lundi 10 mai 2010

Friday Night Lights - Coach Taylor, un héros très discret

...
C'est un sacré personnage de série, qui ne ressemble à aucun autre. On pourrait certes dire de même de la plupart des caractères ayant marqué la télévision durant la dernière décennie, pour certains de véritables icônes, de Tony Soprano à Walter White, en passant les frères Fisher, Don Draper, Al Swearengen, Vic Mackey... la liste est longue. Pourtant, c'est d'autant plus vrai concernant Eric "Coach" Taylor. Il serait possible de rapprocher ces héros entre eux, de trouver des accointances entre Tony et Al, entre Vic et Dexter. Avec celui de Friday Night Lights, série encore trop méconnue malgré quatre années de critiques dithyrambiques, cela ne marche tout simplement pas. De même que le feuilleton évolue dans un registre peu exploité à la télévision (la chronique sociale), de même qu'il explore un univers le plus souvent caricaturé (l'Amérique dite "profonde"), d'une manière assez unique (ce n'est ni un pamphlet, ni une parodie, plutôt un travail naturaliste excluant toute satire et tout second degré)... de même, son personnage central ne présente quasiment aucun point commun avec ses pairs, les grands personnages de séries. LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE SUR LE MONDE DES SÉRIES

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).