vendredi 6 février 2015

CDG 2014 - Un classement un peu froid, mais pas encore réchauffé

...
Je n'ai pas chroniqué des masses d'albums en 2014. Moins d'une dizaine, et encore en comptant les oldies. A vrai dire, je n'ai même pas écouté beaucoup d'albums en 2014. Peut-être deux cents à tout casser, ce qui est relativement peu par rapport aux années précédentes. Et même pas que des bons, soit dit en passant. Bref : le Classement du Golb 2014 a à la fois plus et moins de sens qu'à l'accoutumée ; "plus" parce que cette année, vous n'avez probablement aucune idée de ce qu'il y a dedans ; "moins" parce qu'il y a sans doute un sacré paquet de disques importants qui n'ont pas croisé ma route (et que je ne me suis pas spécialement forcé à croiser non plus, ceci dit...)

Bien entendu, j'aurais préféré trouver le temps d'écrire quelques lignes sur chacun, particulièrement les moins connus. Bon. On ne fait pas toujours ce qu'on voudrait (on ne fait même jamais ce qu'on voudrait, je crois...) Voici donc, comme en 2012 et comme en 2013, "un classement vite fait/mal fait"... mais en pire. De toute façon, on sait bien qu'à part quelques acharnés personne ne lit jamais les classements.



CLASSEMENT DU GOLB 2014




1. To Be Kind - Swans

2. We Insist! - We Insist!
3. Bum - Cheveu
4. July - Marissa Nadler
5. Mess - Liars

6. Au ciel - Colin Chloé
7. Plowing into the Field of Love - Iceage
8. Omicron - Orion Rigel Domisse
9. Sun Structure - Temples
10. Minuit dans tes bras - Michel Cloup Duo

11. House of Spirits - The Fresh & Onlys
12. From Scotland with Love - King Creosote
 13. Enclosure - John Frusciante
14. Run the Jewels 2 - Run The Jewels
15 . Shrink Dust - Chad VanGaalen
16. After the Disco - Broken Bells
17. Hadès - Mondkopf
18 . Beau futur - Benjamin Schoos
19. You Wouldn't Anyway - Loomer
20. World Peace Is None of Your Business - Morrissey

21. The Curse of Love - The Coral
22. Everyday Robots - Damon Albarn 
23. Gin - Stanley Brinks & The Wave Pictures
24 Simply Complex - Marcus D.
25. Time - Anthony Joseph
26. Bambi Galaxy - Florent Marchet
27 . May You Marry Rich - Colourmusic
28. Other World - Peter Hammill & Gary Lucas
29. Dia a Dia - Filip Chrétien
30. Twin Language - Bipolaroïd

31. Close to the Glass - The Notwist
32. Midnight Sun - The Ghost Of A Saber Tooth Tiger
33. Thirty Eight - Apollo Brown
34. Out of Hands We Go - O'Death
35. The Cautionnary Tales of Mark Oliver Everett - eels
36. Hot Dreams - Timber Timbre
37. I Am the Last of All the Field that Fell - Current 93
38. Life Among the Savages - Papercuts
39. Blood - Pulled Apart By Horses
40. Encino Man - Pigeon John

41. Azag Toth - Wooden Wand
42. LP - Les Rivals
43. Carnival of Souls - Pere Ubu
44. Dancing in Dreams of the Known Uknown - Skull Defekts
45. Farmer's Corner - Wooden Wand
46. Le Cabinet vaudou des curiosités d'Adèle - Xavier Plumas
47. 36 Seasons - Ghostface Killah
48. Ryan Adams - Ryan Adams
49. Trick - Alex G.
50. Minimum Rock & Roll - Chain & The Gang

51. A l'amitié - Aquaserge
52. All the Battles - JOY
53. Monuments to an Elegy - The Smashing Pumpkins
54. Faces - Mac Miller
55. "T'inquiète..." - Pigalle
56. Diploïd Love - Brody Dalle
57. Cruising the Sea - September Girls
58. Fuck off Get Free We Pour Light on Everything - Thee Silver Mt. Zion Memorial Orchestra
59. Trouble & Love - Mary Gauthier
60. Strange Journey Volume Three - Cunninlynguists


Et puis encore : Crippled Black Phoenix, weezer, So Cow, Connor Oberst, La Sera, Acid Mother Temple, The Raveonnettes, Thom Yorke, History Of The Apple Pie, Sweet Apple, Jack White, Mazes... qui ont tous publié des albums honorables voire intéressants, et auraient pu se retrouver dans le bas du tableau au gré de l'humeur (j'ai abandonné les classements rigides avec les années).


Que retenir de ce long gribouillage ? Tout d'abord que contrairement à ce que j'aurais tendance à affirmer en discutant avec les gens, je n'écoute pas moins de trucs bruitistes en vieillissant. Sans être d'une violence insoutenable, le Top 10 semblera sans doute des plus bourrins à bien des oreilles, et j'en suis le premier surpris.

Ensuite... que j'ai sévèrement lâché la corde en cours d'année, les trois quarts des disques sélectionnés étant parus durant les six premiers mois de 2014.

Encore... que quand on a moins le temps - ou l'envie - d'écouter de la musique, on se rabat plus volontiers sur ce que l'on connaît déjà. Il faut attendre la 19e place pour trouver un artiste que je ne connaissais pas en 2013, et ils ne sont que six, en tout, à entrer dans cette catégorie. Notez que ce n'est pas forcément un mal d'avoir passé une année sans écouter tout et n'importe quoi.

Paradoxalement, ce CDG 2014 est peut-être plus représentatif de mes goûts et des mes impulsions de l'année. La plupart de ces albums ont été écoutés plusieurs semaines voire mois après leur parution, plutôt à froid, sans prêter attention aux engouements divers et beaucoup plus que les lauréats d'antan. Je suis à peu près certain que dans une période plus intense (ou boulimique, si vous préférez les gros mots), certains disques se seraient retrouvés plus bas, parce qu'ils auraient moins retenu mon attention... et aussi parce qu'il se seraient intégrés à un classement beaucoup plus figé.

Pour le reste, le concept de "surprise" sera plus que relatif en fonction de vos goûts et de votre connaissance du Golb. Si le Top 10 n'est pas nécessairement surprenant dans l'absolu, où l'on croise des gens encensés sur ce blog quasiment depuis sa création il y a neuf ans, d'autres habitués des sphères du CDG seront restés dans le rang cette année tandis qu'à l'inverse, des gens auxquels je n'accordais jusqu'ici qu'intérêt poli (King Creosote, John Frusciante, Mondkopf, Orion Rigel Domisse) m'auront littéralement enthousiasmé à chaque écoute (surtout cette dernière, d'ailleurs). Cette année, ce sont eux qui auront été, à leur manière, mes véritables découvertes. Même si je possédais déjà la moitié de leurs albums. Oui parce que le concept de "découverte" aussi, est relatif.


23 commentaires:

  1. La ruse de fourbe pour publier deux "articles" en février :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahahahahahaha. Je n'avouerai que sous la torture :)--

      Supprimer
  2. peu de chroniques musicales sur le Golb cette année effectivement, je le regrette évidemment mais bon.... Du coup c'est plutot cool (et une bonne surprise) d'avoir ce top.

    pour ce que j'ai écouté, le Swans mérite évidemment d'etre dans tout top qui se respecte. Je ne l'ai pas écouté en boucle, je préfère le garder en réserve (de meme que the Seer), l'écouter de temps en temps. Je pense qu'il me durera ainsi des décennies.... Bum vraiment excellent, hyper personnel, peut etre un des groupes les moins référencés de ces dernières années. Tu as bien fait d'insister sur Cheveu, je suis convaincu. Le King Creosote (que je découvre avec ce disque) aurait été dans mon top aussi, si j'en avais fait un.
    en revanche le Marissa Nadler m'emmerde un peu sur la durée, il y a des morceaux magnifiques mais je ne suis jamais motivé à l'idée de le repasser. Michel Cloup quelques bons passages, mais pas trop mon truc. Temples inintéressant à mes oreilles.... J'aurai vu le Silver Mt Zion un peu plus haut, alors que je n'étais pas fan du tout de leur disques précédents.... Eels a renoué avec les belles balades, et une sortie qui mérite vraiment le nom d'album. de là à le mettre dans un top. Décidément, il faut vraiment que j'écoute le Timber Timbre. Ils m'avaient très agréablement surpris en concert, mais je n'ai pas pris le temps d'écouter le disque, et il est vraiment quasiment dans tout les top de l'année....
    et puis tu es le seul à citer les Pumpkins !!! j'avoue que le disque passe bien, très bien meme sur sa première moitié. Et puis il a l'immense avantage d'etre assez court....

    parmi les autres bons disques de 2014 de mon coté: Laetitia Shériff, Shellac, Protomartyr, Tiersen (!!), Cloud Nothings, Ought, Gallon Drunk. As tu un avis?
    j'ai l'impression de mon coté que j'apprécie plus le gros son, rock/punk, que les années précédentes. Je suis plus trop dans le folk, notamment. il y a des phases....

    A bientot je l'espère, ici ou ailleurs....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Écoute, ça va être vite plié : à part Cloud Nothings (auxquels je n'ai jamais accroché plus que ça) et quelques morceaux du Tiersen presque par hasard, je n'ai écouté aucun des artistes que tu cites en 2014. Je ne savais même pas que Laetitia Shériff avait sorti un album (faudra que me penche là-dessus).

      Je trouve tout de même le Marissa Nadler assez excellent, j'en ai même étonné car je pensais que ses meilleurs albums étaient plutôt derrière elle désormais. Peut-être le fait d'avoir très peu écouté de folk féminine en 2014, par rapport à d'autres années, a-t-il renforcé la "baffe"... parce que, en un sens, c'est vrai qu'en 2014 j'ai bizarrement pris des baffes d'artistes que je connaissais déjà, ce qui n'est pas si courant.

      C'est marrant que d'un côté tu relèves la présence des Pumpkins et que, de l'autre, tu t'étonnes de voir eels. Parce qu'autant j'avais envie de mettre en avant le joli retour de Corgan (d'où cette 53e place plus symbolique qu'autre chose), autant il y a tout de même quelques passages assez dégueulasses sur Monuments to an Elegy. Agréablement dégueulasses si tu vois ce que je veux dire (je pense même que tu vois de quels morceaux je parle ^^), mais quand même d'assez mauvais goût. Alors qu'en comparaison, le eels me paraît plutôt solide, cohérent, sans grande folie (impossible de le mettre dans un top 20 ou 30), soit, mais enfin : j'ai l'impression qu'il y a tout de même moins d'écart de niveau entre The Cautionnary Tales... et un Hombre Lobo qu'entre Monuments to an Elegy et les MACHINA (pour prendre ceux que je considère comme les "derniers très bons albums" de chacun)...

      Non ?... :-)

      Supprimer
    3. Je connais peu Marissa Nadler, les disques précédents écoutés (1 ou 2) m'avaient peu accroché, alors que j'ai quand même acheté celui ci. Sans savoir non plus si c'est qu'à l'époque j'étais en surcharge de folk féminin, ou si July est vraiment supérieur.
      Des baffes j'en prend plus trop, et quasiment uniquement en concert... Cette année, ça a été Tiersen. Certes je suis fan, mais ça fait quand même 4 fois que je vais le voir et il a encore réussi à me fasciner, ce genre de concert où tu mets une semaine à décrocher...

      Je relève le Pumpkins simplement par le fait que tu es le seul à en avoir parlé, alors que le Eels se retrouve ici ou là. Je relève, mais je m'étonne de sa présence autant que le Eels, parce que je suis entièrement d'accord avec toi (Mon Dieu, "Dorian", et en plus j'aime bien!). Après, tu met 60 disques sur 200 dans ton top, mais j'aurai vu aussi une place symbolique pour le Eels, histoire de noter son retour parmi les compositeurs à prendre au sérieux, mais ce n'est pas un album qu'on brule d'écouter régulièrement.. M'enfin comme je le disais, tu n'es pas le seul à le mettre en avant.

      Supprimer
    4. J'allais plus ou moins répondre, en effet, que 60 sur 200 ça laissait peu de marge. Sauf que 200 évidemment est un chiffre très indicatif : je ne note plus dans mes listes d'écoute les innombrables albums qui ne survivent pas plus d'une aprem. Avant, par contre, je les chroniquais ^^ Là, cette année, je n'ai en réalité pas la moindre idée du nombre de disques que j'ai pu écouter, je sais tout au plus qu'il y en a à peu près 70 auxquels j'ai mis 4/6 et plus dans mon tableau...

      C'est marrant, moins je pensais plutôt à "Run2Me" :D
      Mais ça marche aussi avec "Dorian", oui. Avec la plupart, en fait ! :-)

      Supprimer
    5. "Agréablement dégeulasses", tu n'as pas perdu ton sens de la formule ! ;) - mais bon, "Run2Me" c'est un peu trop pour moi quand meme.....
      Sinon tu fais encore des tableaux de notes ! J'avoue que de mon coté je m'oblige à écouter 2-3 disques par mois conseillés par mes 2 potes qui bossent dans la musique, et à chroniquer ceux qui me parlent un minimum (histoire de les écouter plusieurs fois attentivement). Je me fais un peu violence mais sinon j'en resterai à mes petites habitudes et aux vieux groupes.
      Par contre je n'ai plus du tout le temps de tenter des groupes inconnus sur la foi d'un article ou d'une rumeur, quitte à les écouter en diagonale une seule fois. Trop de boulot......

      Supprimer
  3. Je viens d'écouter Orion Rigel Domisse et, oui, je trouve ça vraiment très bien moi aussi. Merci Tommy!

    RépondreSupprimer
  4. Moi qui parle d'Orion depuis des années j'avais complètement zappé la sortie de ce nouvel opus... Bon bein mon weekend est occupé désormais... Merci...

    Sinon tu as écouté le Rivulets ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus tu as annoncé sa sortie sur DLMDS à l'époque, c'est même comme ça que j'ai su qu'il existait.

      J'écoute pas vraiment Rivulets. Voire pas du tout ^^

      Supprimer
  5. Marrant, j'ai l'impression que ça fait très longtemps qu'on n'a pas eu un classement aussi proche... il s'en est fallu d'un rien que le Swans soit aussi mon album de l'année (mais bon, là-dessus, on n'est pas les seuls...), il y a 3 albums dans ton top 5 qui font partie de mes albums préférés de 2014 : Swans, donc, mais aussi le Liars et le Marissa Nadler... et un autre de ton top 10, le Temples, un des tous meilleurs albums rock de l'année, et le Mondkopf aussi dans ton top 20... bref, ça nous fait tout de même 5 albums en commun parmi nos 20 favoris, c'est pas rien !

    Peut-être aussi que ton classement est un peu plus "sombre" que les années précédentes, ce qui expliquerait que l'on ait plus en commun, me trompe-je ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que tu m'as foutu le doute, du coup je suis retourné voir les anciens classements :-)

      Je te passe le détail ; effectivement, ça ne saute pas aux yeux si on reprend tous les podiums du Golb qui sont presque toujours relativement sombre et/ou mélancoliques, en revanche si on prend le Top 20, c'est un peu plus sombre que ces deux dernières années... un peu seulement ! Parce que la tendance que je dégage tout de même (quand j'ai une idée quelque part, hein... ^^), c'est que c'est plus dur, et sans doute par extension moins "accessible" que - par exemple - en 2013. Après la "noirceur"... je ne sais pas trop si le Marissa Nadler de 2014 est à ce point plus sombre que le Bill Ryder-Jones de 2013, etc.

      Supprimer
    2. Mince, j'ai bouffé la meilleure partie de mon commentaire : celle où je te disais que j'avais remarqué il y a quelques mois nos convergences sur les sorties de 2014, et que je trouvais très bien que nous soyons toujours attiré l'un par l'autre après toutes ces années ;-)

      Supprimer
  6. Très contente de voir Michel Cloup Duo à la 10ème place. Faut dire que tous les autres trucs du top ten je ne les connais pas ! En fait je ne connais que Florent Marchet et Morrissey dans tous ces noms. C'est vrai que des fois j'aimerais connaître d'autres groupes ou chanteurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais comment tu as rencontré Michel Cloup, au fait ? Je trouve ça intrigant car tu avoueras qu'en général, dans un classement comme celui-ci, il fait plutôt partie de ceux qu'on ne connaît pas (ou vaguement, de nom) que des seuls qu'on connaît... :-)

      Pour les autres groupes ou chanteurs... il suffit de se lancer ^^ Et d'avoir le temps, évidemment, c'est souvent le plus dur à trouver...

      Supprimer
    2. C'est mon mari qui m'a fait connaître Diabologum il y a quelques années de cela. Depuis je suis ce monsieur avec Experience et maintenant en duo avec Patrice Cartier. Je ne me rends pas compte s'il est plus ou moins connu que les autres groupes que vous citez. En tout cas je vais essayer des groupes dont vous parlez, on verra bien.

      Supprimer
    3. Diabologum avait une petite notoriété à l'époque, ce n'était pas Noir Désir mais ce n'étaient pas des inconnus non plus (je pense même qu'ils auraient pu le devenir encore plus s'ils avaient perduré encore un ou deux albums). Michel Cloup et ses projets d'après, j'ai quand même l'impression - je peux me tromper - que c'est beaucoup plus confidentiel.

      Supprimer
  7. Je viens de voir dans la liste 2 autres noms que je connais : Smashing Pumpkins (Ils sortent encore des albums ?)et Damon Albarn. Mouais, c'est quand même pas très glorieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Disons que Billy Corgan sort des albums avec des mecs qui se font appeler les Smahings Pumpkins, mais qui n'étaient pour la plupart pas vieux (voire pas né, je pense, concernant le batteur) en 1993...

      Bon mais tu aimes qui, en fait, à part Michel Cloup ? Parce qu'on peut peut-être t'aider à t'orienter dans toutes ces listes (je parle ici ou pour le CDB)...

      Supprimer
    3. En ce moment j'écoute à fond Fauve même si je suis un peu déçu par le dernier album. J'aime en vrac Arcade fire, les Smiths, les premiers U2, WULYF, The Drums, Cure, Florent Marchet, Clarika, Bruce Springsteen (surtout les 3 premiers) ... et n'oublions pas Marillion période Fish. J'ai tendance à toutjours réécouter les mêmes trucs et j'en ai peu marre. Il serait temps que je me mette à la page.

      Supprimer

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).