mercredi 11 novembre 2009

The So So Glos - Branquignols punk

...
Je ne connais pas le premier album des So So Glos. Je ne connais d'ailleurs rien des So So Glos, ce qui ne m'aura pas empêché de prendre un sacré pied à l'écoute de leur Tourism/Terrorism (*) - opus s'ouvrant sur un simili rockabilly pour se refermer sur le genre d'hymne punk débraillé que vous ne risquerez jamais d'entendre sur un disque des Strokes (c'est que la débraille, c'est une forme de classe qui ne s'apprend pas, ma p'tite dame... on l'a ou non !). Et ces deux titres ('There's a War' et 'Underneath the Universe') donnent une image assez juste de la diversité des climats tissés par un groupe qui semble avoir pris sur lui de synthétiser trente-cinq ans de punk-rock et assimilé, n'hésitant pas à enchaîner riffs filandreux à la Television et poussées d'adrénaline post-hardcore ('Throw Your Hands up'), le tout porté par un chant gouailleur à souhaits (ou "braillard", donc, selon que vous aimerez ou non), qui pourra évoquer par un instant un Clash qui se serait délocalisé à Brooklyn.

Avec une voix pareille, difficile d'avoir l'air lisse, même lorsque les mélodies se font franchement pop ('Isn't It a Shame') ; du coup l'alliage présente bien, un peu cradingue, un peu sexy, un peu troupier sur le refrain d''Execution', carrément branleur - jamais prétentieux. On se dit à la première écoute que c'est l'archétype du groupe sympa qu'on n'écoutera pas tous les quatre matins, pourtant les So So Glos se révèlent assez vite être un peu plus. Si un ou deux titres (les plus calmes, en fait) risquent assez vite de disparaître des mémoires, la plupart résistent étonnament bien aux écoutes répétées, activités parallèles (bagnole, vaisselle, douche) et le songwriting est en fait plus fin qu'il y paraît de prime abord (mention spéciale aux rythmiques fracassées, assez terribles par instants). Suffisamment en tout cas pour que les chansons marquent et impriment le cerveau de l'auditeur. Tourism/Terrorism n'est certes ni parfait ni révolutionnaire. N'empêche : son efficacité est redoutable, au point qu'on hésite : 4/6 ? 5 ? Réfléchissons : des disques punks de ce niveau, combien en avons-nous entendu cette année ? Allez, 8, vendu !

Mais pourquoi ce groupe n'est-il pas plus connu, au fait ?

Tourism/Terrorism, des So So Glos (2009)



(*) En fait il paraît que c'est un EP... mais bon, neuf titres, une demi-heure de temps... c'est la durée que ne devrait jamais dépasser un album de punk, non ?
...

Aucun commentaire: