mardi 23 février 2010

These Monsters - Y'a plus d'saisons...

...
J'va vous dire mon bon m'sieur : la musique, c'est plus ce que c'était. D'mon temps les choses étaient simples. Et claires, et nettes. Les courants musicaux par exemple : c'était du sûr et de l'éprouvé. Du bien délimité. On mélangeait pas les torchons et les serviettes. Par exemple vous voyez, l'indie-rock on savait à peu près ce que c'était. Le hardcore aussi, ou tenez : le metal. Le hardcore et le metal, d'mon temps, c'étaient deux trucs très différents. On savait pas trop les définir parce que ça mon gars, c'était un truc de critique... mais au moins quand on entendait du hardcore, on savait que c'était du hardcore. Et quand on entendait du metal on pouvait pas se tromper. Ni confondre.

Nan vraiment. Dans l'temps les choses elles étaient claires.

Aujourd'hui moi, j'suis un peu paumé. Quand mon gosse y me met un disque (un "skeud", lui, il appelle ça), j'arrive jamais trop à dire c'que c'est. Je me plante tout le temps, un coup j'dis metal mais c'est du hardcore, un autre j'dis hardcore mais c'est de l'indie-rock... j'pige plus grand-chose ("j'entrave qu'dalle" qu'y dirait, mon gamin)... enfin c'est un peu n'importe quoi. C'est comme ce groupe, là, qu'il m'a passé l'autre jour... attendez bougez pas. Je l'ai pas loin. T'nez : These Monsters, ça s'appelle. Nan mais r'gardez-moi c'te pochette ! Vous zallez pas m'dire que ça fait pas pochette de metal, hein. Enfin j'dis ça mais atteuuuuution : "metal" maintenant, déjà, ça veut plus dire comme avant, hein. C'est fini AC/DC et toussa. Maintenant "metal" c'est plus pour rigoler. Ca fout les foies et ça fait des pochettes comme ça.

Bah oui sauf que le truc, c'est que dès les premières notes on entend du saxo et là, on sait bien qu'c'est pas du metal. Ca a changé d'puis ma jeunesse mais quand même, pas à ce point. Non. C'est plutôt du hardcore. Mais atteuuuuution : "hardcore" maintenant, ça veut plus dire comme avant. Maintenant le hardcore c'est une musique intelligente, cérébrale même. Avec des archi-textures de morceaux... oh là là. J'vous dis même pas ! R'marquez, c'est bien. Ca se laisse quand même écouter, c'groupe. These Monsters. C'est 'achement bien foutu comme truc. Même un peu planant. Le titre, là, 'Dirty Messages'... c'est drôlement bon, mais en même temps après faut pas s'étonner qu'nos gosses y fument des joints ("du teush", paraît que ça s'appelle maintenant). Nan parce que ça si c'est pas d'la musique à fumette, hein... eh bah j'préfère pas savoir. D'toute façon mon Kevin il y touche pas à ça. Y m'a promis. Y m'a dit "Pôpa, je t'promets d'pas fumer du teush avant d'avoir eu mon BEP électro-charcuterie". Alors si le prix à payer c'est d'lui laisser écouter sa musique de barbares... ouais parce que c'est quand même un peu barbare, quand même, même si c'est bien, j'dis pas. Dans le genre. C'est clair qu'ça vaut pas un bon vieux Marillion hein, mais bon. Faut bien qu'jeunesse se passe, comme on dit.

Call Me Dragon, de These Monsters (2010)


...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Si vous n'avez pas de compte blogger, choisir l'option NOM/URL et remplir les champs adéquats (ce n'est pas très clair, il faut le reconnaître).