mardi 28 avril 2009

Un intermède jouissif


Si j'ai pu être parfois sévère avec certaines aventures "intermédiaires" de notre cher Juge, ces romans souvent rajoutés après coup par l'auteur dans la chronologie de son personnage mythique, l'honnêteté m'oblige à reconnaître que certaines tiennent particulièrement bien la route... et c'est le cas de Necklace & Calabash (aka Le Collier de la Princesse), roman tout à fait particulier pour moi... puisqu'à chaque fois que je lis son titre je suis incapable de me rappeler de quoi il cause tout en le trouvant par la suite très bon de la première à la dernière page.

Ce qui est bizarre c'est que le principe est pourtant terriblement efficace et, dans le contexte de la série, plutôt marquant... parce qu'étant à ma connaissance le seul postulat totalement fantaisiste qu'on puisse trouver dans l'oeuvre rigoureuse et parfois quasi-documentaire de Robert Van Gulik. Riverton, petite ville littorale où se déroule l'intrigue de Necklace & Calabash, ne correspond en effet à aucune espèce de réalité historique en ce qu'elle est présentée d'entrée comme un genre de zone spéciale de l'Empire administrée par la seule armée - ce en raison de sa proximité avec la résidence de la fille préférée de l'Empereur.

Je disais fantaisiste... au sens pure invention - certainement pas au sens péjoratif. Car en catapultant notre bon vieux Juge dans une circonscription au régime quasi-totalitaire, Van Gulik se paie une bonne tranche de satire sociale contemporaine et signe un des volumes les plus originaux de la série. Parce que l'un des rares où Ti est seul et livré à lui-même. Parce que l'un des rares à ne présenter qu'une seule affaire parfaitement identifiée et suivie du début à la fin. Et tout simplement parce que les pérégrinations du magistrat de Pou-Yang prennent y prennent un tour aventures aussi inattendu qu'enthousiasmant : rebondissements à tous les étages, faux-semblants et complot dignes de meilleurs romans d'espionnages, alternance d'érotisme et de romance parfaitement dosée... sans doute pas le meilleur Juge Ti, soit - mais un sacré bon moment.


👍 Necklace & Calabash [Le Collier de la Princesse]
Robert Van Gulik | Heinemann, 1967


L'Avis de ma camarade yueyin.

L'Avis de notre super guest-star Xavier
...

16 commentaires:

  1. d'accord, d'accord, d'accord avec tout... :-)
    je préfère la traduction française : ville-du-bord-de-l'eau c'est tellement plus sympa ;-) mais à mon avis pas tellement plus fantaisiste que les autres villes ou passe le juge. Les zones d'exception existaient vraiment partout ou résidait la famille impériale pour le reste évidemment ... :-D
    zut j'ai oublié de mettre les liens vers les épisodes précédents...

    RépondreSupprimer
  2. Et moi ceux vers vos articles respectifs :-)

    Oui... c'est fantaisiste au sens où la zone d'exception est partout et nulle-part, en fonction de l'endroit où se trouve la famille impériale...

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas lu celui-ci, mais j'ai lu la plupart à l'époque de leur première parution française, et je garde un excellent souvenir de ceux de la fin.

    BBB.

    RépondreSupprimer
  4. Guest Star, la classe!!
    Je vois que nous avons tous les trois le meme avis positif sur cet épisode...

    RépondreSupprimer
  5. BBB. >>> en même temps ils sont tous parus en rafales...

    Xavier eh oui : super very exclusive guest-starring : XAVIIIIIER from BLIKIIIIIIIIIIIIING LIGHTS !

    RépondreSupprimer
  6. Adam Green s'est un peu perdu en chemin (je crois qu'il est un peu fou), mais les deux premiers sont effectivement géniaux (j'aime moins l'album des Moldy). C'est vrai que le dernier Doiron (comme Woke myself up avant lui) a un côté Kimya Dawson (plus que Green) et qu'on ne peut pas trop le retourner dans l'autre sens (parce qu'avant Kimya, personne ne sonnait Kimya, alors que depuis, enfin suivez mon regard). C'est en tout cas un fort bel album (celui de Doiron hein, pas celui de Kimya qui apparemment a renoncé à faire de la musique pour quelqu'un d'autre que son gosse).

    RépondreSupprimer
  7. Ah merde, je me suis gouré de fil!

    RépondreSupprimer
  8. Ca donne comme ça l'impression qu'il y a plein de commentaires sur le Juge TI (hop! encore un!)

    RépondreSupprimer
  9. je me disais aussi : 10 commentaires waouhhhh !!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  10. En fait je suis un fan du Juge Ti en infiltration. Je multiplie les commentaires sans intérêt pour faire péter les commentaires et faire entrer cet article dans le "menu best of" du Golb, afin que le monde entier voit le Juge Ti exposé :)

    RépondreSupprimer
  11. Bah y a encore du boulot (l'article le plus bas dans le Best of a 52 commentaires). En plus le système du Best of (qui est automatisé) ne comptabilise pas que les commentaires, mais aussi le nombre de fois où la page a été vue... du coup si l'article à 100 commentaires mais qu'il a été 70 fois par toi, ça ne l'aidera en rien. Désolé :-D

    RépondreSupprimer
  12. Je voulais juste rendre service :)

    RépondreSupprimer
  13. Et moi qui cherchais une aventure du juge Ti à me mettre sous la dent, je crois que j'ai trouvé de quoi me faire plaisir pendant les vacances :-)

    RépondreSupprimer
  14. C'est sûr que là, tu as sonné à la bonne porte (et d'ailleurs puisqu'on en parle : le prochain épisode du Judge Dee Golden Challenge, c'est demain).

    RépondreSupprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).