samedi 14 juillet 2018

WGTC? Drawas du Mondial 2018 : une saison tous les 4 ans, ça sent fort la série française.


Oops, they did it again. Alors que tout se passait bien et que la Coupe du Monde était le moment parfait pour mettre Le Golb en vacances, bim : la rechute. Mais c'est pas moi, m'dame, c'est Olivier qui a commencé à parler de faire les Drawas de la Coupe du Monde. A quatre mains, en plus ! Tels de modernes Romario et Bebeto, enfin un truc comme ça (on vous laisse choisir le duo d'attaquants qui vous botte le plus). Soit la reprise de toutes les catégories des "vrais" Drawas, sans tricher, mais à l'attention du Mondial. Le pire, c'est que ç'a été très... très facile. Presque trop. De quoi, on l'espère, vous faire patienter en attendant une finale qui paraît toujours trop loin et qui risque forcément de se terminer bien trop tôt. Et l'on notera au passage que, par pure superstition, nous avons été très soft niveau vannes sur les Croates. On sait jamais, hein ;-)





WGTC? Drawa du générique insupportable
L'ESPAGNE

Le problème avec les matchs de l’Espagne commence bien avant les agressions caractérisées de Ramos, bien avant leurs coupes de cheveux dégueulasses, bien avant leurs 1000 passes latérales... il commence avec le seul hymne au monde sans paroles. Essaye d’avoir de l’intensité avec ça…


WGTC? Drawa des plus mauvais effets visuels
La V.AR. & La RUSSIE (ex-æquo)

Avant même le début de la compétition, la FIFA avait préempté cette catégorie en officialisant l'utilisation de la vidéo sans l'avoir jamais testée ou presque, parce que vous comprenez, la Justice toussa toussa, et les réfractaires allaient voir ce qu'ils allaient voir. On a bien vu, merci, et tout particulièrement qu'avec la surabondance de ralentis sous soixante-dix angles différents, le moindre contact pouvait passer pour un attentat (à moins que ce ne soit le moindre attentat qui passe désormais pour une petite pichenette, on ne sait plus et on ne veut même plus savoir). Ce qui est sûr, c'est que la FIFA n'avait pas prévu qu'elle se ferait concurrencer dans cette catégorie par l’Équipe de Russie, sa capacité à se... comment dit-on déjà ? Ah oui, "transcender", ses courses à la vitesse de la lumière, son endurance et sa technique léchée que personne, mais alors vraiment PERSONNE n'avait jamais remarquées jusqu'à présent. Le plus drôle, c'est qu'en théorie, l'association V.A.R. + Pays organisateur annonçait une magnifique union et un arbitrage maison entièrement à la gloire de Vladimir... et que les Russes n'en auront finalement même pas eu besoin.


WGTC? Drawa du pire acteur dans un premier rôle
NEYMAR DA SILVA SANTOS JUNIOR dit NEYMAR dit NEY dit OH TA GUEULE MAINTENANT

Le plongeon est un art. Ayant grandi avec la Série A des 90’s, je me rappelle encore comment un type comme Inzaghi, pas le pire cependant, pouvait tomber avec une justesse qui n’avait d’égal que son sens du but. Personne ne s’en émouvait, parce que ça fait partie de la culture footbalistique locale, et surtout parce que c’était fait élégamment, avec une précision dingue. Neymar n’a hélas rien compris à tout ça, il plonge n’importe comment, n’importe quand et de manière outrée. Le problème n’est pas tellement qu’il simule, c’est qu’il le fasse tellement mal que même lorsqu’il se fait ostensiblement piétiner la cheville par un Mexicain, plus personne ne veut l’écouter (de toutes les histoires que ma Maman me racontait quand j'étais petit, celle qui fait le plus sens dans ma vie d'adulte, c'est quand même et de loin Pierre et le Loup... enfin, « Neymar e o Lobo »)


WGTC? Drawa du pire acteur dans un second rôle
FERNANDO HIERRO

Devenu sélectionneur 48h avant le début du tournoi, il aurait pu en faire quelque chose, tenter un truc pour avoir une chance de garder le poste passé juillet... eh bien non. Tel un nouveau beau-père n’osant pas faire preuve de la moindre marque d’autorité face à un adolescent vaguement turbulent, beau papa Fernando a juste laissé les gosses devant la télé en se disant qu'ils lui foutraient la paix (et pas de bol, la télé rediffusait en boucle des match du Barça soporifique de l'immédiat après-Guardiola). En même temps, qu'attendre de celui qui incarna comme nul autre l'Espagne de la lose dans les 90's...


WGTC? Drawa "Dash 2 en 1" du pire acteur/actrice dans deux rôles pour une seule série (on a un peu hésité avec Drawa "Double-peine" ou tout simplement Drawa "James Franco")
LIONEL MESSI

L'une des légendes les plus abusivement répandues dans le football prétend que ce sont les (grands) joueurs qui font l'équipe, s'entourent de qui ils veulent, font la tactique et repassent eux-mêmes leur short. Il y a du vrai là-dedans (sauf pour le short), mais aussi beaucoup de folklore et d'exagération. D'ailleurs, tous les gens ayant un peu joué au foot, même à un niveau très modeste, savent qu'entraîneur-joueur, ça ne marche jamais. Lionel Messi l'a démontré avec brio, puisque pour ce qui sera vraisemblablement son dernier Mondial en tant que joueur, il n'aura pas plus réussi à être un bon sélectionneur. En 2022 sur le banc, peut-être ?


WGTC? Drawa de l'acteur/actrice qui ferait mieux de rapidement changer d'agent
ALEKSANDR GOLOVIN & DENIS CHERYSHEV

A la minute où nous imprimons, Golovin serait toujours la jeune star d'un club dont tout le monde se branle (le CSKA quelque chose...) et Cheryshev un pillier de ventre mou de Liga qui en est réduit à revendiquer comme palmarès, sur sa page Wikipedia, d'avoir été élu homme d'un match contre l'Arabie Saoudite. Nul besoin d'être devin pour prédire que cela ne devrait pas durer (il est même très possible, selon le célèbre Jean-Michel Source-Proche-du-Dossier, que Golovin ait signé au Barça au moment où vous lirez ces lignes) (oui, au Barça... ou à Chelsea : Abramovitch oblige !) (ça ne s'arrange décidément pas pour eux...)


WGTC? Drawa de l'acteur qui doit vraiment avoir des dossiers sur tout le monde pour ainsi réussir à se recaser à chaque nouvelle rentrée alors que sa nullité fait toujours l'unanimité
RAFAEL MARQUEZ

Comment s’assurer une place dans les 23 à 39 ans et pour la 5ème fois ? Frayer avec les cartels de Jalisco et Sinaloa et organiser une partouze de 24h semble être bon début à en croire Rafael Marquez, dont la carrière fera probablement l’objet d’un subplot de la saison 8 de Narcos.


WGTC? Drawa de l'acteur/actrice de cinéma qui a passé beaucoup trop de temps à se prostituer dans l'espoir de repartir avec un Emmy Ballon d'Or
NEYMAR MACHIN CHOSE

Il aura eu beau se casser du Barca pour échapper à l’ombre de Messi, changer de coiffure deux fois par mois, faire exploser instagram à chaque fois qu'il allait aux toilettes, se rouler plus par terre que Steve O dans tous les épisodes de Jackass réunis... rien n’y fait Neymar n’aura pas le Ballon d'Or cette année. Pire, il risque peut-être même de se faire doubler par un gamin de Bondy qui n’a pas encore 20 ans.


WGTC? Drawa du pire casting. Parce que comme chacun sait, le plus peut le moins
LE SERVICE DES SPORTS DE TF1

Quand tu as déjà à ton tableau de chasse Christian Jeanpierre, le fade Margotton, le mec de la pub Assu 2000, Youri Djorkaeff qui est euh... Youri, quoi, sans oublier Rudi Garcia, le mec qui parle par-dessus le commentateur pendant les match... réussir à intégrer un Pascal Dupraz qui ne dit pas de gros mots, un Giuly qui fait des blagues carambar et le fantôme de Nathalie Ianetta... rien à dire, la machine lessive encore bien. Et on n'évoquera même pas les guests, dont le point culminant fut peut-être le toujours raffiné Michel Cymès venu masser le mollet de Giuly dans un décor sorti de H pour faire un diagnostic à distance de la blessure de Cavani.


WGTC? Drawa "Eric Northman" du personnage masculin le plus fuckable
GARETH SOUTHGATE

Chaque Coupe du Monde arrive avec son lot de chiffres ahurissant. L’Espagne et son record de passes face à la Russie, la Croatie première équipe à enchainer deux victoires aux TAB, Mbappé qui rejoint Pelé, et pourtant malgré tout ça, malgré l’américanisation des stats inutiles (je plaisantais avec un pote devant Angleterre – Croatie après l’ouverture du score en disant « c’est pas bon pour les anglais, dans 100% des demi finales de CdM avec la Croatie, l’équipe ayant ouvert le score avait perdu »), celle qu'on aura le plus vu passer c’est la hausse de 35 % des ventes de gilets chez Marks & Spencer. Si ça, ça ne fait pas de Gareth Southgate l’icône absolue de cette CdM, je ne sais plus quoi dire. Même Marc Beaugé, historique de So Foot devenu rédac chef de Society, est revenu le temps d’une pige pour pondre sa petite chronique à son sujet.


WGTC? Drawa du personnage qu'on a tous envie de battre à mort
GERARD PIQUÉ

Il serait facile s’en prendre à Sergio Ramos, le méchant absolu. Le recordman espagnol des cartons et des expulsions, des coups de pute monumentaux, l’homme qui nous a privé d’un Mo Salah en pleine possession de ses moyens. Seulement le Sergio, il fait pas semblant, c’est un salopard, il le sait, on le sait, il s’en branle et de toute façon il joue pour l’Empire du Mal qu’est le Real. Le pire est que son ombre néfaste ferait presque oublier que son petit camarade de sélection n’a pas grand-chose à lui envier, mais lui fait très bien semblant en jouant pour le club le plus faussement sympa de l’histoire (« gna gna antifranquisme, gna gna pas de sponsors, gna gna le beau jeu, gna gna Messi »), il garde sa bonne gueule, il a son mariage glamour, soit la quintessence de tout ce qui va pas chez les Blaugrana.


WGTC? Drawa de l'enfant qu'on a tous envie de battre, peut-être pas à mort ni trop fort parce que c'est interdit - mais allons ! un bon coup de pied au cul n'a jamais fait de mal à personne
  KYLIAN MBAPPÉ

En 8e, le petit Kylian nous sort une performance qui devrait vraisemblablement rester dans les annales du tournoi. Étonnement, aux dépends de son image de garçon très bien élevé, le gamin s’est fendu ensuite de divers gestes de provocations et d’antijeu face à l’Uruguay et à la Belgique qui mériteraient que Dédé lui passe un de ses légendaires savons, parce que pour le moment petit bonhomme, c’est pas encore Pelé.


WGTC? Drawa du méchant qui ne fout même pas les jetons à ma petite nièce
VLADIMIR POUTINE

Dans le sport, comme dans la vie où tout est storytelling, une bonne histoire commence par un bon méchant. Cette fois-ci on avait le top du top, mieux que Ramos, Neymar, Trump et Bachar réunis : Vladimir Poutine, dont le seul nom sert de repoussoir idéologique à tout ce qui existe (autocrate, nationaliste, homophobe, etc.), dont la légende lui prête un nombre d’horreurs pour qui n’importe quel dictateur au sud du Sahara aurait déjà dégagé depuis belle lurette (sous réserve qu’il n’ait quand même pas trop de ressources minières à nous refourguer #FrançafriqueForEver). Las, il fut bien discret le Vlad. Alors certes, la Russie ayant sur-performé par rapport aux attentes des bookmakers, on ne saura jamais s’ils se seraient fait exécutés sur la Place Rouge en cas de sortie dès les poules. Certains argueront que c’est justement cette crainte qui les a poussés à se sortir les doigts. A contrario ils ont même eu le bon goût de s’arrêter avant d’aller plus loin, nous évitant une demi avec les Anglais sur fond d’affaire Skripal, voire une victoire finale avec une récupération dont l’outrance aurait probablement été démesurée.


WGTC? Drawa du personnage qui sert à rien, mais qu'on aime bien quand même
ADIL RAMI

On en a vu des footballeurs maqués avec des vedettes et des sex symbols, mais quand c’est Pamela Anderson c’est quand même un autre niveau, avec juste la touche de nostalgie qu’il faut. Et non content de ça, c’est aussi au père Adil qu’on doit 80% des blagues sur Jeff Tuche. Si sur le terrain il n’aura servi à rien, vu qu'il n'a pas joué une seconde, on ne remerciera jamais assez Adil Rami d’avoir apporté les touches (les tuches !) de glamour et de folklore indispensable à toute bonne sélection.


WGTC? Drawa du flashback bien relou qui te rappelle chaque semaine que Lost, c'était pas si mal
LES PUTAINS DE COMMÉMORATIONS DE FRANCE 98

Et tout particulièrement les interviews de Frank Leboeuf, le seul de la bande à arborer fièrement sa légion d’honneur tel un sous-préfet creusois inaugurant le festival de la tapisserie à Aubusson. Un type dont l'après-carrière est à l'image du pendant : dictée par le hasard et provoquant des sueurs froides à tous ses partenaires (sur RMC, le pauvre Jérôme Rothen passe son temps à essayer de cacher le fait que Franky ne regarde que trois match par an et a plus ou moins oublié toutes les règles... s'il les a connues). Mec, PERSONNE n’a oublié que tu t’es retrouvé titulaire le 12 juillet, et personne ne pardonnera jamais à Bilic pour ça.


WGTC? Drawa NON MAIS TA GUEULE MAINTENANT ! de la voix off qui... NON MAIS SANS DÉCONNER, TA GUEULE, ON A COMPRIS, ARRÊTE DE NOUS EXPLIQUER CE QU'ON EST EN TRAIN DE REGARDER !
CE DIABLE DE CHRISTIAN JEANPIERRE.

(retenez bien ce nom, Bixente !)



WGTC? Drawa de la série dont l'intense pouvoir de fascination ne se révèle qu'après obtention d'une carte au trésor de presse
(ON PEUT PAS VOUS LE DIRE, ON EST SUPERSTITIEUX)


WGTC? Drawa de la série dont les fans sont tellement hystériques que tu n'oses plus dire que tu l'aimes quand tu es en société
LA FRANCE

Alors oui pendant toute la première partie du tournoi, personne n’en a rien à branler, personne n’y croit de toute façon, refusant de croire que les Bleus puissent faire partie des favoris en dépit des évidences (c’est pas comme s’ils étaient vice-champions d’Europe…), mais immanquablement une fois les 8ème passés la même chose se reproduit :
  • en quarts ton pote rugbyman commence à avoir un avis sur qui doit remplacer Matuidi.
  • en demi ta copine commence à avoir une opinion sur le jeu offensif de Giroud.
  • en finale, ta collègue notoirement raciste se met à aduler N’Golo Kanté parce qu’en substance c’est un « bon nègre ».
A ce train-là, il y a de quoi flipper pour lundi matin.



WGTC? Drawa "Alain Finkielkraut" de la série réactionnaire
L'ESPAGNE

L’Espagne, malgré l’Euro 2016 et le Mondial 2014 et l’absence de succès continental du Barca depuis trois ans n’a toujours pas compris que sa génération était morte, que ses schémas tactiques étaient morts et qu’Iniesta était mort (c’est un hologramme, regardez de plus près) (mais c'est vrai que c'est troublant, vu qu'il n'avait déjà pas beaucoup de charisme lorsque c'était le vrai).


WGTC? Drawa "Miss France" de la série bien-pensante
HUGO LLORIS & RAPHAËL VARANE,

pour l'ensemble de leurs œuvres.

C'est peu dire qu'on les préfère sur les terrains en train de réaliser un Mondial de cochons, plutôt que derrière des micros. A noter que la quasi totalité de cette magnifique "Équipe de France qui gagne aussi au BTS Action Co" aurait pu être nommée dans cette catégorie, qui aurait pu elle-même être rebaptisée "drawa de l'équipe tellement lisse qu'on en vient à adorer l'ego-trip de Pogba"


WGTC? Drawa de la série pseudo trash
LES HOOLIGANS RUSSES

Le bruit court que Poutine les aurait envoyé en vacances sur la Mer Noire. Le 16 juillet au matin ils pourront envahir pépouze l’est de l’Ukraine : une pierre, deux coups.


WGTC? Drawa de la série qui était bien - oui : était.
L'ALLEMAGNE

Ennemis historiques de français et du reste du monde pour diverses embrouilles un brin puériles tout au long du XXe siècle, en 2004/2006 à la faveur d’un changement d’Obergruppenführer de sélectionneur au tempérament plus offensif et à l’intégration de joueurs qui auraient difficilement trouver leur place sur les terrains une soixante d’années plus tôt, sauf pour servir d’engrais à la pelouse (Bayer approves), les Allemands sont devenus sympathiques tolérables, commençant à enchaîner les perfs dont un record de 6 demis finales de grandes compètes internationales consécutives. On a même trouvé des français pour les soutenir avec pour argument « c’est toujours mieux que les espagnols » (on ne leur donnera pas tort). Malheureusement, toutes les bonnes choses ont un fin, les années folles de la Mannschaft ne font pas exception. Le 27 juin, face à la Corée du Sud elle a clairement vécu son « Schwarzer Mittwoch », je serais le reste de l’Europe UEFA, je commencerais sérieusement à avoir les jetons.


WGTC? Drawa de la série qui est re-bien
L'ANGLETERRE

En 1977, Enzo Bearzot, technicien semi-oscur, devient le sélectionneur de la Squadra dans des circonstances que je n’ai toujours pas saisi, après avoir partagé le banc ou été adjoint de Fulvio Bernardini. Il gagnera le Mondial 5 ans plus tard. Fin 1993, Aimé Jacquet devient sélectionneur après qu’il ait remplacé Gérard Houllier dont le génie tactique ne nous aura pas permis de passer les terribles bulgares et les dangereux israéliens en vue de la qualification pour le tournoi aux USA. 4 ans plus tard il gagnera le Mondial. En 2016, Gareth Southgate devient sélectionneur à la grâce d’une démission rocambolesque de Big Sam Allardyce sur fond d’affaire de corruption. En 2022, L’Angleterre gagnera le Mondial et vous l’aurez lu ici en premier..


WGTC? Drawa de l'éjaculation précoce la série qui a tout donné dans les trois premiers épisodes
LE MEXIQUE

En fait, le Mexique avait même tout craché dès le pilote (mais quel pilote ! Suffisant pour se classer sans problème parmi les meilleurs épisodes de l'année). Les mauvaises langues, dont nous ne sommes pas, ajouteraient sans doute qu'ils avaient craché l'essentiel avant même le début de la compétition.



WGTC? Drawa de la série qui existe encore, mais personne ne sait pourquoi (ni qui la regarde)
L'ESPAGNE

Autant, on pouvait comprendre les espoirs mis sur l’Allemagne, qui avait encore des cadres intéressants, qui avait pas trop mal raté son renouvellement, demi en 2016 et victoire en Coupe des Confédérations en 2017 (oui je sais…) à l’appui, autant voir l’Espagne parmi les 2-3 favoris devant la France ou la Belgique semblait une hérésie absolue. De l’ossature du triplé, il ne reste que le cadavre d’Iniesta et le vice de Ramos, De Gea ne sera jamais Sant Iker, à lui seul David Villa était meilleur que toute leur ligne offensive actuelle, et leur tactique est morte depuis quatre ans. À croire que les perfs des clubs espagnols ont servi de miroir hyper déformant sur cette équipe.


WGTC? Drawa "Pringles" de la série que tu regardes encore, mais personne ne sait pourquoi (et surtout pas toi)
L’ÉQUIPE DU SOIR

Assurément et même religieusement. Bien entendu et comme tout le monde, tu ne peux pas blairer 90 % des intervenants et n'es jamais d'accord avec aucun d'entre eux, à part Micoud une fois sur deux parce que bon, c'est quand même Micoud. Au moins peux-tu te féliciter de la disparition des chroniques, hum, "humoristiques" qui, autrefois, illuminaient tes soirées de blagues bien racistes, bien homophobes ou juste bien reloues. Le pire étant que les mecs (et une fille de temps en temps pour faire le nombre) sont tellement relous et coupeurs de cheveux en quatre que les soirs où ça compte vraiment, c'est-à-dire après les victoires de la France, on préfère quand même rester vautré devant le Mag' de TF1 en mangeant des chips - là-bas au moins les gens sont contents d'avoir gagné et ne cherchent pas déjà un truc pointu à enfoncer dans la voûte plantaire de DD.


WGTC? Drawa de la série dont tout le monde se foutrait si elle était américaine brésilienne
KEVIN DE BRUYNE


Arrivé auréolé d’un titre de champion d’Angleterre, dont il fut le meilleur passeur, devant être le co-leader de la sélection classée 3e par la FIFA et que nombre de pronostiqueurs classaient dans les prétendant, Kevin De Bruyne n’aura existé que lors d’une mi-temps, face au Brésil, prouvant qu’il était un pur produit de Guardiola dont il a répété les tics à l’infini (passe inutile sur passe stérile). La démonstration par le vide que si le meilleur joueur espagnol du moment est belge, le meilleur joueur belge est bien Eden Hazard.


WGTC? Drawa de la série que tout le monde trouverait géniale si elle était américaine brésilienne
EDEN HAZARD

En football quelques centimètres peuvent faire la différence, quelques kilomètres aussi. 35 km séparent Maubeuge de La Louvière où est né Eden Hazard. Il finira dans l’équipe type du tournoi, couvert de bronze d’or, mais il n’empêche que s’il n’était pas détenteur d’un passeport de la nation la moins crédible d’Europe et qu’il était né du « bon » côté de la frontière, ça ne ferait pas 6 longues saisons qu’il s’embourbe dans un club perpétuellement sur fond de jeu alternatif. Il aurait été échangé contre Bale depuis longtemps ou aurait au moins succédé à Neymar l’été dernier. Il serait probablement la tête d’affiche secondaire de Nike ou Adidas derrière les deux collectionneurs de ballons d’or. Tout est question de distance dans le football, Baggio et Gignac connaissent bien le problème.


WGTC? Drawa de la série qui fait très bien semblant de ne pas être un bon vieux soap des familles
L'ARGENTINE

Un sélectionneur qui ne sélectionne rien et ressemble à un narco-trafiquant qui aurait surveillé d'un peu trop près le produit, une star qui ne veut jouer qu'avec ses copains et qui n'adresse probablement même pas la parole à sa femme, une ancienne gloire atteinte du syndrome de La Tourette qui passe son temps à insulter ses petits gars en croyant les motiver (et qui fait des doigts au caméra. Et qui fume le cigare en tribune. Et qui... bref), des joueurs médiocres qui se prennent pour des caïds mais se font ridiculiser par les bouclettes de Benjamin Pavard, des scénarii de match rocambolesques... laissez tomber, personne ne pouvait faire mieux que l'Argentine cette année. Enfin, pire.


WGTC? Drawa de la série dont on n'arrive tellement pas à se débarrasser qu'on en viendrait presque à souhaiter qu'une de ses stars se fasse pécho pour harcèlement sexuel
DIEGO MARADONA

Aucun doute sur ce point, malheureusement le système judiciaire n'est qu'une des nombreuses choses qui fonctionnent différemment lorsque vous vous appelez Diego Maradona, alors il n'est même pas sûr que ça marche. La preuve, c'est actuellement Sampaoli qui paraît le mieux placer pour finir en taule pour viol (alors que Diego étant ce qu'il est, il a certainement des cadavres dans le placard). Quand ça veut pas...


ET MAINTENANT, PLACE AUX DRAWAS SPÉCIAUX !

WGTC? Drawa Spécial de la comédie pas drôle
LE MONDIAL SANS L'ITALIE

Le 13 novembre 2017, reconnaissons-le, nous étions tous morts de rire. L’Italie, la grande Italie et sa mythique Squadra Azzura était éliminée en barrages par les Suédois, mettant fin à 60 ans de présence continue, soit 15 tournois. Jusqu’en juin, immanquablement, on aura pu se foutre de leur gueule. Seulement une fois que la fête démarre, c’est comme si ton oncle un peu beauf mais très sympa n’était pas là. Ouais il peut être pénible mais tu l’aimes. Pour cette raison d’ailleurs. Sans leur sens tactique de l’espace, sans leurs attaquants au touché aussi mythique que leurs simulations, sans leurs dégaines d’acteurs de films érotiques, sans les battre pour aller jusqu’au bout et ben c’est pas pareil. Donc merci à la FIGC de nettoyer ce bordel (spoiler alert, miser sur Mancini n’est PAS un bon début) et de nous rendre nos meilleurs ennemis. On vous aime, et puis c’est vous qui nous avez tout appris.


WGTC? Drawa Spécial de la série qui donne envie d'avaler une demi-douzaine de yaourts périmés avant de se pendre avec un câble Ethernet en écoutant une compile de post-rock
LE DANEMARK

Que dire si ce n'est que ce fut de loin l'équipe la plus dégueulasse à regarder de toute la compète. Et on ne dit pas ça uniquement parce que leur sélectionneur est nul en pronos. Le pire étant qu'il disposait de joueurs relativement talentueux et aurait donc pu, à l'instar d'autres "petits" (on vous aime, les Iraniens !), tenter crânement sa chance. Évidemment pour cela il aurait fallu que le monsieur ait conscience d'être sélectionneur d'une petite équipe plutôt que de penser sérieusement qu'il allait poser des problèmes aux Français dans le cas où ceux-ci auraient eu quelque chose à jouer au troisième match. Tocard.


WGTC? Drawa Spécial "Manu" de la série dont la pensée est bien trop complexe pour qu'on te l'explique (mais tout de même pas aussi complexe que celle du vrai Manu, faut pas déconner)
OLIVIER GIROUD

Olivier Giroud n'est pas un homme, c'est un concept. Avant-centre d'une équipe montée à l'envers dont les meilleurs atouts offensifs sont les défenseurs, il présente en apparence tous les stigmates d'un remake du Guivarc'h '98 mais s'avère tellement essentiel que ses plus ardents défenseurs peinent à expliquer pourquoi. « Giroud premier défenseur des bleus », c’est vraiment un truc d’esthète ou de pervers (ce qui revient souvent au même). 80% des Footix ne comprennent toujours pas son importance et So Foot a renoncé au débat en lui mettant comme note systématique « Giroud ». Un concept, vous dit-on. Il y a le vrai 9, il y a le faux 9, et puis bon, il y a Olivier. Et on l'aime comme ça (enfin sauf s'il loupe le but de la victoire en finale, là, on le crucifiera sur la place publique, bien entendu, nous sommes des connards de français avant tout).


WGTC? Drawa Spécial du il était temps que ça s'arrête
L'ALLEMAGNE, "toujours au moins en demi"...

... et putain que ça fait du bien !



WGTC? Drawa Spécial de la série qui a tout pompé sur une autre
LE JAPON

C'est bon les gars, on l'a tous vu cet épisode d'Olive & Tom sur la passe à 10.




WGTC? Drawa Spécial du beaucoup de bruit pour rien.
ROBERT LEWANDOWSKI

OK ils étaient tombés dans une variante du groupe de la mort, composé de seconds couteaux tous habitués à jouer sérieusement la seconde place qualificative, mais il n’empêche que les Polonais auront déjoué tous les pronostics en terme de nullité. Supposés être portés par Robert Lewandowski, meilleur buteur des qualifs, pointe redoutée du Bayern, ce dernier sera resté muet. On peut se foutre de la gueule des autres stars qui ont déçu, mais ils s’en sortent tous autrement mieux que le Munichois qui, à l’instar de Messi prouvant une bonne fois pour toute qu’il n’était pas la V2 de Maradona en dépit des stats, a démontré que de son côté qu’il n’était pas non plus le successeur annoncé de Lato et Boniek, qui avaient ramené le bronze du Mundial espagnol. Il ne mérite même pas qu'on mette sa photo.


WGTC? Drawa Spécial "Jurassic Park (ou World)", récompensant le plus mauvais remake (ou reboot (ou spin off (ou adaptat... (oh putain mais quelle horreur, il n'y a plus que ça !))))
L'ESPAGNE

Depuis deux tournois, on a retrouvé l'Espagne qui lose en huitième, film qu'on aimait d'autant plus en France qu'on s'était fait une spécialité d'exécuter la sentence. Malheureusement et comme souvent, le remake a perdu toute la saveur de l'original, on ne prend aucun plaisir à voir perdre ces gens, et encore moins à les regarder jouer. Bref, Xavi a pris sa retraite trop tôt, et on vous laissera décider si cette remarque s'applique au plaisir de la défaite ou du jeu ou des deux.


WGTC? Drawa Spécial du personnage locomotive, sans lequel sa série apparaîtrait pour ce qu'elle est : une sinistre bouse
L'URUGUAY

Ils sont durs sur l'homme, ils sont méchants, ils sont costauds, ils défendent « en équipe » pour ne pas dire « en famille », et leur star est un cannibale. Ils sont, ils sont... pas grand-chose sans le grand Edinson Cavani, en fait.


WGTC? Drawa Spécial du drame dont les les dialogues seraient plus indiqués dans une comédie, voire une parodie.
LA BELGIQUE

Je préfère perdre avec cette Belgique que gagner avec cette France”. Bah écoute, ça tombe bien Eden, nous aussi on préfère que tu perdes. Bon allez, on te pardonne, tu étais sûrement trop à fond dans ton (bon) match pour t'apercevoir que des partenaires étaient médiocres et ont été dominés dans tous les compartiments du jeu. Un peu comme Thibaut qui a fait tellement d'arrêts durant ce match qu'il n'en a pas trop calculé la physionomie et ne s'est pas aperçu que le gardien voisin en faisait deux fois moins, ce qui explique sans doute qu'il ait éprouvé le besoin de reprocher à la France d'avoir joué... exactement comme la Belgique face au Brésil..


WGTC? Drawa Spécial "Coca Light sans caféine", récompensant la série qui a un peu beaucoup oublié son scénario
CROATIE - DANEMARK

Au bout d’1 minute le Danemark ouvrait le score, après 4 minutes, les Croates égalisaient. A la 115e minute Schmeichel arrêtait le penalty de Modric après l’attentat de la dernière de chance de Jorgensen, ouvrant la voie à une séance de TAB d’anthologie. Entre les deux rien, nada, ništa, intet.


WGTC? Drawa Spécial de l'annulation dont tellement tout le monde se balance que même la Page Facebook Officielle de la série n'a pas réagi.
LE PANAMA

Mais est-ce que c'était bien le Panama ? Enfin cette sélection sud-américaine, là... ou peut-être d'Amérique centrale, je ne sais plus... vous non plus, sans doute, mais il y avait une équipe qui était là, qui a pris des cartons par tout le monde, et puis après sans même qu'on s'en aperçoive, elle était plus là. Mais elle a participé, c'est sûrement marqué sur Wikipedia.


WGTC? Drawa Spécial "Groundhog Day", récompensant la série qui répète méthodiquement et rigoureusement la même intrigue épisode après épisode, saison après saison, sans que personne ne semble s'en apercevoir
LE PUBLIC FRANÇAIS

C'est un classique de la Coupe du Monde digne des meilleures affiches : le public français crache sur son équipe durant quinze jours, puis descend dans la rue, bourré, pour mater les quarts sur des écrans géants financés par nos impôts, ce dont il trouvera tout de même moyen de se plaindre le mois d’août arrivé. Il finit par célébrer une demi-finale avec la mesure d’un Chti qui vient de décrocher le jackpot à l’Euromillions, mais va quand même continuer à chier dans la gueule de Giroud parce que faut pas déconner non plus. En cas de victoire finale, il sautera devant sa télé parce que ceux qui ne le font pas ne sont pas français, et chantera "Et 1, et 2, et 3 zéro" même si le score est de 4-2.


WGTC? Drawa Spécial de la série qui montre des fesses quand elle ne sait plus quoi raconter
LE MEXIQUE...

... évidemment, qui avait même carrément commencé à montrer des fesses avant le début de la série. Costaud.


WGTC? Drawa Spécial de la série qui ferait mieux de montrer des fesses plutôt que de raconter n'importe quoi
GIANNI INFANTINO

"La meilleure Coupe du Monde de tous les temps", rien que ça. On sait depuis un moment que la présidence d'Infantino est en train de devenir le pire fléau de l'histoire du football, entre la vidéo, le Mondial à 48, le quatrième remplacement, son projet de Ligue des Champions des Clubs et on en passe... mais à un moment, même de sa part, c'est trop. En plus vu qu'il est déjà en train de donner du plaisir bucal à Vladimir devant des milliers de journalistes, ça lui coûte quoi, de montrer ses fesses ?


Super WGTC? Drawa Super Spécial de la plus mauvaise série de superhéros
LA BELGIQUE

Qu'elle est belle la génération dorée belge. Que de stars ! Plus belle équipe du tournoi autoproclamée après avoir battu le dangereux Panama et renversé un match contre les terrifiants Japonais... naaaan mais pitié les gars, on est peut-être chauvins nous les Français mais si notre équipe bat difficilement le Japon, elle se fait basher du matin au soir pendant une semaine (pensez qu'elle se fait déjà basher quand elle fait 0-0 dans un match sans enjeu...).


ET ENFIN, SUMMUM DU SOMMET DU ZÉNITH DU CLIMAX... LES GRANDS DRAWAS !

Grand WGTC? Drawa d'honneur de la pire programmation, récompensant un Network (ou une chaîne ou Netflix ou un site de vente en ligne) pour l'ensemble de son œuvre toute pourrie
TF1

Non parce qu'on a parlé du Mag', et Dieu sait qu'il fallait bien s'y coller à un moment ou un autre, puis on a parlé de CJP, c'était le cahier des charges... mais que dire de la programmation de TF1 dans son ensemble, erratique s'il en est et visiblement raciste vis-à-vis de certains pays sans qu'on ait la moindre idée du pourquoi du comment. Vivement le Mondial à la demande sur Netflix ou Amazon Prime.


Grand WGTC? Drawa d'honneur du meilleur pire mort de l'année, récompensant un personnage décédé en 2018 pour l'ensemble de sa carrière télévisée (ou tout simplement pour sa mort toute con)
DIMITRI PAYET

Absent en 2010 et 2014, à 31 ans Dimitri Payet tenait enfin sa dernière chance de jouer une coupe du monde. Après un super Euro, il avait connu une première période marseillaise compliqué, mais à la grâce d’une belle campagne d’Europa League et d’une saison solide, il était très probablement dans la shortlist des 23 où en théorie son pied droit aurait été utile. Petite frayeur courant mai, le mec se fait un peu mal, à partir de là deux options :
  • Choisir de se reposer pour être prêt en Russie
  • Se présenter sur le terrain du Parc OL pour la finale de l’Europe League
Ce con a choisi de croire dans les chances de l’OM (lol) coaché par Rudi Garcia (lol) face l’Atletico (lol) coaché par Simeone (lol). Évidemment, il a aggravé sa blessure, et la Russie il ne la verra qu’en tribune avec Macron pour la finale. Double peine..


Grand WGTC? Drawa des lecteurs du personnage le plus dépressif de l'année, qui certes d'accord, ok, a une vie de merde – mais quand même : un sourire n'a jamais tué personne
LIONEL MESSI

Non qu'il ait l’œil particulièrement vif le reste de l'année, mais Messi après une défaite demeure une image aussi rare que stupéfiante. Après celle de cette année, on aura pu le voir au milieu du terrain, l’œil hagard, se faire accoler par non pas une mais deux équipes entières sans bouger le moindre cil, à se demander si le mec était encore là ou n'était pas déjà parti passer le casting pour le rôle de Kevin dans le remake de The Leftovers.


Grand WGTC? Drawa des lecteurs de la série devenue un spin-off d'elle-même tant la moitié de son casting paraît vivre dans une autre série en parallèle
L'ARGENTINE

On ne sait pas trop comment Dybala a occupé ses journées ces dernières semaines, ni où Icardi passe ses vacances et encore moins si la femme de Pastore est infirmière, ce qui est sûr et certain c'est que la moitié de l’Équipe d'Argentine a vécu ce mondial dans une autre série, et probablement une meilleure, finalement.


Grand WGTC? Drawa des lecteurs de la série dont la bande-son a plus de caractère (et d'utilité scénaristique) que les personnages
LE PUBLIC FRANÇAIS

Le supporter de l’EdF en période de compète est un des pires du monde. Il se looke comme une merde (mention à ceux qui ont réussi à se badigeonner en bleu banc rouge avec le rouge en haut, ça fait un drapeau hollandais ou luxembourgeois, imbéciles…) dit de la merde (que de conneries entendues sur Giroud) et a les pires chants du monde (je ne comprendrai jamais qu’ils reprennent encore « Seven Nation Army », oubliant que c’était le cri de guerre des Italiens en 2006…) Mais cette année ils ont au moins sauvé l’honneur avec deux chants : « Gérard Depardieu, sors nous la vodka, on va la gagner chez toi » qui ne ce cesse de me faire rire, et « N’Golo Kanté », qui si l'on fait abstraction du racisme latent au côté Kirikou de la chanson, à le mérite de mettre à l’honneur le travailleur acharné de l’ombre qu’il est, et fait de lui le meilleur joueur des bleus, voire du tournoi, et laisse donc envisager que le Footix commencent enfin à développer un semblant d’intelligence footballistique.


Grand WGTC? Drawa de la série qu'il fait bon citer en société même si en fait, tu ne l'aimes pas tant que ça et que d'ailleurs, la dernière fois, tu t'es endormi devant
L'ESPAGNE

Que faire lorsque tu sors sans gloire d'une compétition dont tout le monde a oublié que tu y participais trois jours après ? Te reposer sur tes stats ronflantes (jeu de mot inside), ton nombre de passes à quatre chiffres, tes duels gagnés avec des gens qui n'en disputaient pas, tout (enfin sauf les tirs). Bref, l'Espagne est, paraît-il, l'expression ultime du football. D'accord mais alors celui du samedi aprem devant lequel papi s'endormait toutes les semaines.


Grand WGTC? Drawa de l’Invraisemblance
BENJAMIN "Puskás" PAVARD,
pour l'ensemble de son œuvre,
et même de sa personne.



Grand WGTC? Drawa du Cliché, ce prix tellement évident qu'il a fallu sept ans pour qu'on y pense
LES DÉFENSEURS AUTO-DESIGNÉS DU "BEAU JEU"

Chaque fois qu’une équipe joue défensif et s’appuie sur des contres pour gagner, il y a toujours une pelleté de pseudo expert défenseurs du beau jeu pour s’indigner sur l’air bien connu de « oui mais XXX méritait de gagner ». Les défaites espagnoles, brésiliennes et belges (oh the irony…) en sont les exemples les plus flagrants cette année. A tous ces analystes du dimanche, une bonne fois pour toute « sauf évènements exceptionnels : accumulations de mauvaises décisions arbitrales ouvrant occasion sur occasion ou blessures d’au moins deux-trois joueurs clés, l’équipe qui méritait de gagner c’est en toute logique celle qui en a mis un de plus au fond (ou en a pris un de moins) ». Aucune des trois équipes précitées ne déroge à ce principe, pas plus que le Sénégal qui connaissait la règle du fair-play. Le seul cas discutable est éventuellement le Nigéria, qui s’est vu refusé un penalty sur Victor Moses à la 80e qui aurait probablement renvoyé Messi et sa bande siroter du maté à Buenos Aires.


Grand WGTC? Drawa du Hate-watching, récompensant cette série que tu ne regardes plus que pour le seul plaisir de la critiquer (et d'insulter copieusement tous ses personnages. Et ses fans !)
NEYMAR

Depuis 4-5 ans Neymar a une mission : devenir l’icône footballistique numéro 1, doublant Messi et Ronaldo. Si c’est encore loin d’être gagné, il aura réussi à le dépasser au moins sur un point, il est officiellement le joueur le plus universellement haï au monde désormais, et n'a fait que souligner à quel point les deux autres étaient des modèles de sacrifice et d'abnégation pour leurs équipes toutes pétées.


Grand WGTC? Drawa de la série que sa médiocrité rend incontournable
L'ANGLETERRE

A part quelques observateurs un peu optimistes, et ton pote qui pense être le fils caché de Jarvis Cocker et Liam Gallagher, personne n’attendait rien des Anglais. En poule ils ont étrillé le Panama, mais ce genre de perf est même à la portée de la réserve du HAC. Contre la Belgique ils ont très bien fait semblant de jouer alors qu’ils voulaient clairement la moitié de tableau sans tête de série. De toute façon, leur jeu se résume à parade de Pickford / pied gauche de Trippier / pénalty de Kane. Sterling se contentant de courir dans le vide, Dele d’être le De Bruyne du pauvre, et Lingard de faire on ne sait trop quoi. Mais au milieu de tout ça, il s’est quand même passé un truc : conscients de leur chance et de leurs limites, ils étaient autrement plus sympathiques que la génération de Terry, Lampard, Gerrard ou celle portée par les anglais de United qui semblaient n’en avoir rien à foutre, comme si Fergie allait les décapiter en cas de blessure en sélection ou s’ils revenaient fatigués. Même les supporters, aimablement désabusés par plus d’un demi-siècle de désillusion et d’humiliation étaient sympas, à traiter leur qualification en demi-finale et l’élimination qui s’en est suivie comme l’aurait géré le traditionnel invité des quarts africain s’ils avaient enfin gagné ce tour. Cette année les anglais étaient sympas, même s’ils n’ont rien produit, il fallait en profiter, c’est comme la comète de Halley : elle passe une fois par siècle et de toutes les façons on ne voit pas grand-chose..

Qui peut détester ces mecs-là ?


Grand WGTC? Drawa du personnage le plus con de l'année
ADRIEN RABIOT

L’Équipe de France a toujours eu son lot de têtes de con, mais le petit Rabiot, pour ceux qui ne l'auraient pas encore oublié, aura mis la barre très très haut. Il avait commencé en sabordant ses chances de sélection dès sa saison au PSG où il a refusé toute l’année de jouer les sentinelles, ce qui n’est déjà pas bien malin quand on connaît les théories tactiques de Deschamps. Présélectionné dans le groupe avant le mondial, il a réussi à déclencher la seule vraie polémique en refusant avec perte et fracas son rôle de réserviste, ajoutant au passage qu’il renonçait aux Bleus tant que Deschamps en serait le patron. Riche idée, il est donc blacklisté pour bien 4 ans, Didier ça lui en touche une sans faire bouger l’autre, le mec en a déjà boulé des plus solides entre Cantona et Benzema, et de toutes les façons il a une équipe parmi les plus jeunes du tournoi (26 ans à peine, Lloris, Matuidi et Giroud inclus) et le plus gros réservoir du foot européen (29 joueurs né en France dans les 31 autres sélections). Pire, Paris va probablement le refourguer à un banc anglais, alors qu’il se voyait comme un des symboles du club. Mais bon il peut s’estimer heureux (à moins que ce ne soit un coup de la chatte à Dédé), s’il était un peu plus basané, ce ne serait plus « un petit enfant gâté mal conseillé » mais une « racaille des quartiers avec un sale entourage », Gérard Collomb ferait des déclarations incendiaires et Wauquiez aurait lancé un débat sur la déchéance de la nationalité sportive.


Grand WGTC? Drawa de la plus mauvaise série de l'année
LE MONDIAL DEPUIS LES 1/8 DE FINALE

On ne va pas se mentir, après une phase de poule plutôt sympa et des rebondissements à ne plus savoir qu'en faire, les outsiders ont peu à peu retrouvé leur niveau, les favoris n'ont pas haussé le leur, et on s'est globalement envoyé de jolies purges. En fait, tout porte à croire que seuls les Bleus ont déjà entendu parler du concept de montée en puissance, mais on n'ose pas trop l'écrire, par superstition. Comme le résumait finalement fort bien Floriana Notarangelo, la twittos italo-français de référence, tifosa hardcore de la Squadra : « A partir du moment ou l’Italie n’est pas là, je ne suis pas pour personne, je suis contre TOUT le monde, j’espère que vous allez TOUS perdre ». Elle a raison, il y a comme une malédiction là-dedans et la « Meilleure Coupe du Monde de tous les temps », on a souvent eu l'impression que personne n'y gagnait.