samedi 24 septembre 2011

Entourage - Et voilà.

...
La Princesse était belle et la méchante sorcière, pas si méchante que ça - elle avait surtout beaucoup souffert dans son enfance. Chacun put s'en rendre compte lorsque le nain, au coeur d'or pur malgré son apparente difformité, l'embrassa à pleine bouche comme l'on croque un fruit défendu. Bouleversée, la sorcière en eut les larmes yeux, et cette humidité faciale laissa transparaître, l'espace d'une seconde qui parut une éternité, sa beauté sauvage et vénéneuse. Non, les brunes n'étaient pas toutes des méchantes belle-mère. Ce ne serait certes pas pour autant que le Prince en viendrait à délaisser sa blonde promise. Mais c'était toujours bon à savoir, d'autant que par ailleurs, son père le Roi cherchait en vain à se remarier à une gentille belle-mère. Le Prince l'introduisit donc auprès de l'ex-méchante sorcière devenue gentille, et le coup de foudre fut instantané comme un coup de foudre. Sur le champ, le roi décida de se marier et d'organiser un long banquet pour fêter l'évènement. La fête dura trois semaines, durant laquelle le nain ingurgita à lui seul deux-cent-cinquante-six litres de cervoise. La Princesse en profita pour annoncer sa grossesse, et dans l'îvresse de l'instant (au propre comme au figuré), son père ne songea pas une seconde à lui reprocher d'avoir couché avant le mariage. Le Prince lui-même tint à porter un toast, et ne s'offusqua nullement d'avoir à élever le fils de son écuyer. Chacun se maria et eut beaucoup d'enfant, sauf la méchante sorcière qui était ménopausée.

Si ce texte vous semble stupide et niais, c'est que vous n'avez pas vu la dernière saison d'Entourage.


Entourage (saison 8), créée par Doug Ellin (HBO, 2011)

10 commentaires:

  1. Mais le Prince "tenut", vraiment ? :))

    RépondreSupprimer
  2. J'ai dû sans doute raté quelque chose, mais le prétexte de cette série m'a toujours laissé perplexe... à part le fait qu'il y a bcp de VIP... what else?

    RépondreSupprimer
  3. Oh là là... merci Cuné, la honte. Bon, la soirée d'hier a été très longue faut dire ^^

    Doc >>> faut pas le voir comme ça, Entourage est surtout une série sur l'amitié, et sur son importance en milieux hostile. Moi les VIP ne m'ont jamais paru l'essentiel de la série, même si la série sans la VIP n'aurait pas de sens (oui je sais, c'est assez paradoxal)

    Pour plus ample informé, j'avais fait un vrai article dessus il y a quelques semaines :

    http://www.legolb.com/2011/07/entourage-its-long-way-to-top-when-you.html

    RépondreSupprimer
  4. Excellent! C'est (malheureusement) tellement vrai.

    RépondreSupprimer
  5. Tu es dur (mais c'est le jeu du totf), la série a quand même conservé un certain charme. Mais c'est vrai que les deux derniers épisodes étaient assez piteux.

    RépondreSupprimer
  6. Oui, ce sont surtout les derniers qui sont affligeant, le début est plutôt sympa. Mais ce n'est pas une excuse, les scénaristes n'ont pas découvert subitement il y a 15 jours qu'ils n'avaient que huit épisodes cette année ;-)

    RépondreSupprimer
  7. C'est vrai que cette dernière saison était particulièrement niaise, mais je ne peux m'empécher de me dire qu'il y a une lecture à faire au second degré là-dessus.
    Parce que même pour entourage, les traits sont beaucoup trop gros et le happy ending beaucoup trop bright.
    Mais bon, je me trompe peut-être...

    RépondreSupprimer
  8. Mouais... j'avoue que je reste assez circonspect mais tu as peut-être raison. Après ce n'est pas la première fois non plus qu'Entourage est un peu couillon et nous la joue "la famille d'abord", il y a cette tendance-là dans toutes les saisons. Mais là, c'est vraiment BEAUCOUP, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
  9. Pas trop d'accord quand même, je trouve que la fin de la série même si facile avait beaucoup d'humour et de dérision vis à vis d'elle-même. Enfin ce n'est que mon avis.

    RépondreSupprimer
  10. De DERISION ?

    Euh...

    Où ça ?...

    ...

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).