 ou en 2015, ce truc annulé au bout de 3 épisodes ? ». Il paraîtra donc pour le moins paradoxal que l'affaire soit emportée par Vinyl, série dont personne n'aura pu manquer l'annulation on ne peut plus rocambolesque, mais qui si l'on considère le buzz ayant précédé sa diffusion ne l'a sans doute pas volé. En toute logique, cependant, la gagnante de cette catégorie ne peut réellement être que la dernière de la liste, puisqu'il s'agit de l'annulation de série dont tout le monde se balance tellement que tu n'as même pas pensé à voter pour elle. Je ne suis pas peu fier de vous annoncer qu'il s'agit de Feed the Beast, diffusée cet été sur Showtime, avec David Schwimmer et Jim Sturgess. Une série dont tellement personne n'avait rien à branler qu'elle a dû en tout et pour tout recevoir dix votes sur l'ensemble de la compétition.


WGTC? Drawa Spécial "Groundhog Day", récompensant la série qui répète méthodiquement et rigoureusement la même intrigue épisode après épisode, saison après saison, sans que personne ne semble s'en apercevoir
LES SÉRIES DE SUPERHÉROS (67)



2. Suits (19)
3. The X-Files (18)
4. Supernatural (16)
5. Sillicon Valley (15)

Alors ok, d'accord : c'est un peu tricher d'accorder un Drawa collectif dès la première édition de ce prix. Mais le score est en lui-même sans appel, puisque même séparément, The Flash et Daredevil étaient en tête. Arrow s'en sortait également – et évidemment – très bien, et Luke Cage aussi, de manière assez spectaculaire si l'on considère qu'elle ne compte qu'une seule saison. Il est d'ailleurs assez marrant de noter que ces séries qui ne se ressemblent pas du tout entre elles communient de la sorte dans la redondance de leurs intrigues – pas uniquement les unes par rapport aux autres, mais bien à l'intérieur de leurs récits. Barry Allen, par exemple, affronte chaque année un speedster mystérieux (mais dont tout le monde devine l'identité en trois secondes) encore plus rapide que lui, échoue à résoudre le problème par un voyage dans le temps, puis finit par comprendre que la solution réside principalement dans les pouvoirs de la famille et de l'amour. Oliver Queen, on connaît la chanson, met chaque année une demi-saison à identifier l'ennemi contre lequel il se bat, se fait latter la gueule trois fois de suite avant, enfin, de puiser la force nécessaire à la victoire dans la rage suscitée par la mort de la femme la plus proche de lui à ce moment de l'intrigue. Quant aux séries Marvel/Netflix, elles poussent le paradigme du superhéros réaliste jusqu'à des paroxysmes de ridicule, en reproduisant systématiquement le même étrange schéma : le héros a une vie de merde. Mais il a des pouvoirs. Il doit les accepter. Sauf que pas de bol, ses pouvoirs ne sont strictement d'aucune utilité pour battre le méchant. Du coup, il passe treize épisodes à chercher la solution. Et laisse tous ses sidekicks se montrer plus efficaces que lui pour défendre la justice. Le théorème marche pour toutes, même celles qui comme Jessica Jones n'ont pas été diffusées en 2016.

Notons que dans l'absolu, tous les autres titres cités pouvaient sérieusement prétendre à la victoire, notamment Suits (Quelqu'un lance une OPA sur notre compagnie ! Vite ! Manipulons tout le monde !), Supernatural (Dean ou Sam est condamné ou mort ou maudit mais le garde pour lui ; lorsqu'il le découvrira, Sam ou Dean va tout faire pour le sauver), The Walking Dead (Rick et ses amis affrontent un groupe de gens très méchants même s'ils ne sont dans le fond pas si différents mais quand même un peu parce que Rick lui il a raison et quand il tue c'est toujours mérité même quand ça ne l'est pas) et Once Upon a Time (le méchant est devenu méchant parce qu'il n'a jamais rencontré l'amour ou l'a perdu ou n'a pas eu assez de true love kisses).


WGTC? Drawa Spécial de la série qui montre des fesses quand elle ne sait plus quoi raconter
WESTWORLD (47)



2. Game of Thrones (30)
3. UnReal (29)
4. The Deleted (18)
5. The Magicians (17)

Comment pouvait-il en être autrement ? Comment les filles pudiques d'UnReal (elles sont en bikini, ces coincées du cul !), les mâles timides de The Deleted (on ne voit pas leurs zizis, les nazes !), ou les mormons de The Magicians (ils font une partouze tout habillés, ces guignols !) pouvaient-ils rivaliser avec la force de frappe de la seule, de la plus grande chaîne de porno-soft de l'histoire de l'humanité. Entendons-nous bien : la seule raison pour laquelle cette édition ne vire pas au Drawa d'honneur pour l'ensemble de l’œuvre de HBO est que j'étais trop content que ce ne soit pas Game of Thrones qui gagne. Mais il faudra bien un jour se résoudre à récompenser la chaîne dans son ensemble, puisque sur six éditions des Drawas, elle a remporté ce prix cinq fois (et encore, en 2011, Game of Thrones n'était qu'à deux points du titre). En cumulant toutes ses séries nommées ces six dernières années (c'est-à-dire en ajoutant juste Boardwalk Empire, True Blood, Girls et True Detective, pas plus), nous arrivons à un total fascinant de 449 points pour cette seule catégorie, soit presque autant que FOX sur la totalité des prix de la totalité des cérémonies. Quality TV, putain. Ils se foutent bien de notre gueule quand même.


WGTC? Drawa Spécial de la série qui ferait mieux de montrer des fesses plutôt que de raconter n'importe quoi
LEGENDS OF TOMORROW (29)


2. The X-Files (27)
3. Wayward Pines (26)
4. Scream (19)
5. Teen Wolf (18)

6. The Young Pope (15) ; 7. Falling Water (14) ; 8. Suits (12) ; 9. Scream Queens (11) ; 10. Class (10)

C'est vrai qu'on ne voit pas assez de fesses, dans Legends of Tomorrow, proportionnellement aux nombres de trucs à chier. Pardon, c'est un peu lourd, mais vous comprendrez ma frustration de ne jamais avoir eu l'occasion d'admirer le popotin de Caity Lotz (ou pourquoi pas de Brand Routh, je ne suis pas sectaire). Frustration bien naturelle qui fut évidemment démultipliée à chaque épisode totalement débile ou mal filmé ou mal écrit – c'est-à-dire à chaque épisode, tout court.


Super WGTC? Drawa Spécial de la plus mauvaise série de superhéros
LEGENDS OF TOMORROW (35)


2. Supergirl (27)
3. Arrow (26)
4. Luke Cage (22)
5. Daredevil (17)

Comme l'an dernier, pas de jaloux : tout le monde a été cité et mêmes les votes pour des séries moins immédiatement assimilables au superhéros en collants de notre enfance ont été compté. De toute façon, il n'y avait pas grand suspens dans cette catégorie, le score de Legends of Tomorrow pouvant même paraître finalement assez faible en regard de l'écart de qualité la séparant de toute les autres (oui oui, même de Supergirl, dont j'ai bien senti durant le scrutin qu'elle avait son lot de haters mais qui, je vous le promets, est un chef-d'oeuvre absolu comparé aux Légendes de Demain).


LES GRANDS DRAWAS

Grand WGTC? Drawa d'honneur de la pire programmation, récompensant un Network (ou une chaîne ou Netflix ou un site de vente en ligne) pour l'ensemble de son œuvre toute pourrie
CBS (58)



2. Hulu (30)
3. Canal + (29)
4. HBO (20)
5. Netflix (15)

Il est tout de même un peu triste que pour la première édition de ce prix, ce soit CBS, souvent défendue contre toute raison sur ce blog, qui emporte la palme – et de très loin, encore. Mais il faut bien dire que cette année, les pauvres ont vraiment tout fait de travers. Evidemment, il faut être un petit peu initié pour comprendre ma mélancolie. Pour résumer sommairement, CBS, c'est un peu TF1 (en beaucoup mieux). Le plus vieux et le plus regardé des Network américains, qu'on réduit un peu trop souvent à sa mauvaise période des années 2000 (le terrifiant tryptique CSI/NCIS/Chuck Lorre) mais qui a très largement contribué au Panthéon des séries télévisées. CBS, c'est la chaîne de The Twilight Zone, de Perry Mason, M*A*S*H, du Mary Tyler Moore Show, de Dallas, de Mission : Impossible, de Gunsmoke, des Alfred Hitchcok Presents, du Fugitif, de Wild Wild West, de... vous voyez, je n'arrive pas à ne pas la défendre. Mais l'an passé, elle était pourtant indéfendable. En l'espace d'une petite année – même pas : dix mois – CBS a viré TOUTES ses bonnes séries sans la moindre exception pour les remplacer par Bull, Pure Genius, Man with a Plan et le remake de MacGyver (une série que, précisons-le, CBS ne diffusait pas à l'époque où elle avait le mérite d'être originale et sympathique). C'est le moment ou jamais d'écrire pour la première fois de ma vie la phrase « tu peux pas test. » Parce que sans déconner, vraiment : tu peux pas. Surtout si tu ajoutes à cela la diffusion totalement nawak de l'ultime saison de Person of Interest, à l'aube de l'été et au rythme de trois puis deux puis un puis deux épisodes par semaine (ou le contraire), forçant le pauvre spectateur (qui en plus, devant CBS, est vieux, malade et peu endurant) à visionner cul sec une série qui n'était pas du tout faite pour ça et dont on a logiquement oublié la moitié des épisodes de cette année.

Enfin je dis ça mais si ça se trouve, vous avez juste voté pour elle parce qu'elle est accessoirement un Network qui diffuse trois séries NCIS, Criminal Minds depuis 11 ans, The Big Bang Theory depuis 9 et, pire que tout, 2 Broke Girls depuis presque six looooongues années. On dira poliment que plus un Network est vieux, plus il a de chances d'avoir un lourd passif.


Grand WGTC? Drawa d'honneur du meilleur pire mort de l'année, récompensant un personnage décédé en 2016 pour l'ensemble de sa carrière télévisée (ou tout simplement pour sa mort toute con)
LE GOLB DÉCLINE TOUTE RESPONSABILITÉ SI VOUS CHOISISSEZ DE CLIQUER SUR LA PAGE DE RÉSULTATS

2016 fut une véritable hécatombe. Dans le monde, avant tout – mais la télévision ne fit pas exception. Après recherche et en me focalisant uniquement sur les séries américaines, j'ai compté plus de quarante personnages réguliers (!!!) exécutés sans pitié par leurs créateurs, le plus souvent pour faire du buzz (et occasionnellement virer des acteurs trop coûteux). C'est absolument n'importe quoi, la palme revenant sans le moindre doute possible à Game of Thrones, qui a réussi à en tuer plus en deux épisodes que les quatre séries de zombies actuellement à l'antenne + la série de Netflix mettant en scène des narco-trafiquants + celle de Cinemax dont le héros est un putain de tueur à gages + toutes les séries en mode conclusion qui à cette occasion butaient la moitié de leur casting. Ridicule.

Au milieu de cette orgie de cadavres, vous avez tout de même réussi à m'en citer 33, ce qui est un très joli score même s'il n'est pas exhaustif (en grande partie à cause de cette séquence débile de Game of Thrones, d'ailleurs). On a bien senti chez certains une envie de se distinguer – il fallait le faire quand même pour aller chercher Noah Benett dans Heroes Reborn (bravo Sarah). Je ne vais pas me lancer dans une longue analyse qui risquerait de spoiler ; je me contenterai de préciser que ce Drawa me trottait dans la tête depuis des années mais qu'au final, 2016 n'était pas le moment idéal pour le lancer tant elle fut marquée par des morts majeures (les numéros 2, 3, 6 ou 9), paroxystiques (je m'étonne d'ailleurs que le 4 ne soit pas plus haut) ou attendues depuis de nombreuses années (notre gagnant en tête, auquel il faut bien entendu ajouter la numéro 8). Celles-ci ont un peu vampirisé l'exercice alors qu'il y avait énormément de choix (le mien se porta sur C.M., au moins autant parce qu'il était insupportable que parce que sa mort fut ultra brutale, imprévue et... à la hauteur du personnage, puisqu'il n'a même pas eu l'honneur de mourir en gros plan).

De leur côté, ces enfoirés de scénaristes ont joué durant toute la cérémonie avec nos nerfs, puisque pas moins de trois personnages morts en 2016 (et cités par l'Académie) paraissent avoir – au moins temporairement – ressuscités dans la dernière scène du dernier épisode de l'année. Cruel.


Grand WGTC? Drawa des lecteurs du personnage le plus dépressif de l'année, qui certes d'accord, ok, a une vie de merde - mais quand même : un sourire n'a jamais tué personne
ELLIOT ALDERSON - Mr. Robot (27)


2. Jon Snow - Game of Thrones (20)
3. Rachel Goldberg - UnReal (19)
4. Christine Reade - The Girlfriend Experience (18)
5. Danie Holden - Rectify (15)

6. Daryl Dixon - The Walking Dead (14) ; 7. Clarke Griffin - The 100 (13) ; 8. Frank Castle/Le Punisher - Daredevil | Alicia Florrick - The Good Wife | Maggie Greene - The Walking Dead

Un seul Kevin Garvey vous manque, et tout est... repeuplé ? Il faut croire que 2016 n'a pas été que déprimante pour ceux qui écoutaient les informations (ou bien alors que les personnages de séries regardent vraiment trop BFM TV) ; cette catégorie fut plus disputée que jamais, et si c'est finalement le troisième de l'an passé qui l'emporte, ce ne fut pas facile pour Elliot tant tout le monde semblait s'être mis en tenue de croque-mort pour l'occasion. Entre Rachel Goldberg qui a été jusqu'à se faire interner (c'est presque de la triche, nous sommes d'accord), Christine Reade qui a placé la barre très haut dès le premier trimestre, Daniel Holden qui a réussi à ne pas sourire en apprenant qu'il allait être blanchi, Daryl qui n'a rien de trouvé de mieux que de se faire kidnapper et torturer, Alicia Florrick qui a fait chier tout le monde tout l'année sans la moindre raison... sans oublier un peu plus bas de vrais champions comme Earl Marks (Atlanta) ou Eli Gold (qui a même été jusqu'à chialer à l'antenne)... c'était limite glauque, tout ça. Le pire étant que le seul vrai gagnant ne l'a – une de fois de plus – pas emporté, puisque Jon Snow finit deuxième alors qu'il a réussi à n'avoir que des victoires et des succès en 2016 sans jamais se fendre du plus petit sourire, ne serait-ce que deux minutes pour se détendre. Et dire que certain(e)s le trouvent tellement fuckable...


Grand WGTC? Drawa des lecteurs de la série devenue un spin-off d'elle-même tant la moitié de son casting paraît vivre dans une autre série en parallèle.
The GOOD WIFE (29)



2. Game of Thrones (23)
3. Westworld (22)
4. Penny Dreadful (20)
5. Better Call Saul (18)

6. The Walking Dead (17) ; 7. Legends of Tomorrow (15) ; 8. Bates Motel (13) ; 9. Z Nation (12) ; 10. Sense8 (10)

Eh bien voilà. C'est officiel : The Good Wife aura reçu plus de Drawas pour une seule demi-saison que pour l'ensemble des 6,5 saisons précédentes. Aucun n'aura été abusif mais celui-ci, encore moins que les autres, puisqu'elle aurait largement pu le gagner chaque année s'il avait existé depuis plus longtemps (elle était en deuxième position l'an passé). Forcément, quand vous en arrivez à une dernière saison et que vous paraissez malgré tout incapables de placer tous vos personnages principaux dans une même scène, ça ne peut guère se terminer autrement, peu importe le niveau des challengers – c'est tout de même hallucinant, quand on y réfléchit un instant, le nombre de séries dont le casting est éparpillé aux quatre coins de l'intrigue. Bien sûr, cela peut se justifier par le scénario (il n'est pas anormal par exemple que la moitié des personnages de Westworld ne se rencontrent jamais). Mais il arrive aussi que l'on soit à la limite du conceptuel : Saul et Mike n'ont que deux scènes en commun dans toute leur saison 2 et leurs intrigues sont tellement différentes qu'on dirait qu'elles viennent de deux séries distinctes ; Penny Dreadful a pour sa part réussi la prouesse de ne jamais placer plus de deux personnages principaux dans la même séquence durant toute sa dernière saison, et en a même eu un – Dorian Gray – qui n'a absolument rien eu à avoir avec tout le reste du casting durant l'intégralité des trois saisons de la série ! Ces deux là, comme The Walking Dead ou Z Nation, vont tellement loin dans ce délire qu'il semble presque injuste de les voir devancées par Game of Thrones... dont ce cloisonnement est pourtant l'un des principaux fondements narratifs.

Petite pique complètement gratuite au passage : vous l'aurez peut-être remarqué si vous êtes attentifs, mais la plupart des séries nommées ici sont également celles qui ont été les plus létales en 2016. Parce qu'en plus de faire faire n'importe quoi à leurs personnages, les scénaristes finissent par ne même plus savoir conclure leurs intrigues et décident donc tout simplement de buter ceux dont ils ne savent plus quoi faire. Un vrai foutage de gueule.


Grand WGTC? Drawa de la série qu'il fait bon citer même si en fait, tu ne l'aimes pas tant que ça et que d'ailleurs, la dernière fois, tu t'es endormi devant
WESTWORLD (34)


2. Mr. Robot (31)
3. Preacher (22)
4. Rectify (21)
5. Making a Murder (19)

La bataille fut belle – et rude – entre Westworld et Mr. Robot, mais j'avoue n'avoir pas pu m'empêcher de soutenir moralement Preacher (bien que n'ayant pas personnellement voté pour elle). Il me semblait qu'elle illustrait bien cette catégorie dans la mesure où Preacher, c'est vraiment une série dont personne n'a envie de dire de mal et dont on serait même plutôt enclin à spontanément dire du bien, tout en ayant à peu près rien à secouer de son annulation si elle devait survenir demain. Mais il faut bien avouer que la mission était difficile pour ce qui semble presque, comparativement aux 4700 articles consacrés aux deux autres, une petite série complètement anonyme (alors que c'est tout de même le futur nouveau hit d'AMC et le plus gros succès de l'été de dernier).


Grand WGTC? Drawa de l’invraisemblance
The FLASH (28)


2. Class (22)
3. The Good Wife (20)
4. Westworld (19)
5. UnReal (18)

6. Once Upon a Time (17) ; 7. Scandal (16) ; 8. Designated Survivor | How to Get away with Murder (15) ; 10. WaywardPines (11)

Grosse, grosse année de n'importe quoi scénaristique en 2016. Il suffit de voir les scores discrets voire pour certains pathétiques des championnes sortantes pour s'en rendre compte : si Scandal (lauréate 2013, tous les ans dans le Top 5) s'en sort avec une honorable septième place et si Wayward Pines (lauréate 2015) accroche de justesse le Top 10, Penny Dreadful (lauréate 2014) est au fond du trou (cinq petites voix) et American Horror Story (lauréate 2012) n'est pour sa part même pas nommée. Et je dois immédiatement mettre fin au doux rêve qui vient de vous caresser : ce n'est pas parce qu'elles se sont montrées plus cohérentes qu'à l'accoutumée. Scandal est toujours aussi ridicule, Penny a raconté n'importe quoi durant toute sa saison 3, Wayward Pines a viré tous ses mauvais acteurs connus pour les remplacer par de mauvais acteurs inconnus sans rien changer à sa ligne éditoriale, quant à American Horror Story, elle est toujours produite par Ryan Murphy. Non vraiment : cette hécatombe n'est due qu'à une concurrence de haute volée, pour ne pas dire carrément déloyale si l'on considère que les cinq premières places sont trustées par trois séries autrefois appréciées de l'Académie ainsi que par le spin off d'une série que tout le monde aime, même quand elle est nulle. De là à dire que le résultat est truqué, il y a tout de même un pas que l'on se gardera de franchir : The Flash a réellement été digne des plus grands noms de cette catégorie cette année, entre ses voyages dans le temps à la carte, ses retournements de situations pour la plupart idiots et ses incohérences narratives telles qu'on a passé notre temps à revenir en arrière histoire d'être sûr qu'on a bien compris ce qu'on avait cru comprendre (point métonymie : revenir en arrière dans le temps parce qu'il n'a rien compris à l'histoire est justement l'une des principales activités de Barry Allen). Si la saison 3 a un peu redressé la barre ces derniers mois, difficile de nier que sur l'ensemble de l'année 2016, The Flash a bel et bien été une série affligeante racontant n'importe quoi avec une force de conviction déroutante.


Grand WGTC? Drawa de la série que sa médiocrité rend incontournable
ZOO (25)


2. Designated Survivor (20)
3. Once Upon a Time (18)
4. Dark Matter (17)
5. Nashville (15)

C'est la fin d'une époque. D'un règne. D'un mythe. Non seulement Once Upon a Time ne réussit pas la passe de cinq mais cette fois-ci, elle ne parvient même pas à être deuxième, distancée par Jack Bauer déguisé en Président des USA, ainsi que par tout un tas d'animaux vénères (et James Wok Wolk). Pire, elle se fait tailler des croupières par Dark Matter, un vulgaire sous produit de sous spin-off de Star Trek, et par Nashville, dont le seul argument depuis son premier épisode est que Connie Britton est belle. Mais peut-être faut-il n'y voir qu'une simple passation de pouvoir. Zoo ne ressemble pas beaucoup à Once Upon a Time (et ses effets spéciaux sont bien meilleurs), mais c'est vrai que c'est une vraie, belle série nulle-mais-sympa, dont les personnages sont gentiment cons-mais-pas-trop-énervants et prennent des décisions complètement stupides-mais-dans-la-bonne-humeur. Il y a même Billy Burke au casting, un acteur qui semble né pour jouer dans cette catégorie. Et puis ce n'est pas un feu de paille : elle était déjà sixième l'an dernier. Elle sera encore là l'an prochain. C'est peut-être dans l'ordre des choses. Le cycle de la vie.


Grand WGTC? Drawa du rebondissement qu'on a tous poliment fait semblant de ne pas avoir vu venir cinq épisodes plus tôt
WESTWORLD (46)




2. Banshee (30)
3. Game of Thrones (29)
4. The Flash (28)
5. UnReal (25)

Je ne vais pas énumérer les rebondissements – je les ai cumulés, lorsqu'il s'agissait de plusieurs différents pour la même série (Westworld ou The Flash, notamment). Le résultat de cette nouvelle catégorie a été, je l'avoue, un peu décevant. Westworld était une cible facile, mais dans le fond toutes l'étaient puisqu'il est de toute manière très facile de dire après coup qu'on avait vu venir un rebondissement. Non ? Je trouve par exemple très forts ceux qui prétendent avoir vu venir LE rebondissement de la saison 2 de Mr. Robot – personnellement, je n'avais rien deviné, pourtant je suis expert dans l'exercice. Idem pour celui de Luke Cage (mais vu que vous n'avez été que deux à le citer, je veux bien admettre que peut-être vous l'aviez réellement senti venir). Celui de Game of Thrones relevait plus de la confirmation de théorie que du twist à proprement parler (mais je conviens que c'était écrit comme tel, de manière un brin artificielle). Concernant les twists de Banshee et UnReal, on évoquera plutôt des retournements de situation assez insultants (Non ? Ils vont pas faire le truc le plus bête et évident qui soit ? Bah si.), quant à Once Upon a Time, parler de rebondissements à son sujet en 2016 est plus une blague qu'autre chose.

Bref, finalement, les meilleurs rebondissements cités furent clairement l'élimination de Nicolas Sarkozy, la candidature de François Fillon, le Brexit, l'élection de Donald Trump, la capitulation de François Hollande et la victoire du Portugal à l'Euro. Cela dit, ce dernier, on ne l'avait vraiment pas vu venir, sans que cela le rende moins insultant pour le spectateur français.


Grand WGTC? Drawa du personnage le plus con de l'année
SPENCER MONROE - The Walking Dead (23)


2. Thelonius Jaha - The 100 (20)
 3. Fox Mulder - The X-Files (18)
4. Chad Radwell - Scream Queens (17)
5. Raymond Schwartz - Un village français (14)

6. Jeremy Canner - UnReal (13) ; 7. Alfred Pennyworth - Gotham (12) ; 8. Richie Finestra - Vinyl | Angus MacGyver - MacGyver | H.R. - The Flash | Jon SNow - Game of Thrones (10)

Clairement, cette catégorie aurait pu se jouer par équipes. Plusieurs séries misaient tout sur le collectif – American Horror Story a même reçu un vote pour l'intégralité de sa distribution. C'est finalement ce brave (façon de parler) Spencer qui l'emporte, dans la dernière ligne droite (dommage pour ce brave – re-façon de parler – Jaha, qui a dominé toute la compétition et aurait bien mérité un Drawa pour l'ensemble de son œuvre, voire pour l'ensemble de la filmographie de son interprète), et je dois avouer que cela me paraît plutôt légitime. D'ailleurs, il y a quelques mois, je me disais justement Mince, c'est bizarre, Spencer a l'air moins con que dans les comics – c'est ballot, en plus Austin Nichols est un bon acteur qui avec tout le temps qu'il a passé dans One Tree Hill doit avoir un sacré potentiel pour jouer les connards têtes-à-claques. Voilà, ça, c'est fait, et bien fait : Spencer réussit au final à avoir l'air encore plus abruti que dans les comics alors même qu'il vit exactement les mêmes évènements. Une mauvaise langue ajouterait que c'était tout de même plus dans les cordes des scénaristes de The Walking Dead que si on leur avait demander de rendre le personnage plus malin. Certes, certes.

Sur ce, je sens que vous brûlez d'impatience... voici donc le classement par équipes, qui, je pense, deviendra une tradition à l'avenir :

1. The Walking Dead (28) – Spencer Monroe + Rick Grimes + Carl Grimes
2. Scream Queens (23) – Chad Radwell + Denise Hemphill + Chanel Oberlin
3. The Flash (20) – H.R. + Hunter Zolomon + Barry Allen + Joe West
4. UnReal (19) – Jeremy Canner + Chet Wilson + Coleman Wasserman + Darius Beck


Grand WGTC? Drawa de la plus mauvaise série de l'année
The X-FILES (24)


2. Marseille (19)
3. MacGyver (17)
4. Legends of Tomorrow (16)
5. 11.22.63 (14)

6. The Deleted (12) ; 7. Scream Queens (11) ; 8. Angie Tribeca | Graves (10) ; 10.  Wayward Pines (9)

En 2016, on a beaucoup critiqué les sondages, qui n'ont pas arrêté de se planter. 2017 commence en inversant nettement cette tendance (c'est un peu inquiétant pour les prochaines Présidentielles vu ce ceux-ci nous prédisent). On annonçait un quinté 11.22.63 / Legends of Tomorrow / MacGyver / Marseille / X-Files et, ma foi, c'est très exactement ce qu'on a eu. Durant un bon petit moment, on aura même eu une délicieuse égalité parfaite entre Mulder, Gyver et les superhéros voyageurs temporels, ce qui n'aurait pas dépareillé dans un classement final tant 2016 aura été une année absolument effroyable en terme de programmation télé – je ne dis pas ça uniquement à cause de la déroute bolloresque de Canal +, encore qu'il me semble que soit la seule chaîne à avoir placé la totalité de ses séries dans ce classement. X-Files l'emporte donc, c'était écrit d'avance. Elle est fort logiquement la série à avoir reçu le plus de Drawas (6). Ce qui est plus étonnant, c'est que Westworld en a reçu autant... sans être nommée une seule fois dans la catégorie pire de la série de l'année. Un curieux phénomène, inédit à ce jour, et dans le même temps la série elle-même laisse parfois tellement perplexe qu'elle seule pouvait sans doute parvenir à un tel résultat.

Pour continuer – et conclure – dans les stats qui servent à rien mais qu'on aime bien quand même :

11.22.63 est la série la plus souvent citée à n'avoir remporté aucun Drawa. Elle est talonnée par UnReal et Section Zéro, qui était d'ailleurs ma plus mauvaise série de l'année à moi (et rien qu'à moi).

La série la plus citée tout court aura été de loin Westworld, ce qui est tout de même relativisé par le fait que c'était aussi l'une des séries à proposer le plus de personnages.

La série la moins citée, donc la meilleure de l'année ou du moins, la moins pire, est The Americans. Comme d'hab'.

Si CBS a emporté haut la main le Drawa de la pire programmation, elle ne ramène pourtant que cinq Drawas, soit moitié moins que HBO. Mais aussi moins que la FOX et la CW. Mais je ne dis pas du tout ça pour défendre CBS.

The Good Wife fait un joli hold up avec pas moins de 4 statuettes pour seulement
12 épisodes diffusés en 2016 (soit un très joli ratio d'un Drawa tous les trois épisodes). Elle n'en avait reçu qu'un seul durant les cinq éditions précédentes... celui du personnage féminin le plus fuckable (attribué à Kalinda en 2011).

Quatorze séries ont reçu deux Drawas ou plus. Un record.

Toutes catégories confondues, Donald Trump a été plus souvent cité que Rick Grimes.

Pour une série « qui est re-bien », The Walking Dead a passé une sale cérémonie : voilà trois ans qu'elle n'avait plus reçu de Drawa et vlan ! Quatre d'un coup, soit autant que pour sa première saison (c'est beau, une œuvre qui s'inscrit dans la durée).

Ceux qui savent compter l'auront compris, cela fait d'elle la nouvelle série la plus titrée de l'histoire de l'Académie (12 statuettes), à égalité avec Arrow.

Once Upon a Time et Game of Thrones n'ont que 11 statuettes mais elles demeurent les séries les plus Drawatiques de tous les temps : les seules à avoir remporté au moins un Drawa chaque année depuis six ans.

Vous avez été 229 à vous mobiliser cette année. Merci encore, chère Académie des Drawas.

Sur ce, je vous souhaite encore une très belle année. On se retrouve d'ici quelques jours pour les Drawas des lecteurs ;-)


93 commentaires:

  1. Dire qu'à une époque, Duchovny concourait dans les personnages les plus fuckables... Quelle déchéance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, enfin... ses électeurs et électrices avaient 12 ans, aussi ;-)

      Supprimer
  2. Décidément, le meilleur moyen de débuter une année.

    Merci beaucoup, Thomas. Il y a de plus en plus de prix, l'article annuel est de plus en plus long, mais tu es toujours fidèle au poste, et c'est un plaisir de participer chaque année.

    RépondreSupprimer
  3. Mais combien de Drawas a reçu The Affair depuis ses débuts ? J'ai l'impression que le doublé de Noah est l'arbre cachant une forêt de générosité vis-à-vis de ce monument de prétention... :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste les deux pour Noah Solloway. Elle a accumulé beaucoup de 2e et 3e places l'année passée, pas plus.

      Supprimer
  4. Punaise ! en lisant le nom d'Harvey Specter je me suis dit "ah mince tiens, voilà une série qui existe mais personne sait pourquoi" (catégorie où j'ai séché)... et évidemment c'est elle qui a gagné.

    Putain de merde :-)

    (sur ce j'y retourne)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien dit parce que je ne commente pas les votes des gens (sinon j'y passe l'année), mais je me suis demandé comment c'était possible de sécher sur cette catégorie. On ne t'a jamais parlé de NCIS ? ^^

      Supprimer
    2. Évidemment, si Môssieur essaie de se distinguer... ;-)

      Supprimer
  5. Et c'est là que je me rends compte que je suis passée totalement à côté de la seconde saison de The Wayward Pines. Mais peu importe, je ne l'aurais quand même pas regardée.
    Je me rends compte aussi que j'ai voté plusieurs fois pour The Leftovers, alors que la saison datait de 2015.
    Et je n'avais pas encore commencé Westworld.

    Je supprime mon vote pour Virginia Johnson en most fuckable et le remplace par Agent Carter - oh, on ne peut plus ? c'est trop tard ? D'ailleurs l'année prochaine, tu pourrais créer une catégorie sur les costumes, genre les plus moches, ou les moins adaptés à l'époque décrite, ou...

    Merci en tous cas pour ce boulot, et bonne année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi les costumes sont implicitement contenus dans la rubrique "effets visuels", avec les décors et autres. Il n'y a pas de Drawa de la pire musique non plus, si on va par-là. En fait ce sont des catégories un peu trop spécifiques, je veux dire que ce sont juste des double-inversés de catégories qui existent dans les vraies cérémonies de prix, donc je les trouve moins rigolotes à créer. Mais pourquoi pas, j'y réfléchirai :-)

      (par contre, un Drawa "Cendrillon" de la pire série costumée, ça, ça pourrait exister un jour ^^)

      Supprimer
    2. Le drawa Cendrillon me va ;-)

      Supprimer
    3. Je vais le noter dans un coin pour m'en rappeler l'an prochain.

      Supprimer
  6. Pff, vous êtes justes trop bêtes pour apprécier Westworld, c'est tout :D

    Encore une belle cérémonie avec presque des prix mérités (enfin sauf pour Westworld mais évidemment on peut pas faire passer des tests de QI aux votants ;)).

    Y en a quelques uns quand même qui s'en sorte pas, 0 Drawa pour 11.22.63 c'est presque miraculeux, 3 ou 4 seulement pour LoT également.

    Par contre Elizabeth Jennings en personnage le plus fuckable...chacun ses goûts mais moi les gens qui font tout le temps la gueule comme ça, bof.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord pour Elizabeth Jennings - comme quoi, les femmes au look basique, et un peu trop maigres, et qui ne sourient pas...

      Supprimer
    2. Puisque vous parlez des personnages fuckable, j'ai une question que je me pose tous les ans : est-ce que vous êtes plutôt fidèles ou bien est-ce que vous changez chaque année ?

      Supprimer
    3. J'ai voté trois années de suite pour Virginia Johnson... sauf cette année.

      Forcément, je me sens un peu responsable ^_^

      Supprimer
    4. @Sunalee : on est d'accord! Et puis même sans parler de sa maigreur, je lui trouve pas tellement de charme, elle est jolie mais dans le genre "grande brune mince" Virginia Johnson est 100 fois plus belle je trouve.

      @Marion : moi je vote presque tt le tps pour la plus belle rousse de l'année :D

      Supprimer
    5. @Marion : je change peu côté hommes, souvent côté femmes. Mais il y a beaucoup plus de femmes séduisantes dans les séries. Les hommes sont souvent quelconques, enfin, c'est à dire que les hommes ont le droit d'être moches. J'ai toujours pensé que c'était la raison pour laquelle Eric Northman gagnait tout le temps.

      Supprimer
    6. @ Marion je faisais partie du team "Eric" et j'ai été désemparée l'année passée quand je n'ai plus pu voter pour lui. Cette année, j'ai trouvé un remplaçant potable, le capitaine Flint de Black Sails. Mais personne ne remplacer Eric avant longtemps ;-)

      Pour les femmes, ça dépend. ça fait plusieurs années que je vote Virginia, et avant c'était Joan (Mad Men) mais j'aurais du introduire Agent Carter cette année ! Bref, assez fidèle !

      Supprimer
    7. Ca valait le coup de critiquer la maigreur d'Elizabeth Jennings pour révéler juste après que tu étais fan du mec au physique le moins réaliste de l'histoire de la télé ;)

      Supprimer
    8. c'est un vampire, on s'en fout !

      Supprimer
    9. Bah oui le pauvre, son seul rêve était d'avoir du vente mais il pouvait pas ;)

      Supprimer
    10. SERIOUS >>> Lolilol (pour tes remarques sur WW).

      SUNALEE >>> en même temps il y a nettement plus de diversité dans la section féminine que dans la section masculine (même si je t'accorde que ça ne se voit pas du tout dans le Top 10, qui manque un peu de pulpe), qui en gros se divise en deux axes immuables : les grands baraqués et les quadras bien habillés. Et je précise que ç'a toujours été comme ça chaque année ou presque. Un peu comme SERIOUS, je trouve la remarque assez drôle, pas uniquement à cause de ton amour Eriiiiiiiic mais parce que si on reprend les palmarès des deux prix, c'est bien le Drawa masculin qui est remporté chaque année par un "mimbo" :-D

      MARION >>> personnellement je suis assez fidèle, je vis depuis de nombreuses années une longue histoire d'amour avec Bonnie Bennett de The Vampire Diaries, avec peut-être une ou deux petites infidélités mais vraiment, juste des coups d'un soir. Pour les garçons c'était un peu pareil jusqu'à cette année, je votais toujours Don Draper (je fais partie de la team James Flint, en 2016, ce mec a juste la classe) (et je trouvais rigolote l'idée qu'il gagne, pour des raisons que je ne vais pas dévoiler sous peine de spoiler ceux qui n'ont pas encore vu cette très bonne série qu'est Black Sails).

      Pour ce qui est de ce que font les autres gens, je n'ai évidemment pas tous les votes en mémoire mais hormis les personnages qui ont, disons... des fans hystériques (souvent celles et ceux qui ont déjà gagné ou tapé le Top 5), ça change quand même pas mal - cela vaut d'ailleurs dans toutes les catégories des Drawas, alors qu'on sait bien que sauf annulation la série la plus pourrie d'une année a de grandes chances d'être toujours aussi pourrie l'année suivante...)

      Supprimer
    11. @Marion : je change tout le temps moi. Pour tous les prix d'ailleurs, sinon c'est pas très marrant je trouve.

      Supprimer
  7. Le résumé de Supernatural est parfait :D

    Super cérémonie une fois encore, Merci Thominou :))

    RépondreSupprimer
  8. Marrant de voir comme certaines séries (GoT, TWD, OUAT) réussissent à revenir, année après année.

    Mais moi ce que je préfère, ce sont les comédiens qui se retrouvent toujours classés, même en changeant de série tous les deux ans. J'ai donc vraiment adoré le drawa de celui ou celle qui suce bien ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vivement la prochaine série de Stephen Moyer, alors ;)

      Supprimer
    2. Et vivement aussi que Bates Motel s'achève et que Nestor Carbonell retrouve une série à la hauteur de son talent ;-)

      Supprimer
  9. X-Files gagne beaucoup de prix mais pas forcément ceux que je lui destinais. Elle n'emporte pas le reboot, pas le "beaucoup de bruit pour rien" (elle a fait bien plus de bruit que Vinyl, pourtant), pas le pire 2nd rôle pour Joel McHale, elle n'est pas dans le top 10 des pires effets spéciaux (souvenez-vous du "weremonster"!)... 6 Drawas, c'est bien mais c'est si peu !! :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te rassure, X-Files a été nommé dans chacune de ces catégories. J'ai moi aussi été assez étonné qu'elle ne remporte pas le Drawa du remakebootval (le MacGyver original était sympa m'enfin bon, ce n'était "que" MacGyver...) Mais il en faut pour tous les goûts.

      Vinyl a fait énormément de bruit quand même, de mémoire...

      Supprimer
  10. Ça fait quand même bien plaisir de voir cette arnaque de Westworld remise à sa place.

    Je ne vais pas y revenir, mais je ne trouve pas que ce soit "un peu dur" de lui attribuer le Drawa de la critique. Cette série a donné l'occasion aux journalistes du monde entier de faire un concours de celui qui connaissait le plus de mots compliqués. Ce n'est peut-être pas le plus grand décalage critique/public, mais c'est, de loin, le plus hilarant depuis des années :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoique tu en dises moi, j'ai complètement été bluffé par sa revendication de la réflexivité.

      Supprimer
    2. Vous êtes vraiment de petits saligauds. Même si ok, j'avoue, j'ai ri.

      Supprimer
  11. Très bon palmarès.

    Je ne dois pas être loin d'avoir voté pour le premier dans chaque catégorie !

    Moi qui pensais être original ;-)

    Merci pour ce bon moment annuel. Et vivement 2017.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci C-U-L-P. 23 commentaires avant d'avoir un "bonne année", heureusement que je ne suis pas susceptible ! ;-)

      Supprimer
  12. Réponses
    1. (mon commentaire ci-dessus répondait en fait à celui-ci, je me suis trompé de ligne ^^)

      Supprimer
  13. C'est horrible, le résumé de This is Us par Olivier m'a donné envie de le regarder :-o

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêtement, du peu que j'en ai vu, je n'ai pas trouvé que c'était mauvais. Et OLIVIER non plus, apparemment.

      Supprimer
    2. Je confirme, This is Us est une excellente série, peut être le meilleur drama de Network en ce moment. J'ai bingé le 10 premiers en 2 soirées.
      Je regrette d'ailleurs presque de pas l'avoir nommé dans la série que tout le monde trouverait géniale si elle passait sur le cââââââââââââble (désolé si je suis pas pile-poil dans le compte pour les "â")

      Supprimer
    3. Bon d'accord, mais combien de fois tu as pleuré en tout ?

      Supprimer
    4. Plus que devant L'Amour est dans le pré mais moins que devant Top Chef.

      Supprimer
  14. Quelle belle cérémonie cette année, encore. Je me demande combien de temps tu y passes... Merci, en tout cas.

    Les résultats sont assez attendus, en effet. X-Files et Westworld avaient une cible sur le dos, comme la fin révoltante de The Good Wife. Un peu surprise, en revanche, de voir des 11.22.63, The Great Indoors, Bull, Section Zero, sortir indemnes de ce joyeux massacre. Irresponsable aussi, aurait mérité son petit Drawa, mais je crois qu'elle est passée un peu inaperçu (je ne vais pas m'en plaindre, non plus).

    Très bonne année à toi, Thomas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Irresponsable aurait CARRÉMENT mérité un Drawa, je suis bien d'accord. Mais bon, il y a toujours des trucs qui s'en sortent miraculeusement. Quand on pense que 2 Broke Girls n'a jamais reçu de Drawa, alors que c'est de très loin la plus mauvaise comédie à l'antenne depuis des années, qui plus avec un fond rance de chez rance...

      Supprimer
    2. J'étais persuadée que 2 Broke Girls avait déjà été "honorée" !

      J'essaierai d'y penser pour 2017 ;)

      Supprimer
    3. Elle a pas mal été nommée au moment de ses premières saisons, mais elle était toujours barrée par feu Whitney (de la même créatrice). Pas de bol.

      Supprimer
  15. Bonjour, Jean-Michel Coupeur de Cheveux en Quatre,

    => Par quel étrange magie du cop-coll Jerry Gergish a t'il réussi à se glisser dans les Drawas 2016? ;--)

    => Rayon série la plus citée sans Drawa il n'y aurait pas par hasard UnReal entre 11.22.63 et Section Zero ? Elle est beaucoup beaucoup citée, je trouve.

    => The Americans arrive à être la série la moins citée en gagnant un Drawa et en faisant cinquième sur un autre ? Tu es sûr ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon Jean-Michel ;-)

      1. tu as tout à fait raison, Castiel a giclé par accident.

      2. tu as (encore) tout à fait raison, j'ai zappé une ligne du tableau.

      3. tu as... tort, mais c'est parce que je n'ai pas précisé que je ne comptais pas les Drawas "positifs" dans ce calcul.

      J'ai corrigé les deux autres points, merci de ta vigilance :-)

      Supprimer
  16. Tu as regardé le retour de Sherlock, Thomas ?

    Le jour des Drawas ! Quelle provocation de la part de Moffat...

    C'est malin, tout le monde l'aura oublié en décembre 2017...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en parlais il y a à peine une heure sur FB.

      C'était absolument consternant et je soupçonne moi aussi Moffat de balancer systématiquement ce genre d'épisodes à Noël ou au Jour de l'An pour se faire oublier d'ici-là. Cela dit si la suite de la saison 4 est de ce niveau, je doute qu'il s'en sorte aussi facilement...

      Supprimer
    2. "Consternant", c'est le mot !

      Supprimer
  17. Procédons par ordre. Bonne année. Merci pour cette super cérémonie. Enfin et surtout : qu'est-ce que tu t'injectes ?! (et surtout où tu te la procures?) Tu as pondu ce (beau) pavé dans les 24h qui ont suivi le réveillon ? Well, cheers, mate. A propos de Sherlock, il mériterait bien en effet deux ou trois Drawas d'honneur rétrospectifs. Le Drawa du montage vulgos et ultra-prétentieux qui voudrait bien te faire croire qu'ils ont une histoire super originale à raconter (mais même les scénaristes de NCIS se feraient virer s'ils proposaient une bouse pareille). Ou celui du mystère énigmatique bluffant et tellement insoluble que mon petit neveu avait pigé au bout du huitième plan. Cela dit, à ce stade de bousitude, méritent-ils même encore qu'on les honore de notre mépris amusé ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je répartis le travail sur plusieurs jours - beaucoup de catégories sont pliées un moment avant la fin du scrutin, j'ai donc le temps de commencer à rédiger. L'essentiel, c'est surtout de trouver le temps de comptabiliser les votes au fur et à mesure, ne pas prendre de retard, ne pas en oublier... rédiger en soi... bon, je ne vais pas dire que ça ne prend pas de temps, ça en prend beaucoup, mais ce n'est pas si dur que ça.

      Je n'ai pas mon fichier sous le nez mais il me semble que la précédente saison de Sherlock avait été distinguée dans la catégorie "Série qui était bien - oui, était".

      Supprimer
  18. Bonne année au taulier pour commencer: Et aussi aux autres!
    Merci pour cette nouvelle très belle cérémonie.
    2-3 remarques en passant:
    - Les personnes ayant nommé John Stamos dans la catégorie "acteur à chier" méritent de brûler en enfer.
    - Je veux la liste complète des séries nommées au Drawa pringles ! Et les noms des votants !

    - Je crois que le moment est venu pour moi de confesser que je trouvais Bulma pas mal du tout dans DBZ. Enfin, soyons sérieux deux minutes, pas au niveau des Cat’s Eyes (Cylia et Alex, Tam vachement moins).
    - Je ne vois que deux explications au fait qu'Atlanta soit devant Better Things au Drawa de la série pas drôle : soit plus de gens ont regardé Atlanta (tant mieux) et c’est simplement mécanique, soit VOUS N’ETES QU’UNE BANDE DE RACISTES !!!
    - M’est avis que si CBS a emporté haut la main le Drawa de la pire programmation mais ne ramène que cinq autres prix, soit moins que HBO, la FOX et la CW, c’est surtout que personne ne regarde plus d’une ou deux séries sur cette foutue chaîne rendant compliquer de nommer ses titres.
    - Comment ai-je pu oublier ce chef d’œuvre surréaliste qu’était Marseille, qui a fait bien plus pour détruire la carrière de Magimel que ses ennuis routiers ? Me suis pas encore remis de son accent qui disparait entre les scènes. Il parait qu’il y avait une raison scénaristique, mais n’ayant pas tenu plus de 23 minutes, je pense que c’est une légende urbaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magimel perd l'accent, pour, je cite, montrer le décalage entre personnage public et privé.
      Tel est le niveau de profondeur de Marseille, ce chef-d’œuvre incompris ;)

      Supprimer
    2. OLIVIER >>> le vote est encore secret en France, il me semble ;-)

      Pour ce qui est des autres séries nommées dans la catégorie "Pringles", par nombre de points :

      - Arrow
      - Once Upon a Time
      - American Horror Story
      - Legends of Tomorrow
      - Lucifer
      - Suits
      - House of Cards
      - South Park
      - NCIS
      - The Vampire Diaries
      - Wayward Pines
      - The Flash
      - Elementary
      - X-Files
      - The Librarians
      - The Mindy Project
      - The Originals
      - Les Simpson
      - Sceam

      C'est vrai qu'Atlanta était quand même plus drôle que Better Things. Cela dit, Atlanta était aussi plus lente. Et sombre. Better Things au pire était juste "pas drôle", mais la vision du monde était tout de même un peu plus légère et positive, malgré tout.

      Je ne relèverai pas ton commentaire odieux sur cette belle chaîne qu'est CBS, dont nous reparlerons bien sûr avec grand plaisir dès le prochain Golbeur en séries.

      BLOOM >>> la bonne excuse ;-)

      Supprimer
    3. Mince, j'ai oublié de répondre à la partie la plus importante de ton commentaire : bien évidemment, l'absence de Bulma est incompréhensible. D'autant que dans la vraie vie, elle serait sans aucun doute une cougar botoxée et refaite de partout, donc pas du tout fuckable.

      Supprimer
  19. Le vrai hold-up c'est Scream Queens qui s'en sort sans Drawa pour la 2e année de suite. Je doute pas qu'Emilie de Ravin soit insupportable dans Once Upon A Time (je regarde pas) mais je ne peux pas croire qu'elle le soit plus que Lea Michele. Comme tu dis très bien elle est juste horrible, je vois pas quelle actrice incite plus au meurtre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord ! Moi j'ai fait mon devoir, j'ai mis Scream Queens dans au moins 20 catégories :(

      Supprimer
    2. Et comme elle va très vraisemblablement être annulée, elle rejoindra le Panthéon des Mauvaise Séries Impunies.

      Supprimer
    3. Voire, "mauvaises" avec un "s". Carrément.

      Supprimer
  20. CBS qui emporte 4/5 de ses Drawas avec la meilleure série qu'ils aient diffusé ces 10 dernières années ! (et de loin) Ce n'est pas comme ça qu'on va les encourager à améliorer leur programmation ;)

    RépondreSupprimer
  21. Vegeta a du charisme mais il est physiquement plus proche de Sarkozy que d'Eric Northman quand même :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la coiffure qui fait tout ;)

      Supprimer
    2. En réalité la taille de Vegeta a été très fluctuante selon les périodes. Si tu regardes bien lors de ses premières apparitions, il ressemble effectivement à un petit teigneux, alors qu'à la fin de DDZ et dans DBS il fait presque la même taille de Son Goku (certes en comptant ses 10 cm de cheveux ^^)

      Supprimer
  22. Bon alors, c'est quand les Drawas des lecteurs? ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je plussoie! 3 jours que je rafraîchis la page 10 fois par jour.
      M'est avis que c'est c'est savamment calculer pour booster son trafic...

      Supprimer
    2. Genre c'est ma faute si c'est des tarés m'envoient 11 pages de votes ^^

      C'est prévu pour aujourd'hui ou demain, en fonction des développements de mon emploi du temps. Sauf bien sûr si vous insistez un peu trop lourdement ;-)

      Supprimer
    3. 11 pages ?! Il y a vraiment des gens qui ont du temps à perdre... Dix c'est largement suffisant!

      Supprimer
    4. Une page écrite à chaque générique de chaque épisode de Westworld. Ça me paraît un bonne moyenne en effet.

      Supprimer
  23. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  24. BAM.

    http://www.spoilertv.com/2017/01/charmed-prequel-might-be-coming-to-cw.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique!!

      Et qui sont les heureux gagnants, du coup?

      Supprimer
    2. Waouh ! Ca ne perd pas de temps, cette année ;-)

      Les noms des grands gagnants (il y en a deux) seront révélés dans l'article demain (c'est bon, tu peux arrêter d'actualiser pour aujourd'hui OLIVIER).

      Supprimer
  25. J'ai hâte, les commentaires de ton cru sur le palmarès des Drawas étaient déjà savoureux, je ne sais pas si j'arriverai à tenir jusqu'à demain pour découvrir ceux d'Olivier (j'ai encore en mémoire une description de Lucious Lyon qui m'avait littéralement fait pleurer de rire)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ouais donc on part du principe qu'Olivier va obligatoirement avoir des Drawas des lecteurs. Je me demande si c'est pas un peu truqué cette affaire ;)

      Supprimer
    2. Tu imagines le drame s'il n'en recevait aucun ? :-D

      Supprimer
  26. Je viens d'ajouter le Drawa du rebondissement qu'on avait tous poliment fait semblant de... etc., qui avait mystérieusement disparu de l'article (il était pourtant bel et bien dans la backup que j'avais faite juste avant de publier... allez comprendre !).

    Merci à CELMARE de s'en être aperçu.

    RépondreSupprimer
  27. Du coup, après te l'avoir réclamé avec des trépignements infantiles, je le commente un peu. Je suppose que tu le trouves décevant parce que le podium est trop prévisible, ce qu'il est. Mais WW, plus qu'une cible facile, était malgré tout un choix indiscutable : les twists les plus importants (liés à Bernard ou William notamment) étaient annoncés à cors et à cris sur tous les forums du monde, littéralement cinq épisodes plus tôt. Comme les showrunners et les acteurs nous ont en plus pris pour des cons en allant répétant que vous allez pas en croire vos yeux des révélations de ouf qu'on vous prépare, je dirais que c'est un Drawa bien mérité. Banshee est un cas d'école intéressant : personnellement je ne l'avais absolument pas vu venir... tant il était prévisible mais justement dans une série dont l'écriture avait frôlé l'excellence en saison précédente. Dans le cas de Flash, c'est tellement exactement le même twist qu'en saison 1 et à peu de chose près de nouveau en saison 3 que ça relève plus du trouble obsessionnel compulsif que de la stratégie narrative. Quant à UnReal, dans la mesure où les personnages changent d'idées et d'allégeances à chaque épisode, ce serait deux heures sans rebondissement qui constituerait un rebondissement. MrRobot, je ne l'avais pas vu venir du tout, mais c'est parce que je dormais trop profondément : à ce que m'a dit ma copine au petit déjeuner, c'était bluffant. Luke Cage est le seul que j'ai trouvé réussi dans les séries que tu mentionnes. Bref, la catégorie n'était peut-être pas adaptée à une année où les scénaristes ont réussi un peu partout à conjuguer le nawak le plus débridé et paradoxalement les trames les plus éculées (Flash a fait très très fort dans ce domaine du complètement absurde mais totalement prévisible), mais je t'encourage quand même à la garder pour l'an prochain, parce qu'elle est potentiellement sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis globalement d'accord avec toi. Je trouve également que le plus réussi était celui de Luke Cage ; celui de Mr. Robot était assez remarquable aussi (d'autant qu'ils avaient fait le même genre de truc en saison 1 mais que là, pour le coup, tout le monde l'avait grillé - c'était culotté de remettre ça). En un sens c'est exactement le genre de rebondissement qu'essaie désespérément d'offrir Westworld, un truc qui te prend totalement de cours et t'oblige à réfléchir à ce que tu as vu avant et a réaliser que des dizaines d'indices t'ont été donné sans jamais que ça te vienne à l'esprit. Mais je ne suis pas très friand de ce genre de rebondissement manipulateur, le côté "les scénaristes, c'est plus fort que toi" - bah ouais en même temps moi, je suis en slip devant ma télé et en plus je suis un peu bourré.

      Personnellement j'aurais plutôt fait gagner The Flash. Parce que ce que tu ne prends pas en compte, c'est que dans la saison 1, le mystère quant à l'identité du Professor Zoom (enfin du Nega-Flash - je ne comprendrai jamais pourquoi il n'a pas le même nom que dans les comics) n'en est pas vraiment un : dès la scène post-générique du pilote, c'est quasiment dit, faudrait vraiment être idiot pour ne pas devenir. Alors que dans les saisons 2 et 3, là pour le coup, ce sont les scénaristes qui nous prennent pour des idiots (même si je trouve que c'est beaucoup mieux passé dans la saison 3, d'abord parce qu'elle est globalement meilleure que la 2 et aussi, sans doute, parce qu'ils n'ont pas fait traîné la révélation durant toute la saison comme l'an dernier).

      Bref, oui. Luke Cage meilleur rebondissement de l'année (ou moins pire), ça me va. C'est un vrai bon twist, difficile à griller, qui en plus n'est pas gratuit et enclenche le second chapitre de la série d'une manière efficace.

      (il y a bien sûr eu de bons twists aussi qui n'ont tout simplement pas été cités - j'ai beaucoup aimé par exemple l'épisode de "toutéliage" de The 100, très bien fichu, très carré, surprenant mais sans grand feu d'artifice - enfin, l'efficacité 100 % The 100, en somme).

      Supprimer
    2. Oh là, désolé pour les fautes de frappe et autres lapsus - la semaine fut trèèèèèès longue.

      Supprimer
    3. (cela dit, le plus gros rebondissement de Banshee était très bien : absolument personne n'avait deviné qu'il n'y aurait qu'un seul personnage important qui mourrait dans le final. Ni que Hood et Procter ne s'affronteraient jamais ^^)

      Supprimer
    4. LOL ! pour Banshee (au moins on ne pourra pas leur reprocher d'avoir fait du fan service...) Dans l'ensemble, je comprends ton point de vue. Disons que comme je suis plutôt client des twists qui obligent à reconsidérer rétrospectivement les indices etc... ça a tendance à m'agacer plus quand une série prétend être construite entièrement là-dessus mais s'avère cousue de fil blanc. Comme The Flash ne me donne pas l'impression de vraiment essayer de surprendre qui que ce soit, ça me gêne moins (du coup j'ai trouvé la saison 1 vraiment pas mal alors qu'elle était très prévisible). C'est juste une affaire de goûts et de couleurs pour le coup. Sur cette histoire de nom, pour pinailler, il me semble qu'ils appellent bien Eobard Thawn "Reverse Flash" (donc la même chose que Nega-Flash en trad) en saison 1, ce qui est conforme aux comics.
      Sinon, c'est vrai qu'il y avait quelques bons rebondissements cette année - The 100 en est de fait un bon exemple, mais c'est une très bonne série, donc pas une candidate aux Drawas (si j'ai compris le concept de celui-ci)... Il y aussi eu des twists bien fichus dans The Magicians, ou même Supernatural (d'après ce que j'ai lu, les fans s'en doutaient apparemment depuis longtemps, j'avoue que ce n'était pas mon cas).

      Supprimer
    5. Ah oui oui, Reverse Flash, exact. Je pense que c'est pour éviter la confusion Professor Zoom/Zoom, mais bon... ça fait quarante ans que les lecteurs des comics s'en sortaient très bien ainsi donc ça reste un choix un peu curieux.

      Je continue de trouver que la première saison de The Flash était d'une des meilleures adaptations de superhéros de ces dernières années. Ce qui n'en fait pas une des meilleures saisons de série, bien entendu, mais pour la première fois depuis très longtemps j'avais eu le sentiment de regarder quelque chose qui comprenait ce qu'elle adaptait, qui en restituait très bien l'esprit, ce qui à mon sens n'est que partiellement le cas depuis que le (sous)genre est devenu de la chair à blockbuster. Évidemment, c'était sans doute plus facile avec un personnage comme Flash, moins complexe qu'un Batman ou un Captain America. Mais si je devais faire un Top 10 des adaptations superhéroïques, je mettrais la première saison de The Flash assez haut, c'était vraiment du très bon boulot, à la fois très fidèle et en même temps très accessible au public moins initié, sans pour autant vider complètement le personnage de sa substance comme dans pas mal de films Marvel (par exemple).

      Des twists bien fichus dans The Magicians ? Je ne me rappelle pas trop (en fait le seul dont je me rappelle - la boucle temporelle - était quand même bien tortueux, même si ça ne m'a pas empêché d'aimer la série par ailleurs).

      Supprimer
    6. ("quarante ans"... je caricature évidemment, Zoom est un personnage bien plus récent que ça, mais bref - une bonne quinzaine d'années)

      Supprimer
  28. Oui pour The Magicians, je pensais effectivement à ça : c'est un twist qui était assez casse-gueule, surtout à l'avant-dernier épisode, mais pour le coup je trouve qu'ils l'ont très bien négocié.
    Tout à fait d'accord, donc, sur la première saison de Flash : ça a été la meilleure réussite du "Berlantiverse" jusqu'à présent, de même que Jessica Jones a été la vraie bonne surprise du combo Marvel/Netflix (une excellente actrice et un très bon méchant, ça aide). Je mettrais les deux assez haut dans ce top ten hypothétique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien nous sommes encore d'accord. Avec cette petite nuance quand même que c'est - à mon avis - un tout petit peu plus facile de correctement adapter Jessica Jones, parce que le personnage s'inscrit dans un univers plus réaliste, déjà, et surtout parce qu'il est moins ancien, moins exploité, et puis tout simplement moins populaire. (enfin... Jessica Jones est très populaire, bien sûr, mais disons que l'adapter n'induit pas de répondre aux attentes de quatre ou cinq générations de fan). Ce qui n'enlève rien à la qualité de la série, bien évidemment.

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).