vendredi 31 juillet 2009

Vivement Pei-tcheou !

...



En voilà un dont j'appréhendais tout particulièrement la relecture.

C'est sans doute le plus faible de tous les romans mettant en scène le Juge Ti... du moins le plus faible lorsqu'on en connaît quelques autres - j'imagine qu'il peut relativement bien passer si c'est le premier qu'on lit. Qu'importe : difficile pour moi de faire comme si c'était la première fois que j'avais un livre de Van Gulik entre les mains... et difficile du coup de faire abstraction des nombreux gimmicks disséminés tout au long de ce Phantom of the Temple exceptionnel seulement en cela qu'il infirme la règle établie plus tôt (s'il y a un fantôme, une courtisane ou les deux, ce sera un excellent Juge Ti).

Pour le reste, on a surtout affaire à une aventure typique de celles que l'auteur a "rajoutées" à la chronologie intiale, avec équipe réduite (seuls Hong et Ma-Jong sont de la partie), vague histoire de fantôme, énigmes faussement entre-mêlées et mystère évoquant un passé trouble antérieur à l'arrivée de nos héros dans la cité. Au point que pour la première fois depuis le lancement de notre Golden Challenge, je peine à trouver quoi raconter dans l'article (yueyin, peut-être ?...). Il y a certes quelques moments d'intimité assez touchants entre le juge et ses épouses, quelques scènes comiques hélas un peu caricaturales (Ma-Jong est un personnage truculent et attachant, mais c'est sans doute de tous les lieutenants du juge celui qui évolue le moins au fil des épisodes)... mais l'impression générale est malgré tout celle d'un ronronnement - pour ne pas dire d'un roman un chouia paresseux. En témoigne l'intrigue policière, certes rondement menée... mais tellement facile dans le fond (surtout comparée à celles du tome précédent).

Allez, concluons sur une bonne nouvelle toutefois : ceci est, de mémoire d'amateur, la dernière enquête un peu en-deça. Les trois derniers tomes, pour leur part, constituent en effet un final exceptionnel.


👎 The Phantom of the Temple [Le Fantôme du Temple] 
Robert Van Gulik | Viking Press, 1965

6 commentaires:

  1. ah ben non alors moi je l'aime bien celui-là... je l'ai vraiment elu avec plaisir... j'aime bien lan fang, talbi, le quartier Ouigour, les scènes avec Le moine bref.... c'est quoi le prochain déjà ?

    RépondreSupprimer
  2. Sauf erreur de ma part il nous reste dans l'ordre :

    - le Clou
    - le Saule
    - Canton

    et les recueils de nouvelles... ce qui nous fait finir en décembre, si on réussit à toujours tenir la moyenne d'un article par mois (mais on peut aussi éventuellement grouper les deux recueils de nouvelles dans le même article...).

    RépondreSupprimer
  3. ah j'aime bien le clou chinois tiens :-))) et j'aime beaucoup le singe et le tigre qui sont deux excellentes nouvelles, des miniromans en fait...

    RépondreSupprimer
  4. C'est juste ; on ne peut hélas pas en dire autant de l'autre recueil, qui m'a toujours semblé assez dispensable...

    RépondreSupprimer
  5. Il n'y en a pas deux autres ? je ne sais plus... en fait il y en a un qui est une pure adaptations d'intrigues chinoises et l'autre bon c'est le juge... ce n'est pas mon préféré non plus mais il y a quelques bonnes choses comme la passager de la plus si ma mémoire est bonne...

    RépondreSupprimer
  6. Le Passager de la pluie, il me semble que c'est une nouvelle du Juge Ti à l'œuvre...

    L'autre dont tu parles c'est effectivement l'adaptation d'histoires chinoises mettant en scène le Juge Ti, et en fait c'est le premier livre de Van Gulik avec le Juge (ça s'appelle Dee Gong An, et je crois que c'est traduit par Trois enquêtes du Juge Ti). Si ça t'amuse je veux bien qu'on l'inclus dans le challenge... mais personnellement je ne trouve pas ça terrible :-/

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).