lundi 2 mai 2016

L’Éternité c'est long. Surtout vers la fin.

...
C'est vrai ça. Il a raison, Woody. L’Éternité, on ne dirait pas comme ça, mais on se demande parfois si on va en voir en bout. C'est long comme quelque chose d'interminable. Tellement qu'au bout d'un moment, on finit par perdre de vue celui où ç'a commencé.

Le Golb fêtait ses dix ans ce dimanche. Moi, je fêtais surtout un mariage1 mais quelque part, dans le moite secret de mon coffre-for intérieur, j'ai trinqué avec moi-même. Trois-mille-six-cent-cinquante fois. Autant vous dire que j'étais bien bourré et que ça ne s'est pas arrangé lorsque je me suis rappelé que cette décennie avait compté trois années bissextiles. À la fin, je ne tenais plus debout, et le trajet du retour m'a réellement paru une Éternité.

Je suppose que plus l'on vieillit, plus le temps devient quelque chose de relatif. On a beau de ne pas rajeunir (je vous assure), dix ans, pour quelqu'un de mon âge, c'est encore presque une vie entière. Quand je contemple Le Golb (ce que  je ne fais pas si souvent), ce n'est pas un blog, que je vois. C'est une existence qui défile à chaque clic. Composer le petit best of qui s'alimente chaque jour ci-contre depuis quelques semaines a en ce sens été une expérience assez particulière, car je ne suis pas quelqu'un qui se retourne volontiers sur le passé. En fait, je n'y pense presque jamais. J'ai une facilité étonnante à tourner les pages, sans me retourner. Ce n'est pas forcément que je le veuille : c'est juste que je suis comme ça. Je me détache des choses et des lieux et des gens, sans bruit ni sans cris, sans drame – je m'en rends à peine compte, puisque je suis à peine plus liant et présent dans la vie des gens auxquels je suis attaché. Avoir persévéré dans une activité durant une décennie entière, ce qui est déjà assez remarquable en soi, me paraît tout simplement extraordinaire à mon niveau. Il était hautement improbable, en mai 2006, que je sois toujours en train d'écrire sur ce blog en mai 2016. Et quand je dis improbable, je veux bien sûr dire impossible.

Je vais vous épargner le coup du long discours. Ce n'est pas très intéressant et j'ai déjà dit l'essentiel il y a quelques années, dans un article qui reste l'un de ceux dont on me parle le plus souvent (en toute humilité, je devrais ajouter ici je ne suis pas sûr de savoir pourquoi, même si je sais très exactement pourquoi). Entre les réjouissances déjà lancées (best of, nouvelles rubriques, refonte progressive de la navigation...) et celles qui arrivent dans les jours/semaines qui viennent, je pense qu'il y en a bien assez et qu'il n'est pas nécessaire de se lancer en plus dans un grand exercice d'auto-célébration (et là, en lisant ça, vous avez vraiment le droit de vous dire que je vieillis). Pas envie de me perdre dans des déclarations fracassantes la main sur le cœur – ou définitives, les trémolos dans le clavier. Hé : j'ai dix ans. Je suis un grand, maintenant. Terminé le pathos, je me dois d'afficher une certaine distinction (d'ailleurs je n'ai toujours pas enlevé mon costume depuis le mariage).

Voudrais-je écrire quelque chose que je ne saurais de toute façon pas quoi tant le chiffre est abstrait. DIX ANS. Dix ans que nous avons vous et moi une relation particulière, et en même temps votre vous est aussi multiple que mon moi renvoie à tout à un tas d'individus cohabitant sur la même ligne temporelle. En dix ans, il n'y a pas eu qu'un seul lectorat du Golb, mais il n'y a pas eu non plus qu'un seul Golb. Ses lecteurs (c'est-à-dire un peu vous, mais pas que) ont formé tout un tas de petites vagues successives, des micro-générations de gens attirées par différentes choses au fur et à mesure que moi-même, j'évoluais dans tel sens ou tel autre. La dernière fois que j'ai lu un billet célébrant les dix ans d'un site (je vous arrête tout de suite, bande de galopins : je ne me rappelle plus de qui ou quoi il s'agissait), l'auteur(e) semblait se faire une fierté d'être resté(e) le ou la même après toutes ces années. Je me souviens très bien que la phrase était écrite noir sur blanc : "Je n'ai pas changé". Outre que c'était sans doute faux, j'ai trouvé pour le moins curieux de se gargariser ainsi de n'avoir pas bougé d'un iota en une décennie. Chacun voit midi à sa porte mais moi, j'aurais plutôt tendance à me féliciter du contraire. J'ai beaucoup changé et j'espère que quand nous nous retrouverons pour évoquer le sujet en mai 2026 (soyons ambitieux), il en sera de même2. Vous m'avez un peu vu grandir, et réciproquement. Dans l'ensemble, j'ai sans doute mieux vieilli que vous, mais il est vrai que la mauvaise foi conserve. Et là c'est affreux, pour la première fois de cette Golbodécade, je n'ai pas de chute – je pense aux dix ans du Golb depuis ses neuf ans et à présent que le moment est arrivé, je n'ai plus du tout envie d'écrire un texte à ce sujet. En même temps, convenons qu'il est pour le moins compliqué de rédiger un épilogue à l’Éternité. Je crois que je vais donc simplement vous dire Merci.

Et À bientôt.

Non : À demain.

Cet article est bien sûr tout spécialement dédié à tous ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont contribué à la bonne tenue de ce blog. Leur liste est aussi longue que mes carences techniques sont vastes. Je disais que je tournais facilement la page, soit ; cela ne signifie pas que je n'aie pas de mémoire, et je les embrasse tous très fort – y compris ceux dont je n'ai pas eu de nouvelles depuis des années.


1. Je sais, les lecteurs sont toujours choqués lorsqu'ils apprennent que je fais des choses qu'eux-mêmes pourraient faire. Pour vous dire, j'ai même fait la chenille. Mais ne vous en faites pas, je l'ai faite avec infiniment plus d'élégance que vous.
2. Entièrement d'accord en revanche pour stopper la décrépitude physique au point où nous en sommes.

97 commentaires:

  1. Oui bonjour, j'ai un gros gateau où est-ce que je peux le poser? ;))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connaissant le maître des lieux, j'ai juste pris un pack ^^

      Supprimer
    2. Voyons, tous les vrais lecteurs du Golb savent que Thom boit du Muscat!! :D

      Supprimer
    3. Oh, je ne bois plus vraiment de muscat depuis quelques années.

      Par contre je me garde le gâteau, merci ;-)

      Supprimer
  2. Et la grosse teuf? elle est où, la grosse teuf? ;)

    Bon anniversaire Le Golb!

    RépondreSupprimer
  3. Bon anniversaire! C'est toujours un plaisir de te lire, même si ce sont des lectures discrètes.

    RépondreSupprimer
  4. Hé ! On voulait le long discours, nous ;-)

    C'est pardonné mais uniquement si à l'occasion des 10 ans, tu organises les Drawas de toute l'histoire de la télé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée me trotte dans la tête depuis pas mal d'années. Je pense que je finirai par le faire, mais ce ne sera pas pour les dix ans (en tout cas ce n'est pas prévu à l'heure actuelle).

      Supprimer
  5. Bon bloganniversaire ! Bienvenue dans le club très sélect des blogs qui ont tenu plus de 10 ans !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'ailleurs si tu as des conseils pour l'entretien, je suis preneur. Ça devient plus précieux à la revente, mais ça commence à rouiller ^^

      Supprimer
    2. pas mieux chez moi, je me suis séparée de la personne responsable de l'entretien ;-)

      Supprimer
    3. Aïe, et Dieu sait que c'est difficile de trouver du petit personnel de qualité de nos jours ^^

      Supprimer
  6. Vivement les 100 ans :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre, c'est vous qui organiserez les best of car je crois que je n'aurai pas le courage de relire les 38 876 articles ;-)

      Supprimer
  7. J'ai hâte de voir la suite de réjouissance !

    En attendant, un très bon anniversaire au meilleur site du monde (même si c'est le seul que je lis) :-)

    RépondreSupprimer
  8. Sacré anniversaire, 10 ans! Surtout pour celles et ceux qui étaient déjà lecteurs du Golb il y a 10 ans. Je ne sais pas s'il faut te remercier pour ça (mais pour ces 10 années d'articles et discussions passionnantes, OUI!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es trop jeune pour que prendre 10 ans soit dramatique pour toi, ne t'en fais pas ;-)

      Supprimer
  9. Yep Bon anniversaire !
    Dire que ça sera mon tour en septembre prochain. Terrib' :-D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être qu'avec SUNALEE on pourrait avoir un prix de gros sur les déambulateurs. Je vais jeter un œil sur Groupon.

      Supprimer
  10. Bon anniversaire Thomas. Et merci pour tout, aussi bien à titre bloguien qu'à titre plus personnel.

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. <3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3<3

      Supprimer
  12. L'archiviste.2 mai 2016 à 11:56

    BON ANNIVERSAIRE LE GOLB (.over-blog.com)
    Pensée pour David Bowie et JPJ, héros de la première heure du golb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauvre David, il n'aura pas vu les 10 ans.

      En revanche, aux dernières nouvelles, Jean-Pierre Jean est toujours coiffeur pour hommes dans la banlieue de Frocville. Je le croise de temps en temps dans la rue, quand je vais chez mes parents.

      Supprimer
  13. Bravo pour cette impressionnante longévité !

    Mona se joint à moi pour te souhaiter un excellent anniversaire.

    RépondreSupprimer
  14. En tant que fils de Dieu, un peu surpris de ne pas figurer dans les remerciements. C'est quand même un peu grâce à moi que tout cela a été possible.

    Enfin, bon anniversaire quand même ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu exagères, quand même. Je t'ai remercié dans ma prière d'hier soir. Il te faut quoi de plus, que je te bâtisse une église ? :-)

      Supprimer
  15. Bien que je n'ai pas connu les heures de gloire, les éditos de 5 pages ou les chroniques du dépressif j'ai refait mon retard et je suis très heureuse de te souhaiter cet anniversaire. Que ça continue le plus longtemps possible :)

    RépondreSupprimer
  16. Je ne sais de quelle "génération" je suis, mais je suis certaine que chacune se félicite du dixième anniversaire de ce blog (même si tu sais aussi nous énerver ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais bien sûr, et je compte bien continuer ;-)

      Supprimer
  17. Gros bisous du Néant à l'Eternité! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bisou du Néant, ça, ça ne se refuse pas ;-)

      Supprimer
  18. Moi aussi je me suis déchiré la gueule samedi soir. Officiellement c'était pour une crémaillère, mais évidemment secrètement je saluais les 10 ans du Golb, et 7 ans de lecture passionnante et assidue (oui, je suis arrivé un peu en retard).
    Moi aussi j'ai bien changé pendant ces 10 années, pour des tas de raisons, dans lesquelles il faut bien compter le Golb...
    au plaisir de te lire les 10 prochaines années (d'autant que tu es reparti sur un bon rythme, ca fait plaisir!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Difficile de répondre à de si gentilles choses, alors je vais m'abstenir ;-)

      Un bon rythme, oui, et les dix ans n'y sont pas pour rien d'ailleurs. Ça m'aurait fait chier de fêter l'anniversaire de la Belle au bois dormant. Là c'est reparti jusqu'en 2021 minimum.

      Supprimer
  19. JE sais pas pourquoi, mais tout de suite, moi je me suis retrouvé à penser à ça.

    https://www.youtube.com/watch?v=K0ZdmIV9ec0

    Il y a tout un pensum à écrire sur l'importance du Golb, pas seulement à mes yeux mais tout simplement dans mon existence toute entière, et non, je n'exagère qu'à peine.

    Un bien bon anniversaire donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marrant que tu cites ce morceau, c'est un de ceux que j'ai le plus écoutés durant les premiers mois du Golb (et même la première année). Mais tu le savais, non ? Avoue ? Tu sais tout ce qui s'est passé sur Le Golb mieux que moi :-)

      Supprimer
    2. Tout est calculé ;-)
      Rappelle toi l'article "une saison une chanson"
      C'est de la que je le sais.

      Supprimer
    3. "Rappelle-toi", c'est le cas de le dire, car je ne m'en rappelle pas du tout ^^

      Supprimer
    4. Ça devait être pour les 2 ans...
      Pour chaque trimestre du Golf, t'avais choisi une chanson et écrit un petit texte sut pourquoi.
      C'était une sympathique coda au JDD.

      Supprimer
    5. Ah parce qu'en plus, c'est moi qui avais fait ça ? Merde, tu mérites décidément ton titre :-)

      Supprimer
    6. :-)
      Pas vraimebtparce que je crois ne me rappeler que de 4 sur les 8.
      Deadwood, les bottes rouges, voici la ville et carry up of the morning.
      Vraiment ça te dit rien?

      Supprimer
    7. Non. Pour te dire, j'ai du googlé "Voici la ville" car je ne me rappelais même pas de qui c'était (mais effectivement en le retrouvant je me suis rappelé que j'avais beaucoup aimé et écouté ce morceau). Ah là là, le charme des fêtes d'anniversaire ou on te ressort les vieux diaporamas de vacances qui ne t'ont pas spécialement marquées ^^

      Supprimer
    8. "dû googler", c'est mieux ^^

      Supprimer
    9. :-)
      Pas vraimebtparce que je crois ne me rappeler que de 4 sur les 8.
      Deadwood, les bottes rouges, voici la ville et carry up of the morning.
      Vraiment ça te dit rien?

      Supprimer
    10. Pourquoi tu as reposté le même commentaire 4h00 après ? :-o

      Supprimer
  20. Je te sentais tellement capable de déclarer que ce 10e anniv serait le dernier que je suis d'autant plus content de lire ça. Happy birthday!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que l'idée m'a effleuré il y a quelques mois. Et puis différentes choses m'ont un peu poussé dans la direction opposée. Et une fois que j'avais remis le doigt dans l'engrenage, c'était fichu, j'étais reparti pour dix ans.

      Supprimer
  21. J'hésite... dois-je t'appeler "Papy" ou "cher doyen" ? 10 ans, c'est tout de même presque vertigineux, pour un blog...
    Allez, je m'en retourne jouer dans mon bac à sable, et bon anniversaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton "bac à sable"... tu dois bien en être à 6/7 ans, non ? Alors tu peux m'appeler Papy mais je ne suis pas sûr de t'appeler "jeune fille" très longtemps ^^

      Supprimer
  22. Bon anniverblog !
    Pour les 20 ans, on trinque tous ensemble ! Et puis, tous bourrés, on lance le débat sur Dead Set =D
    Allez hein...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, pas sûr, j'ai tendance à beaucoup m'emporter quand je suis bourré ^^

      Supprimer
  23. Grandir avec toi, bien volontiers. J'ai découvert Le Golb à 20 ans et tu n'es pas pour rien dans la manière dont a évolué ma culture (même si nous ne sommes pas toujours d'accord). Merci 1000x

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi j'ai été élevé au Banania, et c'est vrai que c'était moins cool (en plus, ça faisait grossir).

      Supprimer
    2. (je suis con : tu es sans doute beaucoup trop jeune pour connaître la pub avec élevé au Banania ^^)

      Supprimer
  24. Le Golb est le blog qui m'a donné envie de blogger, comme certains livres m'ont donné envie d'écrire, ou certains disques, de jouer de la musique. Ce n'est rien, et puis j'ai vite arrêté, parce que tout le monde n'est pas LE GOLB. Mais c'est beaucoup, aussi, je pense. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et c'est bien dommage, car je n'ai déclenché qu'une seule vocation en dix ans :-/

      (et aussi parce que je l'aimais bien, moi, ton blog)

      Supprimer
  25. Je ne commente plus depuis très longtemps, mais je continue à te lire et à apprécier tes billets. Alors je sors de ma cachette pour te remercier de ces dix années de Golb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est une bonne technique, ça double la valeur du commentaire. Je fais exactement la même chose (même si en fait, je commente très peu avant tout parce que j'ai beaucoup moins de temps que j'en avais il y a quelques années). Merci pour ce mot :-)

      Supprimer
  26. Je me rappelle l'époque où le Golb avait cinq lecteurs et ou tu faisais chier tous tes potes (il y en avait cinq aussi en fait) pour qu'ils viennent te lire. Aujourd'hui ce sont tes lecteurs qui sont devenus tes potes et tu n'as plus le temps de répondre aux commentaires, sacré chemin parcouru mine de rien :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire est absolument... vrai ! ^^

      Sauf que tu exagères, je réponds à tous les commentaires ou presque. Et vu leur nombre, ça relève d'un véritable engagement de citoyen golbien.

      Supprimer
  27. Bon anniversaire Le Golb!!

    RépondreSupprimer
  28. Un beau et très très joyeux anniversaire au Golb dont, il semble me souvenir, avoir fait l'heureuse découverte il y a de cela cinq ans. Ce site (blog ? Bar PMU ?) reste un haut lieu de villégiature culturelle où j'aime souvent me stimuler les neurones. Chacun possède sa raison de venir ici et, comme tu as moult cordes à ton arc, c'est toujours un plaisir de te lire- même lorsque l'on n'est pas d'accord. Parce que c'est toujours fichtrement bien formulé. C'est dire si, en dehors du symbole de respectabilité qu'elles représentent (t'es devenu un dinosaure parait-il ^^), ces dix bougies demeurent tout à ton honneur.

    La bonne bise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors je t'arrête tout de suite : il n'y a que moi qui ai le droit de me traiter de dinosaure :-D

      Et sinon, eh bien... merci beaucoup (je commence à avoir du mal à me renouveler dans les réponses ^^)

      Supprimer
    2. Je connais un dinosaure qui va être jaloux, surtout si on ne lui reverse pas ses royalties en silex :-)

      J'arrive un peu après la cérémonie, mais Happy Golbodécade, et longue vie au Golb !

      Supprimer
    3. C'est pas grave, comme je le disais il reste encore plein de champagne. A la tienne :-)

      Supprimer
  29. J'ai perdu le réflexe commentaire avec les années, mais je ne pouvais pas louper l'occasion : bon anniversaire le Golb !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Jay, content de te recroiser ici !

      Supprimer
  30. Bon anniversaire, Le Golb ! Un tel évènement méritait bien que je pose un message "en semaine" ;))

    Bises!

    RépondreSupprimer
  31. Mince, 10 ans, vraiment ? J'ai découvert ce très bon site il y a 2 mois, il y a 10 ans j'avais.... Bref, bon anniversaire !^^

    RépondreSupprimer
  32. Aparté moyen intéressant mais ça fait des mois que je cherche à retrouver dans quel article il y a le délire avec Marcel Pagnol, merci le MENU MAXI BEST OF :D

    RépondreSupprimer
  33. Happy birthday le Golb!

    RépondreSupprimer
  34. Bah euh bon anniv' alors... dlmds ça faisait 7 ans le même jour mais je ne suis pas trop d'humeur à faire la fête en ce moment. On attendra les 10 ans... Avec un billet de chacun des anciens ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas s'ils savent encore écrire, les autres ^^

      Supprimer
    2. Il y a d'autres gens que toi qui savent écrire ? :-)

      Supprimer
  35. Pour faire court : merci pour tous ces bons moments de lecture que tu nous a offerts et continue à nous offrir. Je ne te lis pas depuis 10 ans, loin de là, mais cela commence à faire quelques années et je suis toujours ravie d'un nouvel article sur Le Golb, peu importe son sujet. Je lis tout, et il y a toujours un bon mot ou une émotion qui arrive à me faire adhérer. Bravo et merci pour tout :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire. A bientôt !

      Supprimer
  36. J'ai redécouvert le Golb récemment, et je compte bien le faire pour encore, au moins, 10 ans =)

    RépondreSupprimer
  37. Dahu Clipperton3 mai 2016 à 22:03

    "Bien perché dans ma cabane
    Je suis l'roi d'la sarbacane"

    http://www.youtube.com/watch?v=dcBbeb_CR30

    :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Dahu, qui sort de la foret tout les 10 ans !
      salut Dahu, ca va? il te fallait bien un événement aussi exceptionnel pour te voir!

      Supprimer
    2. :-)

      Merci DAHU, je suis très honoré que tu aies choisi cette occasion pour faire ton apparition annuelle ^^

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).