vendredi 11 mai 2012

[GOLBEUR EN SÉR... QUESTIONS]

Vous le savez, je ne crache jamais sur un petit quizz, surtout si on me demande gentiment et qu'on me donne le droit de faire ce que je veux. Aussi, quand on me refile un quizz sur la littérature, j'en fais un quizz sur les séries télé. Normal.
1. A quelle série dois-tu ton premier souvenir de télévision ?
Je suis totalement incapable de répondre précisément à cette question. Instinctivement, je dirais Magnum, mais je ne peux rien affirmer. De toute façon les séries télé sont venues pour moi un peu plus tard, au début de l'adolescence et des années quatre-vingt-dix. Avant ça, je regardais très peu la télé, pour la simple et bonne raison qu'à quelques rares exceptions près... je n'avais pas le droit.

2. Quel est le chef-d'œuvre "officiel" qui te gonfle?

Six Feet Under. Et j'ai bien conscience en l'écrivant que j'ai contribué à mon petit niveau, article après article, année après année, discussion après discussion... à lui conférer ce statut. J'en ai été un fan de la toute première heure, parmi les plus fervents. Vous aussi, peut-être. Pourtant quand je l'ai revue avec le recul, "froidement", je me suis demandé si on n'y avait pas tous été un peu fort. J'ai vu beaucoup d'épisodes très inégaux passées les deux premières (formidables) saisons. Même son fameux final, j'en suis totalement revenu et, en le revoyant il n'y a pas longtemps, je me suis fait la réflexion qu'il était vraiment trop larmoyant et démago. Sûrement aussi que mes goûts ont pas mal évolué depuis dix ans, ce qui est toujours une bonne nouvelle. Bref. Il y a d'une manière générale beaucoup de séries que je trouve carrément surestimées, ce qui signifie aucunement qu'elles me gonflent. Je suis juste moins dithyrambique que d'autres. Dans les classiques les noms qui me viennent le plus facilement à l'esprit sont Firefly (très bonne, mais pas aussi GÉNIALE que ce qu'on lit parfois) et The West Wing... que j'aime bien, mais que tant de gens la considèrent comme un sommet me semble terriblement excessif. Ah et je suis très moyennement amateur d'Ab Fab, aussi. Sinon et comme j'adore égratigner les intouchables, je trouve quand même que des shows comme Les Soprano et Battlestar Galactica sont loin d'être aussi parfaits que ce que la critique a tendance à affirmer. Ce qui ne m'empêche heureusement pas d'adorer la première et d'apprécier la seconde. Mais je pense par exemple qu'à nombre de saisons égales, Buffy est une série beaucoup plus cohérente et constante dans la qualité que les Soprano.

3. Quel est le classique absolu que tu n'as jamais vu et d'ailleurs pas l'envie de ?

Ça fait très prétentieux mais... aucun, je crois. Cela dit c'est quoi un classique absolu ?... on pourrait passer des heures sur cette question. En 2012, il m'arrive encore - de plus en plus rarement, soit - de devoir expliquer que Dallas est une des meilleures séries de son époque, alors que dans la plupart des pays anglo-saxons, elle fait office de "classique absolu"...

4. Quelle est la série, unanimement jugée mauvaise, que tu as "honte" d'aimer.

Vous me connaissez... si je l'aime, j'arriverai toujours à vous démontrer par A + B que cette série est géniale. Même si tout le monde dit le contraire. Je n'ai honte de rien. Après, je ne sais pas si là, comme ça, de tête, je pourrais citer une série unanimement considérée comme mauvaise que j'aurais aimée malgré tout.

5. Quelle est la série que tu as le sentiment d'être seul à aimer ?

NYPD Blue. Dans ses premières saisons, c'est pourtant l'une des toutes meilleures séries de son temps, donc de tous les temps. Mais elle a n'a jamais vraiment bénéficié d'une bonne diffusion en France (d'abord sur le câble, puis sur France 3 très tard et dans le désordre) et aujourd'hui elle a trop vieilli pour que ça puisse vraiment compenser. Je me souviens, quand France 3 l'a diffusée pour la première fois (plus de dix ans après ses débuts), sur le forum de la série, on n'était que quatre peupleus à en parler. Mais bien entendu, ce n'est qu'une impression. Plein de gens aiment NYPD Blue, c'est juste que je ne les connais pas.

6. Quelle série aimerais-tu faire découvrir au monde entier ?

Il y en a tellement ! Bon, je dois quand même réprimer un soupir de satisfaction en me disant que grâce à ce blog, j'ai tout de même fait découvrir Mad Men à pas mal de monde, à un moment où loin d'être un phénomène de société, elle n'intéressait personne et était même menacée d'annulation. Sinon, je dirais Friday Night Lights. Et Buffy, parce que partout, tout le temps et jusqu'à la fin des temps, il y aura toujours un con pour te dire que Buffy est une série pour ado sans intérêt. C'est comme tous ces types qui doutent de l'existence de Dieu, alors qu'ils ont Le Golb sous les yeux. Les gens sont extraordinaires, tout de même.

7. Quelle série ferais-tu regarder à ton pire ennemi pour le torturer ?

Ah ah ah. Le remake de Beverly Hills est quand même bien craignos. Dans le genre insupportable il y a aussi la consternante Lipstick Jungle, qui heureusement s'est arrêtée très vite mais qui m'a suffisamment marqué pour que j'en tremble encore. Ou alors non, tiens : je pense que je lui ferais un montage des pilotes de la CW de 2006 à nos jours. La plupart de ces séries deviennent bonnes voire excellentes par la suite, mais putain : ils ont vraiment un problème avec leurs pilotes.

8. Quelle série pourrais-tu voir et revoir ?

The Wire, mais comme je ne l'ai vue qu'une fois c'est un peu de la triche. Alors disons The Shield, cette série qui commence comme un polar classique, presque banal, et s'achève comme une tragédie grecque. Le second visionnage était encore meilleur que le premier, et comme je travaille à - attention scoop - un essai sur le sujet, la troisième devrait venir très vite.

9. Quelle série faut-il voir pour y découvrir un aspect essentiel de ta personnalité ?

Autrefois j'aurais dit Seinfeld, mais depuis j'ai revu la série pour un article et j'ai été stupéfait de réaliser à quel point tous ses héros sont détestables. Or moi, je suis plutôt très sympa. Donc aujourd'hui, 11 mai 2012, je dirais... Seinfeld. Logique.

10. Quelle série t'a fait verser tes plus grosses larmes ?

Six Feet Under, justement. Ses dernières minutes (mythiques) évidemment, mais pas que ça. J'ai pleuré un nombre incalculable de fois la première fois que je l'ai vue. Cette série est un des trucs les plus beaux qu'on ait jamais écrit, tous genres, styles, époques confondus.

11. Quelle série t'a procuré ta plus forte émotion érotique ?

Lost ! Sérieusement, être sur une Île déserte juste avec Sun... c'est déjà quasi irrésistible... alors si on ajoute Charlotte, Juliet, Kate, Shannon, Anna-Lucia et Penny... pas forcément dans cet ordre... et puis les mecs aussi, tiens. Sawyer, Sayid... je ne suis pas trop branché mecs en général, mais dans le cadre de la création d'une nouvelle société à l'état sauvage, avec ceux-là... il y a un truc à faire, c'est clair.

12. Quelle série emporterais-tu sur une île déserte (en plus d'un générateur et de la télévision) ?

Tant qu'à faire, j'opterais plutôt pour un truc à rallonge, du genre Knots Landing, aka Côte ouest. Une excellente série, en plus, même si on doit être six en France à le savoir.

13. De quelle série attends-tu la sortie en DVD avec la plus grande impatience ?

Je désespère que Boston Public ressorte un jour. Oh, et The Practice, aussi : ce serait bien que quelqu'un quelque part se dévoue pour sortir autre chose que les huit premiers épisodes de la série. Ils ont problème avec David Kelley, les gens qui fabriquent les DVD. Surtout que Picket Fences non plus n'a jamais été éditée.

14. Quel est selon toi le film adapté d'une série le plus réussi ?

Les films adaptés de séries, par définition ou presque, sont des plaies. On ne peut pas reproduire une série au  cinéma, c'est impossible ; l'adapter revient automatiquement à la vider de sa substance. Il fallait au moins s'appeler Lynch pour réussir ce tour de force. Donc ma réponse est, bien évidemment, Fire Walk with me.