mardi 18 juillet 2017

Le 10 Years After des 10 Years After – N°3

Le Goût du bonbon – Tue-Loup (2009)

Soyez cool, prenez un air surpris. J'aime vraiment beaucoup Tue-Loup. Ce n'est pas le scoop de l'année, j'en conviens, mais chaque fois que l'occasion se présente d'écrire à ce sujet, je trouve toujours matière à m'étonner de ma passion immodérée pour le groupe sarthois. Par exemple, cette fois-ci, je réalise que je me plains souvent (gentiment) de ce qu'il ne publie pas assez d'albums, soit trop discret, ceci cela. Or, je réalise aujourd'hui que durant cette Golbodécade, à laquelle Tue-Loup aura contribué plus qu'aucun autre groupe ou artiste français, nous aurons tout de même été gratifiés de quatre albums et demi (Rachel au Rocher étant paru fin 2005), sans compter les projets parallèles divers et parfois variés. Ce qui fait beaucoup plus que plein d'artistes de cette sélection. C'est assez révélateur d'à quel point j'attends chaque sortie du groupe avec fébrilité : je n'ai jamais assez de Tue-Loup ; publieraient-ils un disque par an que je trouverais sans doute encore le moyen de me plaindre. N'allez pas en déduire pour autant qu'il s'agisse d'ouvrages dont on a vite fait le tour (encore moins Le Goût du bonbon) : c'est surtout que je les écoute plus et les use beaucoup plus vite (d'ailleurs mon deuxième exemplaire du Goût du bonbon est tellement rayé qu'il en est inutilisable). Réalisé en compagnie de Rom Liteau et Thomas Belhom, l'album en lui-même a déjà été abonnement commenté dans ces pages, plus qu'aucun autre du groupe. Il n'est sans doute pas besoin d'en rajouter beaucoup à son sujet : il s'agit tout simplement du meilleur album francophone des dix dernières années, tous genres et sensibilités confondues. Réussir après autant de temps à encore coller des baffes esthétiques à leurs propres fans, ils sont peu à pouvoir s'en vanter. En fait, à part Tue-Loup, je ne vois personne – phrase qui pourrait s'appliquer à de nombreux aspects de ma vie quotidienne, comme je l'ai déjà raconté.



Aussi conseillés sur cette période 2006-16 : Le Lac de Fish (2007), 9 (2013), Ramo (2016)... oh mince, je les ai tous cités ! 
Face B : La Gueule du Cougouar, premier opus solo de Xavier Plumas paru quelques mois plus tôt.


11 commentaires:

  1. Pas besoin de prendre un air surpris : on l'est tous!...


    ...que Tue-Loup ne soit que troisième :D

    RépondreSupprimer
  2. Cette chanson est magnifique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois on ne viendra pas me reprocher d'avoir mis en extrait autre chose que la plus belle chanson de l'album.

      Supprimer
  3. J'étais sûre que tu prendrais cet album plutôt que le Lac de Fish ou 9 qui sont plus 'attendus'. Je lui préfère quand même le Lac de Fish (qui est pour moi le meilleur du groupe tout simplement), mais si j'avais dû en prendre un autre alors oui, celui-là, plus 'aventureux', peut-être. Encore, que...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

      Supprimer
    2. Je vois ce que tu veux dire (on a déjà eu cette discussion, non ?), et sans doute que le choix de cet album n'a rien d'une surprise, mais je ne me suis pas posé la question d'une opposition entre des albums plus attendus ou aventureux. C'est vrai que j'avais écrit à l'époque que 9 était sans doute plus raccord avec ce que les gens ne connaissant que La Belle inutile s'attendraient à trouver sur un disque de Tue-Loup, ce qui expliquait sont succès (critique surtout, j'ignore si cela s'est traduit en ventes, en admettant même que ce concept ait encore du sens de nos jours). Mais le fait est que 9 ne ressemble pas particulièrement à La Belle inutile ou au Lac de Fish (qui eux-mêmes ne ressemblent pas tant que ça), la prod est très différente et chacun de ces albums a sa propre identité (même si elle est sans doute un peu moins forte dans le cas de 9). A l'inverse, Le Goût du bonbon n'est pas si différent ou "aventureux" que cela, beaucoup de ses titres ("Mon vin de garde", "Aux Carpathes"...) sont juste d'excellentes chansons de Tue-Loup qui auraient pu figurer dans un habillage à peine différent sur à peu près n'importe lequel de leurs albums :-)

      Supprimer
  4. Quel choc ! je ne me serais jamais douté que tu aimais ce groupe ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis content que vous le preniez tous à peu près bien, j'avais vraiment peur que certains m'en veuillent d'avoir gardé le secret durant tant d'années ;-)

      Supprimer
  5. Facile de plaisanter comme tu le fais toi-même sur l'évidence de la présence de Tue-Loup sur le podium; on en oublierait que c'est surtout mérité et que ce LP est exceptionnel !

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).