samedi 25 novembre 2006

Cowboys & Indians - C'est du O'Connor

...
Tardivement publié en France sous le titre du Dernier des Iroquois (mouais), le premier roman de Joseph O'Connor nous raconte les mésaventures d'Eddie Virago, jeune guitariste qui quitte l'Irlande pour Londres dans un seul but avoué : monter le plus grand groupe punk de tous les temps... sauf qu'il va bien sûr très vite déchanter. Certes, il est à peine monté sur le bateau qu'il rencontre déjà l'amour, en la personne de Marion, jeune irlandaise qui va devenir son port d'attache dans un pays et une ville qu'il ne connaît pas et qui, bien sûr, ne ressemblent en rien à tout ce qu'il s'était imaginé : à Londres, il y a 20 groupes de rock au mètre carré, et tous rêvent de gloire et d'entrer un jour au panthéon du rock'n'roll... comble du comble : il se rend compte que son look (iroquois, donc), totalement dans le coup en Irlande, est le comble de la ringardise en Angleterre...

Écriture rythmée, personnages attachants...j'ai presque envie de dire "c'est du O'Connor". On reconnaît tout de suite la patte de l'auteur, cette galerie de personnages aussi paumés et attachants les uns que les autres, ces moments de grâce où le fait le plus tragiquement banal bascule dans la loufoquerie la plus totale...toute l’œuvre de Joseph O'Connor est déjà présente dans ce premier livre. On le dit souvent : les grands auteurs écrivent toujours peu ou prou le même livre. C'est vrai que celui-ci évoque souvent Desperadoes (enfin non, c'est l'inverse, puisque Desperadoes est sorti après).

Le génie de ce livre, c'est d'avoir fait un héros d'un personnage qui, autant le dire franchement, est un loser absolu. Pas un loser dans la grande tradition rock(n'roll des "Beautiful losers", pas un looser comme dans les chansons des Ramones ou d'Iggy Pop qu'Eddie adore tant... mais un vrai loser, un nul, un raté qui réussit à accrocher le lecteur de la première à la dernière page du roman. Une franche réussite.


👍👍 Cowboys & Indians 
Joseph O'Connor | Flamingo, 1991

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).